Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG_reprise_Vincent Collet3
Actualités Vincent Collet : « L’équipe doit encore progresser »

Vincent Collet : « L’équipe doit encore progresser »

Ils se sont présentés les vœux, raconté leurs (courtes) vacances, puis ils ont repris le collier dans un Rhenus plutôt glacial. La SIG est de retour à l’entraînement avant les échéances excitantes de 2016. Vincent Collet a bien voulu faire le point…

  • Quel bilan tirez-vous des premiers mois de la saison ?
  • Le chemin est encore long. On vise toujours une place dans les quatre premiers pour avoir l’avantage du terrain au premier tour. Ça me paraît plus important qu’en demi-finale où on peut avoir trois chances. Cela sous-entend de gagner à domicile et on sait ce que cela a donné lors des dernières saisons… Il n’y a pas de vérité. Ce qui est surtout important, c’est d’être en playoffs et surtout, en accélération. Car c’est au mois de mai que tout va se dessiner. Sans négliger ce qui va se passer avant, bien au contraire, car ça contribue au lancement de la fusée.
  • Quels sont les points d’amélioration que vous avez détectés ?
  • Le plus évident, c’est la défense. Le niveau défensif est encore très alternatif. Ce qui est intéressant, c’est qu’il y a maintenant des séquences où c’est pas mal, mais c’est encore rarement sur la durée. Il n’est pas interdit de penser qu’on peut y arriver. En attaque, il faut améliorer la fluidité offensive. On a davantage la capacité de marquer, pour certains joueurs, des paniers qui ne doivent rien à personne. Mais il faut aussi une stabilité collective et qu’elle soit servie par les qualités individuelles des joueurs.
  • Après le départ de Vladimir Golubović, l’équipe aura-t-elle besoin, un moment donné, d’ajustements ?
  • On va essayer dans les semaines qui viennent d’évoluer avec l’effectif dont on dispose. Mais ça passera par la progression défensive de Romain Duport. Après, Matt Howard et Kyle Weems qui sont parmi nos meilleurs joueurs, seront plus souvent associés.
  • Avec quelle ambition, allez-vous vous lancer en Eurocup ?
  • La poule est difficile, il ne faut pas se leurrer. L’équipe favorite, c’est Gran Canaria, finaliste l’an dernier et qui vient de dominer largement sa poule. Elle vient de battre Malaga, qui a gagné son premier match de Top16, de 30 points en championnat juste avant Noël. Un match sur lequel on a travaillé… Ils nous sont clairement supérieurs. Il n’y a pas forcément de grands noms mais beaucoup de forts joueurs. Une belle armée… Jérusalem a un roster impressionnant. On connaît moins bien Saratov mais c’est la meilleure attaque de l’Eurocup. Avec cette formule, chaque match est important. Ne pas avoir gagné à Saint-Pétersbourg ou à Nymburk nous a coûté la qualification sur un seul faux-pas à la maison. On commence à Gran Canaria mercredi et ce ne sera pas évident. Il va donc falloir absolument gagner les deux suivants, à domicile. Ça va être compliqué, surtout avec le départ Vladimir Golubović. Car il a prouvé dans ces compétitions européennes qu’il constituait un point d’ancrage important. Et qu’il était précieux en attaque…

Propos recueillis par Jean-Claude Frey