Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_Jerusalem_3_Matt Howard
Actualités A couper le souffle !

A couper le souffle !

Dans un final à couper le souffle, la SIG a décroché son troisième succès en autant de rencontres d’Eurocup (75-71). Le pari de la qualification est bien lancé mais tout reste à faire…

Ça sentait le match-piège au Rhenus. Dans une salle plutôt clairsemée, la rencontre ne commençait pas sur les meilleures bases. Trois balles perdues et trois fautes, dont deux pour le seul Howard. Jérusalem ne s’était pas fait prier pour filer à 0-4 (3e’). Deux réussites derrière l’arc, de Campbell puis de Leloup, avaient remis la SIG d’aplomb (6-6), mais le collectif était pour le moins hésitant face à la défense tout en leurres des Israéliens.

Trop de balles perdues

Hapoel, heureusement, était maladroit à l’image de Matt Janning (1 sur 5 au repos) et Collet lançait déjà son banc, avec Collins, Leloup puis Lacombe. Son vis-à-vis misait davantage sur son cinq majeur, seul Halperin venant au relais d’Eliyahu après sept minutes. La SIG s’était portée en tête sur un panier de Beaubois (10-8), mais les occasions manquées étaient nombreuses et la partie restait serrée : 13-14 (10e’).

L’entrée de D’Or Fischer, allait donner une solution à l’intérieur aux Israéliens, maladroits à l’extérieur : 15-18 (12e’). Heureusement, Romain Duport, sur la lancée du match de dimanche, était adroit à son tour, et signait un joli 3 sur 3 à deux points pour donner de l’air aux Strasbourgeois : 25-20 (14e’). La SIG crut avoir trouvé ses automatismes mais le temps mort de Danny Franco et le passage en zone de Jérusalem changera la donne. Aux 15 points visiteurs en quatre minutes, la SIG n’avait pu répliquer que par un panier à trois points de Collins ! A 28-35, la situation devenait critique d’autant que c’est l’inattendu Bar Timor qui avait conclu quelques contre-attaques en exploitant les… dix balles perdues par les Alsaciens. Leloup avait été sanctionné trois fois, et le temps mort de Collet n’avait pas relancé la machine. Au repos, il y avait tout lieu de s’inquiéter, plus encore du niveau de jeu proposé par la SIG, que des forces de l’adversaire.

Le chantier de Matt Howard

Mais la SIG ne sera décidément jamais la même selon qu’elle joue avec ou sans Matt Howard. Sorti en début de match après 2’18’’ en raison de ses deux fautes, le guerrier de l’Indiana allait relancer son équipe à lui seul. Ou presque. En moins de quatre minutes, il marquera trois points, provoquera trois fautes et prendra… 7 rebonds dont 4 offensifs. Jérusalem sera rapidement dans la pénalité et la SIG égalisait à 39 partout (24e’). Après un court chassé-croisé (42-44, 25e’) au cours duquel les Strasbourgeois pouvaient se féliciter d’avoir retrouvé Beaubois (deux primés), les hommes de Collet passaient un 9-0 qui fit beaucoup de bien. L’activité de Lacombe (quatre fautes provoquées dans la période), mais aussi la 4e faute de Donta Smith, et un dernier panier de Collins, permettaient aux Alsaciens de virer à 55-51 avant l’ultime quart.

Il ne débutait pas au mieux avec la 5e faute de Leloup et les points de Janning (55-54, 32e’). La partie allait pourtant s’emballer à l’approche du money-time, avec un primé de Collins, trois belles conclusions de Duport, alors que Rowland et Gaffney montaient eux aussi en température : 67-62 (36e’).

Weems décisif !

La tension était de plus en plus palpable, quand Rowland (12 de ses 20 points dans le dernier quart), encore lui, à 6,75m sur un rebond offensif, puis Janning ramenaient Jérusalem à égalité : 67-67. Un panier (enfin) de Weems faisait exploser le Rhenus, mais Rowland répliquait aussitôt : 70-70 ! Un lay-up manqué de Lacombe dans le trafic, un lancer de Rowland et les Jérusalem passait en tête à 31 secondes de la fin ! Le temps mort de Collet offrait une position à Weems qui récidivait (73-71) alors que Beaubois se chargeait de contrer Rowland ! Collins concluait sur la ligne (75-71) le 3e succès de la SIG en Eurocup. Mais que ce fut dur…

Si les Strasbourgeois sont bien lancés, Gran Canaria étant venu nettement à bout de Saratov dans l’autre rencontre (101-77), rien n’est encore fait. Il est encore long, le chemin des huitièmes…

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG – HAPOEL JÉRUSALEM 75-71. Rhenus Sport. 3 311 spectateurs. Arbitres : MM. Martolini (Italie), Laurinavicius (Lituanie) et Bijedic (Bosnie).

Les périodes : 13-14, 18-23 (mi-temps : 31-37), 24-14 (55-51), 20-20.

→ LES STATISTIQUES

→ LES REACTIONS

classement J3_Last32EC