Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
LDC_Chalon_ASVEL
Actualités Le cavalier seul de Chalon

Le cavalier seul de Chalon

La puissance de Brownlee qui domine Darryl Watkins a contribué au succès de l'Élan Chalon.

Véritable épouvantail de la Leaders Cup, arrivé en boulet de canon à Disneyland, l’Élan Chalon est le premier finaliste de l’édition 2016. L’ASVEL n’a pas pesé lourd face à la tempête chalonnaise (70-91).

Si l’ASVEL avait pris le meilleur départ (14-9, 5e’), Chalon, plus adroit et plus percutant, prit rapidement l’avantage et après quelques égalités, les Bourguignons bouclaient la première période avec un tout petit pécule : 24-26.

Jean-Denys Choulet gérait son effectif à sa manière et après avoir utilisé Booker, Hazell et Evtimov pendant les dix premières minutes, c’était au tour de Kalinovski, Lessort et Brownlee d’assurer les dix suivantes… Pas de quoi faire baisser le régime de l’Élan qui profitant du pathétique 2 sur 14 à trois points des Villeurbannais. Et après un chassé-croisé qui vit l’ASVEL une dernière fois en tête à 30-26 (14e’), les Chalonnais accéléraient comme ils savent si bien le faire sous la baguette de Roberson pour atteindre la mi-temps avec un joli matelas (38-46) et 56 d’évaluation !

On attendait une réaction de l’ASVEL après la mi-temps et la colère manifestée par J.D. Jackson au moment de retourner aux vestiaires. Elle ne vint que… trop tard. Car Chalon continuait au même rythme (40-52 puis 42-57 et même 57-77, 33e’) que les Lyonnais ne pouvaient pas suivre. Le petit sursaut, signé Lang et Watkins, pourtant bien nonchalant en défense, sera rapidement éteint par un temps mort puis par des paniers de Michineau ou Brownlee, les Chalonnais filant vers une victoire incontestée et incontestable (114 à 74 à l’évaluation.

Après une élimination en quart de finale en 2013, Chalon, victorieux de la Semaine des As en 2012, n’est plus qu’à 40 minutes d’un nouveau trophée…

J.C.F.

LYON-VILLEURBANNE - CHALON 70-91