Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_Dijon_Romain Duport
Actualités Mission accomplie

Mission accomplie

Au terme d’un match plutôt abouti, la SIG a fini le cycle aller par un joli succès sur Dijon (71-54) qui n’empêche pas les Bourguignons de rejoindre les équipes qualifiées pour la Leaders Cup, malgré une défaite sur tapis vert. Le trio Romain Duport (14 points, 9 rebonds, 23 d’évaluation), Bangaly Fofana (10 points, 6 rebonds, 18 d’évaluation) et Matt Howard (13 points, 6 rebonds, 17 d’évaluation) a apporté la preuve que, dans l’immédiat, la SIG n’avait pas forcément besoin de renfort au poste 5…

SIG_Dijon_Matt Howard et Hesson

Howard, vaillant comme toujours...

C’était jour de fête pour Louis Campbell au Rhenus. Après avoir reçu, avec le président Bellon, le « ticket » officiel pour la Leaders Cup, le capitaine de la SIG a eu droit à une standing ovation émouvante pour son 200e match sous les mêmes couleurs, ses trois filles lui remettant un maillot à son nom, floqué du chiffre 200 !

Au coup d’envoi toutefois, il fallait que l’émotion se fût estompée… Chose faite avec un 5-0 en quelques secondes, signé Fofana et Weems. Avant un long moment de disette ou la maladresse et les balles perdues, mais aussi la défense sangsue de Dijon rétablissait un équilibre auquel on s’attendait d’ailleurs… Le 1 sur 9 aux tirs, entre la 1ère et la 6e minute, permit en effet aux Bourguignons de recoller et même de prendre l’avantage (7-9, 11-14, 9e’), la SIG poussant même le luxe, parfois, à faire la passe de… trop !

Duport au four et au moulin

Un bon Fofana (10 d’évaluation dans le premier quart), relayé par un excellent Duport, qui avait rétabli la parité à 15, avant le primé de Leloup (18-15), la SIG soignait son jeu colllectif (12 passes à la pause). Et si un énorme contre de Kevin Dinal, suivi d’un dunk de Jacques Alingue, les deux ex-compères de Souffel, redonnait un dernier avantage à Dijon (18-20, 12e’), la SIG montait d’un cran en défense tout en proposant de très belles séquences offensives. Duport scoreur, rebondeur et passeur, Howard en mode « warrior », passaient un 14-3 qui sonnait Dijon. La JDA accusera finalement dix points de retard à la pause après le primé au buzzer de Weems, très bien amené par Campbell : 35-25.

La SIG déroule puis s’enraye

Le léger relâchement de l’entame sera aussitôt sanctionné par Hesson et Holston derrière l’arc (35-31). La SIG, heureusement, resserrait les boulons et étouffait l’attaque dijonnaire. A l’opposé, Beaubois qui inscrivait son premier panier, Weems, Fofana et Howard passaient un 12-3 que seul Judith, toujours à 6,75m, avait pu interrompre : 47-34 (26e’). Mais la fin de période sera plus douloureuse, après le temps mort de Legname, et à l’image de Collins, les Strasbourgeois ne produisaient plus rien de bon en attaque. Du coup, les Bourguignons pouvaient y croire à nouveau, revenant à 49-40, puis même 49-42 au tout début du dernier quart !

Un festival pour finir…

Il n’en fallait pas plus pour piquer l’orgueil des Strasbourgeois. La défense montait d’un cran, l’adresse revenait du même coup et Leloup puis… Duport (deux réussites à trois points), Campbell ovationné et Howard à 100% au lancers-francs, terminaient en trombe pour valider un 11e succès lors des matches aller, synonyme de 5e place. En attendant mieux ?

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG – JDA DIJON 71-54. Rhenus Sport. 5 069 spectateurs. Arbitres : MM. Rosso, Lubienski et Roux.

Les périodes : 15-15, 20-10 (mi-temps : 35-25), 14-15 (49-40), 22-14.

→ LES STATISTIQUES

LES REACTIONS