Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_Gravelines_Matt Howard_Wen Mukubu_Jordan Aboudou
Actualités Bas les masques !

Bas les masques !

Une semaine après la grosse performance réussie à Villeurbanne, la SIG relève un nouveau défi face à une équipe du top 4 de la ProA, Gravelines (samedi 20h30, en direct sur Ma Chaîne Sport). Dans une ambiance de Carnaval qui convient aux Maritimes, il ne faudra pas faire les fous pour espérer une victoire…

Les bandes, le tambour-major en tête, seront de sortie. Les clet’ches (les déguisements en patois local) aussi. Même les joueurs du BCM auront pour l’occasion un maillot bigarré. C’est l’heure du carnaval de Dunkerque qui déteint largement sur Gravelines et le Sportica. C’est donc dans une ambiance particulière que Vincent Collet redoute – « ils gagnent 99% des matches à cette époque » – que la SIG s’en va défier une des rares équipes qui la précède encore au classement et qui a le plus souvent occupé la tête de la ProA depuis le début de l’exercice.

Deux visages
SIG_Gravelines_Andrew Albicy et Rodrigue Beaubois

Le duel entre Rodrigue Beaubois et Andrew Albicy, meilleur passeur de ProA, sera l'une des clés du match.

« Le contexte leur est souvent favorable à cette époque, mais ce n’est pas tout, prévient Collet. Ils seront en mode représailles et en double réaction. Parce qu’ils viennent de perdre de 30 points à Châlons/Reims et qu’ils n’ont pas digéré la sévère défaite subie au Rhenus à l’aller ». Pour parler de la dernière sortie de la bande à Monschau, sèchement scotchée à Reims (98-69), Collet pense « qu’ils ne sont pas seuls responsables de ce qu’il leur est arrivé » et évoque « un match irréel, avec une réussite de tous les instants des Champenois qui les a mis K.-O. ».

Le paramètre le plus pertinent que les Strasbourgeois devront toutefois maîtriser, ce sont les performances des Maritimes à domicile, bien plus convaincantes que celle produites à l’extérieur. « Ils ont globalement une attaque assez proche de la nôtre (NDLR : 76,3 points contre 78,2 à la SIG), une défense plus solide malgré l’éclat de la semaine dernière (NDLR : 68,8 points encaissés contre 72,2), mais surtout, l’écart est conséquent à domicile où ils marquent 79,1 points en moyenne pour n’en concéder que 65,6 à l’adversaire ».

Les performances individuelles épousent d’ailleurs la même courbe et c’est flagrant pour Stephen Gray (plus de 16 d’évaluation à domicile pour 6 seulement à l’extérieur), Morency, Aboudou ou même Albicy, le meilleur passeur de la ProA. « Ils sont aussi plus adroits chez eux, notamment à trois points (42% contre 36) avec des arrières très dangereux, Albicy, Gray, Pape Sy et Brazelton, absent à l’aller et qui leur apporte vraiment quelque chose en plus, et des intérieurs très denses, trois super athlètes, Marcus Dove, Jordan Aboudou et Jean-Fred Morency, aidé par une véritable force physique, Graham Brown ».

Être prêt d’entrée

Dans son parcours du combattant, entamé la semaine passée à Villeurbanne, la SIG voulait prendre au moins un des deux matches à l’extérieur à venir. « On a gagné le premier, c’est bien, et on a bien sûr envie de gagner le deuxième car un succès nous permettrait de doubler Gravelines comme on a doublé l’ASVEL. Au moins, il faudra préserver le point average mais l’idée d’avoir deux succès sur le même adversaire en cas d’égalité à plusieurs en fin de saison, me plaît bien ».

Pour y parvenir, la SIG devra faire face à une équipe « en état de transes, plus dangereuse encore que d’habitude, avec le contexte particulier du Carnaval, qui leur donne de l’énergie, une grosse confiance. Il faudra donc être présent d’entrée pour contenir leur façon de jouer car ils se projettent très vite vers le cercle ». Faire abstraction de l’ambiance et de l’euphorie dans un match « à caractère émotionnel fort », selon l’entraîneur strasbourgeois.

Enfin, inutile de dire que la Leaders Cup qui se profile déjà, avec un quart de finale contre… Gravelines, est déjà dans l’esprit du stratège alsacien. « Ce sera un avantage dans la préparation de les avoir rencontrés peu de temps auparavant, car nous n’aurons pas beaucoup de temps. Et il faudra aussi avoir un œil sur Monaco – Nanterre, l’adversaire éventuel du lendemain ».

Et c’est pour cela aussi, que Collet n’est pas mécontent d’être déjà fixé depuis mercredi sur son très probable adversaire de l’Eurocup. « On travaillera déjà sur Oldenbourg avant la Leaders Cup. Si jamais nous allons au bout à Disneyland, ce que nous voulons tous, et avec l’éventualité de devoir jouer le mardi suivant, il ne nous restera rien pour préparer le 8e de finale ». Cela pourrait effectivement se révéler décisif.

En attendant ce rendez-vous excitant, il faudra ce samedi mettre les mains dans le cambouis, se retrousser les manches et éviter d’être le dindon de la farce du Carnaval nordiste. Sacré programme !

Jean-Claude Frey

 

Le chiffre Gravelines-SIG… Comme le nombre d’interceptions réalisées en moyenne par le BCM Gravelines Dunkerque cette saison en ProA. Le club nordiste est le meilleur du championnat dans cet exercice avec une unité de plus que la SIG qui elle se classe en sixième position avec 7,3 interceptions par match. Il faut dire qu’avec dans ses rangs des chiens de garde comme Andrew Albicy, deuxième intercepteur de ProA (1,9), et Steven Gray (1,4), le BCM est une équipe contre laquelle le jeu hasardeux et les passes mal assurées se payent cash. Aux SIGmen de ne pas être trop dispendieux pour ne pas donner trop de munitions aux snipers gravelinois.                                                                      F.T.