Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
image3
Actualités La SIG à pied d’œuvre

La SIG à pied d’œuvre

Partis lundi vers midi trente, après l’entraînement, les joueurs de la SIG et leur staff ont rallié Nizhny Novgorod quelque 26 heures plus tard après une nuit de transit à Moscou.

Après les 18 000 kilomètres du Last 32 (Las Palmas, Jérusalem, Saratov), et l’intermède d’Oldenbourg, la SIG a repris ses voyages au long cours. Et pour la cinquième fois en deux saisons, elle a pris le chemin de la Russie. Saint-Pétersbourg, Kazan, Moscou, Saratov et maintenant Nizhny Novgorod. Pour la 3e fois, les Strasbourgeois se retrouvent sur les bords de la Volga, toujours gelée à la mi-mars.

Si le soleil était au rendez-vous, la température presque clémente (+2° à la mi-journée), le froid et le gel sont revenus dès que la nuit fut tombée. A peine arrivés à l’hôtel, les joueurs ont suivi avec attention une séance vidéo préparée par Pierre Tavano et menée par Vincent Collet, résumant les forces et les faiblesses de NN. Dans la foulée, ils se sont rendus à l’entraînement en se faufilant dans les bouchons qui bloquaient le pont sur l’Oka, l’affluent qui se jette dans la Volga à quelques mètres de là. Une séance pour se dégourdir les jambes et peaufiner sur le terrain, la théorie déployée sur l’écran de la vidéo.

Mercredi, jour du match, une nouvelle séance vidéo les attend avant le shooting de la mi-journée, la sieste, puis l’heure H (17h45 à Strasbourg), celle du premier choc des quarts de finale. Un sommet pour lequel les Strasbourgeois ont eu le soutien de quelques anciens. Sympa !

A Nizhny Novgorod, Jean-Claude Frey