Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_Saratov_Jeremy Leloup
Actualités Jérémy Leloup : « C’est une victoire importante »

Jérémy Leloup : « C’est une victoire importante »

Si les conversations tournaient beaucoup autour de la performance de Mardy Collins et de son éventuel départ (voir par ailleurs), joueurs et entraîneur de la SIG étaient satisfaits de ce deuxième succès dans le Last 32.

Jérémy Leloup a clairement apprécié le changement d’attitude de son équipe : « Depuis le début de l’année, on se fait peur. En première mi-temps, on a été bien défensivement, ils n’ont pas mis dedans. Tous les joueurs étaient enthousiastes et engagés, c’était très différent de ce qu’on a montré à Nanterre. A la mi-temps, on leur a laissé marquer 16 lancers-francs sur quelques fautes bêtes, alors qu’ils ne mettaient pas un panier. En deuxième mi-temps, ils ont été plus adroits mais on a tenu en défense. Et on a trouvé des solutions en attaque. Sur la fin, en revanche, on voulait tous bien faire mais on a faite es erreurs. Il n’y pas eu de dégâts et on s’est imposé. On les a tenu à 74 pts alors qu’ils en mettent plus de 95 habituellement. C’est une victoire importante. On a validé le succès à Gran Canaria et on recevra encore la semaine prochaine. Mais d’abord, il faut s’occuper de Dijon (billetterie pour SIG-Dijon)… »

Vincent Collet, l’entraîneur de la SIG, s’est montré surpris par les statistiques : « Il y a des chiffres étonnants dans ce match. Gagner en étant aussi maladroit à trois points, sur des tirs pourtant ouverts, et en concédant 53 rebonds contre 35 et surtout 21 rebonds offensifs à 9, soit 12 possessions de plus, c'est étonnant. On a été récompensé de notre gros effort défensif, on avait fait le boulot jusqu’à ce quatrième quart-temps où nous avons eu du mal, face à leur zone. Notre niveau d’agressivité a provoqué beaucoup de pertes de balles qui nous ont permis de faire l’écart avant. Et on sait déjà que pour se qualifier, il faudra l’avoir fait avant d’aller chez eux. Quand on voit la vitesse et la qualité de leur relance… On s’est battu vaillamment, jusqu’au bout. C’est une belle victoire après ce qu’on a connu dimanche à Nanterre ».

Vasilyev : « Au retour, on aura Reggie Williams »

Alexey Vasilyev, le coach russe, cherchait une explication à la maladresse de son équipe : « Nous n’avons pas trouvé notre rythme. On a raté beaucoup de tirs faciles qu’on s’était créés. C’est le premier match qu’on joue à cette heure-ci (NDLR : 23h locales pour Saratov). Peut-être cela a-t-il joué. Nous devons mieux équilibrer notre jeu quand les tirs extérieurs ne rentrent pas et mettre la balle à l’intérieur. Notre défense était OK mais on a tout de même laissé quelques paniers faciles à Strasbourg. On a été agressifs, on a pris des rebonds mais on n’a pas mis les tirs. La longueur du voyage ? On voyage toujours comme ça, mais il est vrai que c’est long ! Nous étions bien physiquement. C’est un groupe difficile, dans lequel tout le monde peut battre tout le monde. Dans le premier tour, nous avons deux matches à l’extérieur. Au retour, où nous jouerons deux fois à domicile, nous aurons intégré Reggie Williams (NDLR : l’ailier des San Antonio Spurs arrive ces jours-ci à Saratov), qui va nous apporter un peu de puissance en plus ».