Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG_SLUCNancy_Andy Panko et Jeremy leloup
Actualités Vincent Collet : « On se repositionne, en embuscade »

Vincent Collet : « On se repositionne, en embuscade »

Avec trois succès consécutifs en ProA, la SIG a décroché son billet pour la Leaders Cup en battant Nancy (87-78). De quoi partir en vacances l’esprit tranquille…

Vincent Collet voulait retenir plusieurs choses positives dans ce succès : « On a bien rebondi après l’élimination en Euroligue. C’est toujours un moment important. On s’en est bien sorti avec ces matches à répétition et on se repositionne derrière le quatuor de tête, en embuscade, sachant qu’ils vont se rencontrer entre eux. On a très bien bougé la balle en première mi-temps, au-delà des 19 passes auxquelles Rodrigue Beaubois a bien contribué. Il y a eu du mouvement, de la part des joueurs aussi et c’est très bien. Il faut améliorer la constance défensive, même si c’était par relâchement, parce qu’on avait pas mal d’avance. Cette équipe n’a pas la même exigence que sa devancière, mais il va falloir faire avec. Quand on prend de la marge, on se dit qu’on en a, et ce n’est pas bien. On a va essayer de le corriger et ça prendra du temps. Golubović s’en va et on ne le remplacera pas dans l’immédiat. L’équipe de fin de match, avec Matt Howard en 5, où il me plaît bien, on la verra plus souvent en attendant que Romain Duport retrouve du rythme car défensivement il est encore à la peine. Mardy Collins monte aussi en régime depuis quelques matches et j’espère que la coupure ne va pas stopper cet élan ».

Kyle Weems (19 points à 8 sur 11, 23 d’évaluation) avait aussi le sourire : « Nous avons fait une très bonne première mi-temps. Après, notre défense a un peu fléchi mais on a assuré l’essentiel. On les a laissés retrouver leur état d’esprit. En menant de 15 points, on doit défendre encore plus dur et se passer davantage la balle pour faire monter l’écart à 25. C’est ce vers quoi nous devons tendre. Nous sommes ravis d’aller en vacances avec trois victoires consécutives en championnat, c’était notre but ».

Pour Alain Weisz, la situation devient difficile : « Strasbourg est une équipe en pleine confiance qui vient de gagner à Limoges alors que nous avons perdu contre Cholet. Ce n’est pas la même approche psychologique. Dès le début on est frileux, on n’a rien arrêté et encaissé 50 points en une mi-temps. Nous sommes dans l’état d’une équipe qui a la place qu’elle a. Notre objectif est désormais de sauver la saison. Florent Pietrus reviendra début janvier et on sait combien il est important pour nous. Il faudra gagner les matches à notre portée. On finit à neuf points, ce n’est pas si mauvais et c’est la deuxième mi-temps que je veux retenir. On va repartir avec une équipe plus défensive en janvier, avec toute l’énergie nécessaire pour gagner les matches qu’il faudra remporter ».

Benjamin Sene, était plutôt dépité, lui aussi, de la tournure des événements. « On a fait une très mauvaise entame. On n’est jamais les cinq dans le même état d’esprit en défense. On donne des paniers faciles et on dépense beaucoup d’énergie en attaque pour essayer de revenir. Quoi qu’il arrive, on se battra jusqu’au bout, on ne lâchera rien, mais c’est dommage de prendre des éclats et de devoir toujours courir après les adversaires. Là on va avoir un petit break et on va revenir en mission ».