Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
SAISON 2018 / 2019
rendez-vous dimanche 30 septembre pour le premier match au Rhenus
Beaubois Leaders Cup BCMvSIG
Actualités La SIG, impeccable, s'attaque au Rocher

La SIG, impeccable, s'attaque au Rocher

Brillant en attaque, Rodrigue Beaubois a également fait sa part de travail en défense, comme ici face à Brazelton. 

Une démonstration. Gravelines a rendu les armes une troisième fois devant la supériorité de la SIG (73-83). En quart de finale de la Leaders Cup, les Alsaciens ont cadenassé l'attaque des Maritimes et s'attaqueront ce samedi à 20h30 à Monaco pour se frayer une place en finale et défendre leur trophée.

Affiché en prime time, le dernier quart entre la SIG et Gravelines constituait le plat de résistance, le sommet de cette première journée. Et d’emblée, les deux équipes ne se firent pas de cadeau, défendant pied à pied le moindre espace au point qu’après deux minutes, il n’y avait toujours pas le moindre point marqué. De la nervosité de part et d’autre, certes, mais aussi beaucoup d’intensité ! Matt Howard provoquait rapidement deux fautes, ouvrait la marque aux lancers-francs (0-3, 3e’), mais Gravelines montrait le bout du nez : 4-3. Mécontent, Monschau multipliait les changements, cherchant une solution face à l’énorme défense alsacienne. Mais c’est Fofana qui dominait et plaçait la SIG résolument en tête : 4-10 (5e’).

Gravelines au pain sec
Leaders cup_SIG_Gravelines_Matt Howard

Matt Howard (10 pts, 12 rbds, 24 d'évaluation en moins de 20 minutes) a été l'un des artisans du décrochage de Gravelines. (Photos Franklin Tellier)

Les Strasbourgeois étaient parfaitement concentrés, provoquant des fautes adverses au grand dam de Monschau qui accentuait la pression sur… les arbitres. A 9-17 (9e’), Collet appelait Duport puis Lacombe et enfin Ntilikina. Gravelines était au pain sec en attaque, obligé de s’en remettre à des numéros de soliste et d’équilibriste de Steven Gray pour subsister. Collins manquait le 10-21 juste avant la fin de la période et Albicy rectifiait à 12-19. Dommage… L’évaluation (6 à 27) en disait long sur la domination alsacienne.

Maladroite à trois points (0 sur 5), l’équipe de Vincent Collet avait toutefois provoqué sept fautes. Et si Albicy (11 des 15 points du BCM dans la deuxième période) ramenait de suite à 16-19, les défenses prirent à nouveau le pas sur les attaques et le score n’évoluait guère.

Un Beaubois de feu

C’est Rodrigue Beaubois (12 pts dans le quart) qui débloquait la situation. A trois points, en pénétration, se faufilant comme une anguille, l’arrière alsacien creusait l’écart presque à lui seul : 18-33 (17e’). Matt Howard (7 rebonds en 11 minutes, 12 au total et la meilleure évaluation) dominait Dove, Fofana était énorme en défense, et la marge s’agrandissait encore (20-38). A l’évaluation, l’écart était abyssal (6 à 40). Gonflée par le désastreux ratio gravelinois (2 passes, 12 balles perdues)...

Le trou du troisième quart

Revenu à 27-41 au repos en dépit d’un panier bonifié de Paul Lacombe, le BCM accélérait dès la reprise pour s’offrir un 14-3 à cheval sur les deux périodes qui obligeait Collet à prendre un temps mort : 34-41 (23e’). Le collectif de la SIG avait perdu de sa superbe, les balles perdues se multipliaient et Fofana avait réussi "l’exploit" de prendre trois fautes en 43 secondes, portant son total à quatre !

La SIG s’était mise en danger, Gravelines se rapprochera même à cinq points (40-45) et le jeu se durcissait, la contestation gagnait… Weems en panne d’adresse, la SIG s’appuyait sur un bon Lacombe pour se redonner de l’air (40-49, 26e’) quand Howard écopait d’une faute technique pour… flopping, faisant grimper son compteur à quatre fautes.

Leloup tue le match

Collins eut alors une période faste, scorant, percutant, passant, Weems transformait les lancers-francs des deux fautes techniques d’Aboudou et Brazelton ! Ça sentait le soufre chez Mickey mais la SIG gardait la tête froide et il fallait bien cela pour résister aux assauts nordistes… Car Steven Gray avait retrouvé des couleurs et de l’adresse à l’entame du dernier quart (54-62), alors que Dove tentait d’imposer sa puissance. Beaubois (22 points à 100%!), sorti du banc, décochait deux flèches derrière l’arc pour repousser le danger une première fois (61-72, 35e’), obligeant Monschau à prendre un nouveau temps mort. Puis, un impeccable 3 sur 3 à 6,75m de Jérémy Leloup, vaillant comme à son habitude mais plus discret jusque-là en attaque, mettait le couvercle sur la rencontre : 65-81 (36e’). Les dernières escarmouches n’y changeront plus rien, Gravelines avait rendu les armes devant plus fort qu’elle. Tout simplement…

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

GRAVELINES – SIG 73-83. Disney Events Arena. 4 500 spectateurs. Arbitres : MM. Bissang, Rosso et Kerisit.

Les périodes : 12-19, 15-22 (mi-temps : 27-41), 24-21 (51-62), 22-21.

→ LES STATISTIQUES

→ LES REACTIONS