Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Flag Gran Canaria
Actualités Pleins feux sur Gran Canaria

Pleins feux sur Gran Canaria

Après une campagne d’Euroleague qui aura permis de croire jusqu’au dernier match à une éventuelle qualification pour le Top16, la SIG retrouve cette semaine les parquets en Eurocup. Versée dans le groupe A du Last 32, les SIGmen affronteront successivement les Espagnols de Gran Canaria, les Russes de Saratov et les Israéliens de l’Hapoel Jérusalem. Présentation du premier adversaire : Gran Canaria.

L’HISTOIRE

Le club de Gran Canaria a été fondé en 1963, devient professionnel en 1985 et accède à la Liga ACB lors de la saison 1985/86. Mais le club est contraint de redescendre la saison suivante. Suivront alors neuf années durant lesquelles Gran Canaria fera l’ascenseur jusqu’au titre de champion de 2ème division en 1995. Le club a enchaîné depuis, 21 saisons consécutives en Liga ACB. Aucun titre n’est pourtant tombé dans l’escarcelle des Espagnols qui n’ont atteint au mieux que les demi-finales des playoffs et de la coupe du Roi en 2012/13. En coupe d’Europe (voir infographie ci-dessous), la première apparition du club remonte à la coupe Korać 2001. Le moment de ‘‘gloire’’ restant la finale perdue de la dernière Eurocup face au Khimki Moscou après un parcours exceptionnel (19V/1D). Enfin notons que la caractéristique principale de Gran Canaria est son intolérance à la défaite à domicile. En effet, avec 58 victoires en 66 matches à domicile en coupe d’Europe, dans son histoire, les "jaune et bleu" affichent un insolent 88% de victoires sur leur parquet ! Mais signalons que Vincent Collet fait partie des rares coaches à avoir réussi à s’imposer là-bas ! En effet, lors de la saison 2008/09, l’ASVEL l’avait emporté après prolongation 78-80.

GRAN CANARIA CETTE SAISON

Comment ne pas commencer en parlant de Kyle Kuric. Arrivé au club la saison dernière, il était l’un des hommes forts de l’équipe. Hélas, les médecins lui ont diagnostiqué une tumeur au cerveau en novembre dernier. Opéré dans la foulée, il a dû mettre sa carrière entre parenthèses.

alen-omic_Gran Canaria

Alen Omic donnera du fil à retordre aux intérieurs de la SIG

Avant même de parler des joueurs, la première force de cette équipe est sans doute son entraîneur : Aíto García Reneses. Elu coach de l’année la saison dernière en Eurocup, il est loin d’être un débutant. A 69 ans, l’ancien coach et GM de Barcelone a remporté neuf fois la Liga ACB, quatre coupes du Roi, deux Korać et une Saporta avec les Blaugrana. Egalement vainqueur de trophées avec Badalone, il était surtout le sélectionneur de la Roja, vainqueur de la médaille d’argent aux JO de Pékin en 2008. Autant dire qu’il a l’expérience pour construire un effectif compétitif. D’ailleurs le cinq majeur de son équipe ne compte pas de star mais est constitué de forts joueurs à commencer par le secteur intérieur où le capitaine Eulis Baez est associé à Alen Omić. Omić est un pivot de grande taille (2m16), dur sur l’homme, mobile et meilleure évaluation de l’équipe en Eurocup (17,6) et en Liga ACB (15,5). Il ne s’écarte que très peu du cercle et son physique en fait un fort rebondeur (7,6 en Eurocup et 7,5 en Liga ACB). A ses côtés, le Dominicain Eulis Baez, 4ème saison au club, est un poste quatre puissant, capable de poster comme de tirer à trois points. Musculeux et imposant ailier fort (2m01 et 110kg) c’est un guerrier qui n’hésite pas à aller au charbon. A l’extérieur, au poste 3, se trouve un ami de l’ancien SIGman, David Andersen. L’Australien Brad Newley est un habitué des joutes internationales avec les Boomers et est très expérimenté. Joueur d’équipe par excellence, il est très complet (8,2pts, 3,4rbs et 1,5pds) et ses statistiques ne reflètent pas tout le travail de l’ombre qu’il abat. Drafté par les Rockets en 2007, il entame lui aussi sa 4ème saison au club. Au poste 2, le coach a fait venir en février dernier le combo Sasu Salin. Le Finlandais, très en vue avec sa sélection à l’Eurobasket en finissant meilleur marqueur de son équipe (13,2pts), a réussi de belles performances comme face à la Serbie (26pts). Comme tout bon Finlandais qui se respecte, c’est une véritable gâchette. Il ne faudra pas lui laisser de liberté vu sa propension à dégainer derrière l’arc (6,8 tentatives à 3pts). Enfin au poste de meneur, le maître à jouer est le Canadien Kevin Pangos. Véritable star dans son université de Gonzaga, le rookie de 23 ans a été élu MVP de la West Coast Conference 2015. Lui, qui a Steve Nash comme idole, a un profil de meneur gestionnaire. Excellent passeur (5,3pds), il prend ses responsabilités, attaque (14,7pts) et est doté d’un tir à 3pts fiable (49%), il n’est pas sans rappeler un peu Thomas Heurtel.

xavi-rabaseda_Gran Canaria

Attention à Xavi Rabaseda et sa redoutable adresse!

Derrière ces cinq-là, les joueurs du banc ne sont pas à prendre à la légère. L’ailier fort Pablo Aguilar a été formé au Real Madrid, a remporté deux fois l’Eurocup, dont la dernière avec Valence en 2014, et est une valeur montante du basket espagnol. L’international est un shooteur adroit et n’hésite pas à se mêler à la bataille du rebond. Autre intérieur, le chouchou des fans locaux, le Sénégalais Sitapha Savané. Veritable athlète malgré son âge (37 ans), il revient au club après y avoir passé huit saisons de 2004 et 2012. Excellent défenseur, il est septième meilleur contreur de l’histoire de l’Eurocup (68 contres en 77 matches) mais est aussi le meilleur marqueur de l’histoire du club. Arrivé au club cet été, le poste 3/4 Xavi Rabaseda est peu connu mais est un joueur redoutable. Formé au Barça, il évoluait à Estudiantes Madrid la saison dernière et était ‘‘tout simplement’’ le joueur le plus adroit de la Liga ACB avec 70% de réussite à deux points! C’est un bon défenseur et était le 3ème intercepteur du championnat (1,6). Le club s’est aussi adjoint les services du jeune pivot lituanien Ovidijus Galdikas, qui arrive de Pologne. Même s’il ne joue que très peu il est très rentable sur de courtes séquences grâce à sa grande taille (2m18). Oriol Pauli est une rotation de choix au poste 3 et est considéré comme l’un des tops prospects du basket espagnol. Enfin le vétéran Albert Oliver complète cet effectif et apporte toute son expérience à cette équipe qui, des dires mêmes de Vincent Collet, ressemble à s’y méprendre au favori du groupe.

Franklin Tellier

GRAN CANARIA EN COUPE D’EUROPE

Infographie_Gran Canaria en Coupe d'Europe