Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG_Pierre Tavano_3
Actualités Pierre Tavano : discret, fidèle et… efficace

Pierre Tavano : discret, fidèle et… efficace

Depuis près de 16 ans, il forme avec Vincent Collet un tandem inséparable. Pierre Tavano est l’homme de l’ombre de la SIG mais il mérite bien d’être de temps à autre dans la lumière. Dans cet entretien, il se livre sur son parcours, son travail au quotidien, son lien étroit avec le coach de la SIG et de l’équipe de France et même, son futur…

A 47 ans, Pierre Tavano a déjà derrière lui plus de… 30 années de coaching ! « J’ai été joueur à Vénissieux, dans le même club que Paul Lacombe, en cadets France, en Région et même en Nationale 4. Mais très tôt, vers 15 ou 16 ans, j’ai compris que je serai éducateur, entraîneur. Robert Perez, un personnage important dans le basket de la région lyonnaise et à l’ASVEL me l’avait dit : ‘’Tu es fait pour être entraîneur’’. C’est lui qui m’a fait venir à Villeurbanne », raconte le natif de Lyon.

Quatre titre nationaux chez les jeunes

Là, lors de sa première année, Tavano hérite d’une équipe de benjamins que personne ne veut coacher. « On restera invaincus quatre ans ! » Champion de France benjamins avec l’ASVEL avec une victoire en finale contre Hyères-Toulon coaché par… Jean-Louis Borg, puis avec la sélection du Rhône, l’assistant-coach de la SIG continue son parcours exceptionnel avec les minimes, deux saisons durant. « Notre première défaite date de la finale du championnat de France contre Saint-Luce », se souvient avec fierté Pierre Tavano.

Il vient de découvrir un monde nouveau. « A l’ASVEL, c’était extraordinaire en matière d’organisation. Chez les jeunes, comme chez les pros. Je n’avais besoin que de coacher, les dirigeants s’occupaient du reste ».

Alain Gilles, père spirituel
alain gilles 2

Alain Gilles (à gauche) a beaucoup compté dans la carrière de Pierre Tavano.

C’est aussi la période des premiers contacts avec Alain Gilles, la légende du basket français. Une rencontre qui marquera à jamais le parcours de Tavano. « Alain, je l’ai d’abord côtoyé à l’ASVEL. Il s’intéressait aussi aux entraîneurs de jeunes. Puis, c’est lui qui m’a fait venir à Montpellier en 1992 pour être l’assistant de Jean-Marc Dida chez les pros, de m’occuper du Centre de formation et des cadets France. Pendant six mois, il m’a hébergé, il était aux petits soins pour moi, sa femme aussi. Il a beaucoup compté dans mon passage du monde amateur au monde professionnel ».

Au bout de quatre ans dans l’Hérault, le téléphone sonne à nouveau. Greg Beugnot lui demande de prendre en charge le Centre de formation de l’ASVEL et la direction technique de toute la section amateur. « J’ai de suite accepté. J’étais responsable de tous les entraîneurs du club, de tous les dirigeants, j’ai fait de la formation d’entraîneurs et d’arbitres, avec Jean-Pierre Hunckler, aujourd’hui vice-président de la Fédération. Les jeunes du club, dont on savait qu’ils ne deviendraient pas professionnels, on les orientait vers une carrière d’entraîneur ou d’arbitre. Et ça fonctionnait bien », poursuit Tavano.

Le coup de fil de Vincent Collet

Au cours de cette période, les espoirs de l’ASVEL décrochent le titre national en 2000, avec… Amara Sy, et Pierre Tavano qui sera élu coach de l’année en 1997 et en 2000, recrutera aussi Ali Traoré juste avant de filer… au Mans.

Nouveau tournant dans la carrière du coach-adjoint de la SIG. Vincent Collet promu n°1 au Mans, souhaite que Pierre Tavano devienne son assistant. Les deux hommes se connaissent déjà. « En 1986/87, quand j’entraînais les benjamins de l’ASVEL, nos séances étaient placées après les pros. Vincent jouait, il avait 23/24 ans, et il s’intéressait déjà à l’entraînement. Il me proposait son aide, ses conseils, il expliquait de petits trucs en attaque et en défense aux jeunes joueurs et c’était génial pour les gamins, quand un pro venait leur faire des démonstrations. Il avait déjà l’âme d’un formateur… »

Un nouveau challenge qui… dure toujours, près de 16 ans après. « On a vécu de belles choses, au Mans, à Villeurbanne, et maintenant à Strasbourg. J’estime avoir fait le bon choix le jour où je lui ai dit oui ». Le vieux couple, très complémentaire, fonctionne à merveille, parfois sans se parler. Et Pierre Tavano n’est forcément pas avare de compliments sur son complice de longue date : « Déjà lors des entraînements de jeunes, quand il venait m’aider, j’avais beaucoup de respect pour son attitude. Les pros étaient intouchables et c’est lui qui est venu vers moi pour proposer ses services. J’ai trouvé ça extraordinaire. Je n’étais rien et un joueur de l’équipe « une » venait m’aider ! Vincent était très intelligent dans le jeu, sur le terrain, mais c’est aussi quelqu’un de très humain, à l’écoute. Et surtout, il sait ce qu’il veut ! »

Collet : « Notre échange est primordial »

Vincent Collet apprécie lui aussi à sa juste valeur la longue collaboration et les qualités de son assistant : « La complicité sur le banc fait qu’il vaut mieux deux paires d’yeux qu’une seule, pour observer et prendre les décisions. On se parle énormément et cet échange permanent est primordial. Je prends toutes mes décisions après l’avoir consulté. J’ai confiance dans sa vision du jeu et c’est rassurant pour moi ».

Châlons_Reims_SIG_Luxeuil2015_Pierre Tavano_équipe

Pierre Tavano met l'équipe en place pendant l'avant-saison.

Mais le tandem travaille aussi en permanence tout au long de la semaine. « Dans la préparation des matches, on échange pour préparer les montages vidéo et avoir une photographie pertinente de l’adversaire et de nous-mêmes. On échange aussi sur les axes de travail tout au long de la saison pour optimiser les entraînements », indique le head coach. Collet apprécie aussi tout particulièrement « la fidélité et le soutien » que lui témoigne Pierre Tavano. « Il y a l’aspect technique, tactique, mais aussi le management, l’aspect humain. Avec Pierre, je n’ai jamais besoin de me retourner parce qu’il n’y aura jamais de couteau dans le dos… Mais c’est bien davantage encore, car lorsqu’il y a des moments difficiles, dans une saison ou une carrière, Pierre est mon premier soutien. Il a de plus la qualité naturelle d’être plus optimiste que moi et c’est un pendant qui fait du bien dans ces moments-là ».

En 16 ans, le tandem a bien sûr évolué et Collet en convient : « On a évolué ensemble. On a connu différentes expériences qui nous ont fait grandir, comme les joueurs. On a progressé au fil des années ». « Débutant déjà, il s’est fait respecter, dit Tavano de son aîné. Aujourd’hui, il est un des meilleurs d’Europe. Sur les mises en places techniques et tactiques, mais aussi dans les relations avec les joueurs. Franchement, il m’épate parce que je découvre encore des choses en lui. Je l’ai toujours vu monter… Il prend tout ce qui est bon, partout. Dans la victoire à Oldenbourg, il y a été pour beaucoup ».

Alors que l’un et l’autre seront en fin de contrat en juin, Pierre Tavano ne se pose pas trop de questions quant à son avenir qu’il espère bien sûr lié à celui de son mentor : « Il peut se passer beaucoup de choses. Tout ce qui a été fait ici, c’est aussi la marque de Vincent. Mais d’abord j’espère qu’on franchira le cap vers les demi-finales de l’Eurocup. Et en championnat, tout reste possible… »

Les fans de la SIG, eux, ne verront évidemment aucun inconvénient à voir encore les deux compères échanger pendant quelques années sur le banc du Rhenus !

Jean-Claude Frey

Les détails du travail quotidien

Aujourd’hui, à la SIG, les tâches de Pierre Tavano sont multiples et le fonctionnement du tandem en dépend pour partie. « Il y a toute la partie terrain, lors des entraînements. Je fais l’échauffement, le travail par groupe, avec Lauriane aussi, ce qui permet à Vincent de passer d’un groupe à l’autre, la préparation d’avant-saison pendant que Vincent est en équipe de France et sa confiance est totale. Une belle marque de reconnaissance ».

Et puis, le staff avance aussi dans… les bureaux. « Pendant que les joueurs se reposent, nous on fait beaucoup de travail vidéo, l’analyse de l’adversaire et de notre équipe. On discute beaucoup pour améliorer nos performances. Ensuite, avec Vincent, la préparation des matches est primordiale. On visionne beaucoup de matches de l’adversaire, on décortique les forces et les faiblesses de l’équipe qu’on va rencontrer ».

Il suffit de les voir peaufiner les montages vidéo à l’hôtel, lorsque la SIG est déplacement, bien avant que les joueurs n’arrivent, pour comprendre le souci du détail qui les unit.

Des fiches individuelles sur l’adversaire
Fiches Real

A Madrid, Pierre Tavano affiche les systèmes du Real dans le vestiaire.

Souvent, ces séquences portent essentiellement sur le collectif, les systèmes offensifs et défensifs de l’adversaire. Mais contre Oldenbourg par exemple, Pierre Tavano, en accord et à la demande de Vincent Collet, a ajouté des montages individuels. « Il y a eu un travail énorme avec des choses précises, qui a payé ». Car après le visionnage et les commentaires associés, le staff va tout mettre en pratique sur le terrain avec un sens aigu du détail, au millimètre près.

Depuis la saison dernière, Pierre Tavano a ajouté à la demande de son « maître », des fiches individuelles, un « scouting report », affichées dans les vestiaires avant le coup d’envoi. « Il y a à la fois les systèmes adverses que les joueurs peuvent se remémorer avant de partir que le parquet, et des fiches sur les forces et les faiblesses de chaque joueur d’en face. Vincent le faisait oralement, mais on voulait être beaucoup plus précis, surtout en Coupe d’Europe où les joueurs connaissent moins bien leur vis-à-vis ».

DSC_7586

Les fiches des joueurs du Hapoel Jérusalem.

Ainsi, chaque joueur saura que celui sur lequel il sera amené à défendre est gaucher, par exemple, drive beaucoup, shoote à trois points avec une grosse réussite, où est plus faible sur la défense en un contre un. « L’affichage dans le vestiaire est un aide-mémoire précieux des caractéristiques de l’adversaire ». Qui sert encore à la mi-temps pour faire des piqûres de rappel. « Plus on peut aider les joueurs, plus on entre dans la précision, mieux c’est », ajoute Tavano.

Du travail supplémentaire pour le spécialiste de la vidéo qu’est Pierre Tavano qui rajoute des visionnages de matches, plus axés sur les individus, avec des informations précises et pertinentes, auxquelles sont associées les statistiques de chaque joueur. Et dès la fin des rencontres, rebelote avec de nouveaux montages, dans la nuit, pour que dès le lendemain Vincent Collet puisse se plonger, dans le train ou dans l’avion, sur ce qui n’a pas ou moins bien marché.

De quoi expliquer mieux encore au supporter lambda qui n’a pas accès aux coulisses, les clés de la réussite strasbourgeoise…

J.C.F.