Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
DSC_7582
Actualités Qualifiés !

Qualifiés !

Un formidable succès collectif en Terre Sainte contre une équipe de Jérusalem qui a chèrement vendu sa peau (69-79), conjugué à une défaite de Saratov, a envoyé la SIG en 8e de finale de l’Eurocup…

Les données étaient claires au coup d’envoi. Gran Canaria venait de s’imposer à Saratov après un incroyable retournement de situation (85-92) et une victoire propulserait automatiquement les Strasbourgeois en 8e de finale avec les Espagnols dès le 4e tour de ce Last 32. Encore fallait-il priver les Hyérosolomitains de leurs derniers espoirs de qualification, ce qui n’allait pas être une mince affaire.

Adresse et excellente défense
DSC_7559

Rodrigue Beaubois a donné le ton dès l'entame...

Car ils allaient entrer dans la partie à 200 à l’heure pour mener 6-0 après une minute seulement et en y mettant la manière ! Janning dès l’entre-deux, puis Gaffney sur du jeu (très) rapide, et enfin un dunk d’Eliyahu, avaient annoncé la couleur ! La SIG ne s’affolait pas, mettait sa défense en place et répliquait par Collins, Howard et surtout Beaubois, excellent : 9-7 (4e’). Quand Weems se mit aussi à artiller, exploitant les ballons gagnés par la défense, la SIG avait douché les bouillants supporters de Hapoel ! Un 2-14 en un peu plus de cinq minutes qui faisait le plus grand bien : 11-18 (8e’).

Sur le quatrième primé alsacien, signé Leloup, l’écart grimpait encore. Ce n’était pas fini : un rebond offensif de Fofana aussitôt transformé, un panier de Lacombe au buzzer, et la SIG virait avec un bel avantage : 13-25. L’adresse (10 sur 17 dont 4 sur 8 à trois points) complétée par une superbe défense, très collective, et Jérusalem était dans les cordes.

Jérusalem revient

D’Or Fischer avait beau ouvrir son compteur, Mardy Collins puis Jérémy Leloup poussaient l’avantage à 16 points (15-31, 12e’). C’en était trop pour Danny Franco, le coach israélien, qui stoppait le match. Duncan et Rowland ramenaient à 21-31 mais Leloup derrière l’arc, puis Beaubois après le temps mort de Collet, en remettaient une louche (21-36, 14e’) alors que Matt Howard s’occupait du reste en défense. Josh Duncan (9 points dans la période) secouait alors son équipe et Jérusalem revint dans la partie avant la mi-temps : 30-38, puis 34-40. L’ex-Palois était au four et au moulin, l’adresse des locaux était montée (8 sur 16 dans la période) en même temps que celle de la SIG (7 sur… 18) avait fléchi. L'agressivité des Israéliens avait fini par troubler le bel agencement défensif des Strasbourgeois. Dommage…

Collet : « Chacun a apporté quelque chose »

Le danger se fit encore plus pressant à 39-42 (23e’) toujours par ce diable de Duncan qui livrait un énorme mano a mano à Matt Howard. Mais le Strasbourgeois n’est jamais aussi bon que lorsqu’on le défie. Non content de défendre son panier il y allait de quelques paniers, des fautes provoquées et un joli 6 sur 6 aux lancers ! Du coup, la SIG reprenait de l’air 39-48, puis 43-53 quand Fofana était venu au relais de Howard. Un écart maintenu jusqu’au bout de la période…

Une belle maîtrise

Mais jusqu’au bout, la SIG ne fera aucun cadeau. Elle avait trouvé une belle alternance entre le tir extérieur, le drive et le jeu intérieur et le match finit par tourner à un... chemin de croix pour Jérusalem ! Un précieux Paul Lacombe, un exemplaire Louis Campbell - meilleure évaluation de son équipe - et un vaillant Bangaly Fofana, au meilleur moment, quand ceux qui avaient fait la différence commençaient à fléchir, remirent l’équipe dans le sens de la marche pour vivre une fin de match quasi-sereine : 52-66 (33e’), puis 64-77 (38e’). Même le retour à 61-70 et la zone press des Israéliens ne purent perturber la belle assurance des hommes de Collet qui reconnaissait la montée en puissance des siens.

Qui avant d’entrevoir les huitièmes de finale, songent déjà à réussir un nouvel exploit dans quelques jours, à Villeurbanne… Avant d'accueillir Gran Canaria pour une finale de poule explosive qui mériterait incontestablement un Rhenus comble !

A Jérusalem, Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

HAPOEL JÉRUSALEM – SIG 69-79. Pais Arena. 8 000 spectateurs. Arbitres : MM. Gkontas (Grèce), Pastusiak (Pologne) et Ovinov (Russie).

Les périodes : 13-25, 21-15 (mi-temps : 34-40), 14-18 (48-58), 21-21.

Les statistiques

RESULTATS EUROCUP J4 LAST32

Le match en images