Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_lauriane Dolt_
Actualités Lauriane Dolt : « ce n’est pas facile mais personne n’abandonne »

Lauriane Dolt : « ce n’est pas facile mais personne n’abandonne »

Samedi après-midi les espoirs de la SIG ont subi leur 19ème défaite de la saison face à Nanterre au terme d’un match qu’ils auraient pu remporter dans les ultimes secondes (69-73). Mais, comme un symbole, ils ont laissé échapper une victoire qui aurait fait tant de bien au moral de ces jeunes. D’ici un gros moi, le championnat espoirs sera fini et le champion de France en titre de la catégorie aura définitivement rendu son titre. En ce début d’avril, entretien avec la coach des espoirs, Lauriane Dolt, qui comme toujours se confie sans tabou…

Franklin Tellier : Au delà des résultats actuels, où situes-tu le niveau d’évolution de tes jeunes?
Lauriane Dolt : Il ne faut pas se leurrer, tout sportif, tout coach, est forcément boosté par les victoires. Or, on n’en a pas. On trime mais en plus ces derniers temps, au Rhenus, on meurt à quelques points. C’est par manque d’expérience dans cette équipe… Mais aussi parfois par manque d’écoute. A l’entraînement il n’y a aucun problème, en revanche en match, il y a encore une immaturité qui domine trop souvent. Et du coup on se raccroche vraiment à des points individuels pour être encore tout le temps à fond la semaine. Car pour les joueurs comme pour nous ces défaites minent un peu le moral.

F.T : Quel genre de « points particuliers »?
L.D : Des sélections de certains en équipe nationale, des choses sur ceux en qui on croit et qui continuent de progresser…. C’est pour cela, malgré tout ça, il ne faut pas croire, j’ai des satisfactions ! Lors de cette dernière défaite contre Nanterre, encore une fois on joue sans Mushidi et Goulmy, tous deux retenus en sélection ; c’est handicapant. Et dans deux semaines ce sera encore la même chose parce que ce sont les U17, Abah et Rucklin, qui partiront. Ça ce sont de réelles satisfactions mais ça oblige aussi à être fort mentalement car on ne joue quasiment jamais au complet. Ce n’est pas facile,  il faut trouver de l’énergie mais personne n’abandonne.

F.T : On  ne va pas entrer dans le détail de chaque joueur, mais juste un mot sur le retour de Kostja Mushidi…
L.D : Il est de retour et est à 100% avec nous. Il a gagné en maturité très clairement, tout le monde le constate. C’est un jeune, on ne va pas tout lui offrir ou lui pardonner, on avance. Lui c’est pareil. Il a compris beaucoup de choses, c’est bien. Il pensait peut-être trop que devenir pro c’était fournir un minimum d’efforts car il a toujours été très talentueux avec un physique hors norme dans sa catégorie. Mais en s’entrainant avec les pros, il se rend compte que la marche est encore haute. Il a complètement changé sa manière de penser et sa manière d’être, ce qui fait complètement la différence.

F.T : Comment envisages-tu pour le moment la fin de saison ?
L.D : Il n’y a pas de changement pour la fin de saison. On continue dans la même lignée. Depuis le début, nous savons que nous repartons sur un groupe jeune, en devenir. On ne s’arrête pas à un ‘‘moment M’’. C’est étalé dans le temps. On regarde et on travaille vers l’avenir pour continuer à construire cette équipe.

F.T : Pour finir un mot plus personnel. Comment se passe ta saison avec ta « double casquette » ?
L.D : En tant que coach des espoirs le plus difficile c’est, qu’après une saison riche niveau basket et émotion, tout a changé du tout au tout. On repart sur un nouveau groupe. Il a fallu à beaucoup de l’adaptation, avec des nouvelles responsabilités. Mais ils sont jeunes et ne sont pas encore tous prêts.  Quelque part j’avais peut-être un peu oublié ces aspects-là… Tout cela est contrasté avec l’expérience inouïe que j’emmagasine aux cotés de Vincent et Pierre ! Vivre des matches avec de tels enjeux, aux côtés d’un tacticien comme Vincent : tout jeune coach ne peut rêver mieux comme apprentissage. Je me rends compte en plus que j’ai vraiment leur confiance à tous les deux, ils m’ont réellement inclus dans leur staff.