Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Devin Booker et Bangaly Fofana_Chalon-SIG
Actualités Un choc entre « européens »

Un choc entre « européens »

Le duel entre Devin Booker et Bangaly Fofana vaudra le déplacement... (Photo Elan Chalon)

Le match très attendu entre la SIG et Chalon ce samedi (18h au Rhenus, en direct sur MCS), qui ravive d’énormes souvenirs chez les supporters des deux camps, arrive à un moment spécial. Les deux équipes ont en effet brillé sur les parquets européens cette semaine. Qui aura le plus de fraîcheur ?

Ils avaient tous les jambes lourdes et bien davantage encore à l’issue de la double prolongation de mercredi. « Mardy Collins, Kyle Weems qui a joué près de 45 minutes ou Bangaly Fofana ne pouvaient presque plus marcher » avouait leur coach sur le coup de 22h30. Ce vendredi matin, au moment des retrouvailles, Vincent Collet reconnaissait qu’ « ils étaient toujours physiquement entamés, mais un peu moins. La fraîcheur sera sans doute déterminante, mais sur ce plan au moins on partira à égalité avec Chalon qui était à Yuzhne ».

Le piment de l’adversité
John Roberson et Rodrigue Beaubois_Chalon-SIG

John Roberson, meneur et shooteur, devra être surveillé de près...

Vincent Collet estime toutefois qu’ « il est plus difficile de se reconcentrer à domicile que d’aller en terrain hostile ce qui, déjà, incite à la prudence. Mais il y a le piment de l’adversité lorsqu’on joue Chalon, une des meilleures équipes de la saison, qui nous avait battus à l’aller ». Cette fois, ce n’est pas Rouen ou Orléans qui arrive après un match européen, mais l’un des caïds de la ProA. Avec son armada d’artificiers et son favori pour le titre de MVP, Devin Booker. Et puis, ce choc est placé à trois jours seulement d’un rendez-vous capital contre Trente dont la SIG a fait son objectif. « Les joueurs ont fait la grimace quand je leur ai annoncé qu’on s’entraînera dimanche. Mais c’est indispensable d’avoir deux séances avant de rencontrer les Italiens. On prend un risque pour le match contre Chalon car je privilégie la fraîcheur et la récupération, et je l’assume, mais avec le calendrier infernal qui nous attend, il ne faudra pas arriver essoré aux playoffs ». Entre l’aller et le retour à Trente, la SIG recevra en effet Nanterre, puis enchaînera avec Le Mans, à Dijon, à Nancy, contre Pau puis Châlons/Reims et à Paris. Tout cela pour le seul mois d’avril et sans penser à une éventuelle finale d’Eurocup !

La meilleure attaque, une belle équipe

Pour préparer le match historique de la semaine prochaine, Collet est ravi d’affronter « une équipe de qualité, qui ressemble un peu à Trente par sa valeur athlétique ». Et de citer Booker, Brownlee, Lessort, Michineau ou Hazell. « C’est aussi la meilleure attaque de ProA avec plus de 87 points de moyenne. Mais pas seulement. Ils sont calés, bien organisés, avec une prise de risque importante. Et surtout, leur mobilité sans ballon… Il faudra être très vigilant sur les non-porteurs ». Quant on évoque les redoutables tireurs à trois points, Collet sourit : « Ils en marquent le plus, c’est vrai, avec 10,6 par match, mais ils tirent aussi 27,5 fois par match, davantage que toutes les autres équipes ». Et le coach de demander qui est l’équipe la plus adroite derrière l’arc en ProA ? La SIG… avec 40,21% devant Chalon (38,69%).

Une fois encore la défense sera déterminante. « Nizhny Novgorod, qui était à 95 points de moyenne en première phase, 87 points sur l’ensemble de sa saison d’Eurocup, comme… Chalon, n’en a marqué que 29 en deuxième mi-temps, contre 45 en première. Le résultat de ce samedi passera encore par une prestation de haut-vol en défense », insiste le coach.

En attendant le retour qu’on espère imminent, de Matt Howard – « Ça s’améliore vraiment et je suis impatient de revenir » dit l’intérieur américain, victime d’une fracture de la main il y a trois semaines – Fofana, héroïque face aux Russes, Duport, Leloup, Collins, Weems et même Beaubois devront se surpasser pour enchaîner avec un 9e succès de suite. Le meilleur moyen de consolider la première place et de préparer le match de l’année !

Jean-Claude Frey