Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
FLag Jerusalem
Actualités Pleins feux sur Jérusalem

Pleins feux sur Jérusalem

Leader invaincu de son groupe en Eurocup après deux matches, la SIG reçoit ce mercredi à 20h45 l’Hapoel Jérusalem. Afin de faire un pas de plus vers les huitièmes de finales, les SIGmen devront afficher un sérieux sans faille face à une équipe dont le classement ne reflète pas les talents qui la constituent; présentation de l’adversaire.

L’HISTOIRE

Fondé en 1943, l’Hapoel Jérusalem rejoint la 1ère division en 1955 pour y rester durant près de 15 ans. Mais le club connait des difficultés dans les années 70, est relégué à plusieurs reprises et lui faudra attendre 1986 pour rejoindre de nouveau l’élite. Ses bons résultats lui permettent de découvrir la coupe d’Europe lors de la saison 1990/91 en participant à la coupe Korać. S’en suivront 25 participations à différentes coupes européennes lors des 26 dernières années. Le premier trophée arriva en 1996 avec la coupe d’Israël devant le Maccabi Tel-Aviv. Dès lors le club, s’est imposé comme une des références du pays en participant à 11 finales de coupe (quatre victoires) mais a aussi régulièrement chuté sur la dernière marche en championnat avec six finales perdues en 10 ans. Il faudra attendre la saison passée pour voir l’Hapoel devenir champion pour la première fois de son histoire en dominant en finale l’Hapoel Eilat d’Afik Nissim. Sur la scène européenne, l’heure de gloire du club date de 2004 lorsqu’il a remporté la coupe ULEB. Enfin notons que, si le club israélien affiche un bilan équilibré contre les clubs français (9V-9D), ses déplacements en France n’ont été que rarement couronnés de succès; lors de ses neuf matches joués dans l’hexagone, l’Hapoel s’est incliné à sept reprises, dont une fois au Rhenus. En effet, les deux clubs se sont déjà affrontés lors de la coupe ULEB 2008. Si le déplacement à Jérusalem s’était soldé par une défaite (74-73) le match retour avait été remporté par la SIG (81-72) grâce à un Aaron Pettway aussi fantasque qu’efficace ce soir-là.

L’HAPOEL JÉRUSALEM CETTE SAISON

Cette équipe aime le jeu rapide et s’articule autour de meneurs sobres mais très percutants et d’intérieurs athlétiques et mobiles. Essentiellement composée de joueurs étrangers référencés en Israël, elle possède quelques talents amenant à prendre cette formation très au sérieux.

earl-rowland

Earl Rowland est le métronome de cette équipe

La meilleure évaluation de l’équipe (19,5) est l’Américano-Vénézuélien Donta Smith. Puissant, athlétique et rapide, ce poste 3/4 a débuté sa carrière en NBA. Globetrotteur, il a collectionné les titres aux quatre coins du monde comme par exemple en Australie où il fut champion aux côtés de Tremmel Darden. Joueur complet, il sait tout faire comme en témoigne son impressionnante ligne de stats : deuxième marqueur de l’équipe (14,2pts), meilleur rebondeur (6,4rbs) et meilleur passeur (5,6pds). À la mène, se trouve le meilleur marqueur (15,9pts) : l’Américano-Bulgare Earl Rowland. Découvert lors de l’Eurobasket 2009 après sa naturalisation, ce meneur expérimenté (32 ans) est sobre et efficace. Arrivé cet été de Banvit, c’est un excellent passeur (5,5pds) qui affectionne le jeu en percussion et provoque beaucoup de fautes (4,3). Mais son adresse à trois points est pour le moins insuffisante pour un meneur (26,5%). Troisième élément inconditionnel du cinq majeur : le pivot D’or Fischer. Vu avec Kazan la saison passée, il apporte son expérience. Passé par le Maccabi Tel-Aviv, le Real Madrid ou encore Bamberg, il est ‘‘tout simplement’’ le meilleur contreur de l’histoire de l’Euroleague, et est une usine à lui seul. Excellent défenseur, doté d’une envergure hors norme, il est aussi efficace en attaque (68,5% à 2pts). Capable de s’écarter un peu comme de poster, il offrira du travail aux intérieurs de la SIG. A ses côtés, l’ailier fort Lior Eliyahu apporte sa pierre à l’édifice. MVP du dernier championnat israélien avec l’Hapoel, il était l’un des grands espoirs du basket israélien à ses débuts. Drafté par Orlando en 2006, il a fait la majorité de sa carrière au Maccabi Tel-Aviv. Grand (2m07), mobile et athlétique, son jeu est essentiellement basé sur le jeu rapide et le poste bas où il utilise sa taille comme avantage. Enfin, complétons ce cinq majeur avec le poste 2, Matt Janning. Arrivé de l’Efes Istanbul cet été, il fait partie sans nul doute des shooteurs les plus forts en Europe. Champion et All Star en Italie avec Sienne en 2013, il traîne aussi la réputation d’être parfois trop unidimensionnel de par sa capacité à dégainer à tout va. Quoi qu’il en soit, il faudra le surveiller.

Tony Gaffney

Les SIGmen auront fort à faire face à la défense de fer de Tony Gaffney

Des joueurs sortant généralement du banc sont également dignes d’intérêt. Le plus connu en France est l’ancien Palois, Josh Duncan. Arrivé dans le Béarn à sa sortie d’université, ce poste 4 avait l’étiquette du joueur à suivre en ProA. Malheureusement, sa saison fut gâchée par les blessures. Il s’est depuis fait une réputation en Israël en étant All-Star et débute sa troisième saison au club. Joueur physique, il aime aussi s’écarter pour shooter de loin. Tony Gaffney est également une rotation de choix, au QI basket au-dessus de la moyenne. Ce poste 3/4 mobile, grand et athlétique, est sans nul doute une référence en tant que défenseur et est un excellent contreur notamment grâce à sa taille (2m05). Elu meilleur sixième homme du dernier championnat avec l’Hapoel, c’est un joueur de devoir par excellence. Enfin, le capitaine, l’Israélien Yotam Halperin, apporte toute son expérience. Double vainqueur de l’Euroleague avec le Maccabi Tel-Aviv (2004 et 2005), il est de la grande lignée de meneurs israéliens de talent comme Meir Tapiro, à qui il a succédé au sein de cette équipe. S’il n’a plus les jambes de sa jeunesse, il n’en est pas moins un bon shooteur et un excellent meneur d’hommes. Ajoutez enfin les jeunes Timor Bar et Rafi Menco, et vous obtenez une équipe pas si simple à manœuvrer qu’il n’y paraît.

Franklin Tellier

L’HAPOEL JÉRUSALEM EN COUPE D'EUROPE

infographie_Hapoel Jerusalem en coupe d'Europe