Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
RomainDuport_sig-nanterre5
Actualités Question de fierté

Question de fierté

Entre deux matches capitaux d’Eurocup face à Trente, la SIG doit affronter Nanterre (samedi à 20h30 au Rhenus, en direct sur L’Équipe21) toujours en course pour les playoffs. L’occasion de prendre une revanche sur le camouflet de l’aller (-32). Mais sans Mardy Collins ni, probablement, Matt Howard.

Kyle Weems1

Kyle Weems retrouvera son ancienne équipe de Nanterre. Une motivation de plus...

Les derniers résultats de ProA, tombés mardi au moment où la SIG affrontait Trente, ont un peu plus encore clarifié la situation. Le Mans et Gravelines, victorieux d’un souffle à Cholet et à Rouen, Nanterre qui a peiné face à Châlons/Reims, ont maintenu la distance par rapport à Limoges qui a perdu le panier average contre Pau. En revanche, Villeurbanne, tombée à Antibes, a permis à la SIG de compter désormais trois victoires d’avance sur le troisième. « Si on remporte l’un des deux prochains matches à domicile, face à Nanterre ou au Mans, on aura pris une option sur l’une des deux premières places. Plus on repousse l’échéance d’un faux-pas, plus on se rapproche de ce top 2 », se félicite Vincent Collet.

Si les playoffs ne sont mathématiquement pas acquis, c’est pure théorie… L’avance sur le 9e est colossale et ce n’est qu’une question de temps. Mais le but reste bien évidemment de décrocher la meilleure position possible pour avoir l’avantage du terrain. Même si tout le monde se souvient de ce qu’il en est advenu ces trois dernières années. Contre Nanterre 92, ce samedi, l’enjeu sera encore différent, même si le contexte ne sera pas idéal. « On s’était fait marcher dessus en janvier. Notre début d’année a été plus que satisfaisant, mais ce revers fait tache. C’était un faux match. Quatre jours auparavant pourtant, nous avions plutôt bien joué à Gran Canaria… », commente le coach.

« Des conditions compliquées »

Mais les Nanterriens, « dans un jour exceptionnel », étaient tombés sur des Strasbourgeois amorphes. Dans quel état d’esprit et avec quels moyens monteront-ils sur le parquet samedi ? « On sera sans Mardy Collins qui lors d’une mauvaise réception contre Trente, s’est fait mal au talon, l’aponévrose plantaire ayant bougé. Par mesure de précaution, il ne jouera pas ». L’arrière américain ne s’entraîne d’ailleurs pas non plus. Matt Howard aimerait bien s’entraîner, mais « il a beaucoup de mal à attraper le ballon. Il était prévu qu’il joue mais les tests ne sont pas probants… », dit encore Collet L’intéressé, qui piaffe d’impatience de revenir, explique : « Je n’ai aucune force dans la main gauche. Je peux faire de petites choses, mais dès qu’il faut s’engager, mettre un peu de force, ça ne marche pas ! » Enfin, pour couronner le tout, Frank Ntilikina qui avait mal à la hanche, n’est pas non plus monté sur le parquet ! « Les conditions sont compliquées, lâche Collet. Mais on restera fidèle à nos principes : on fera le maximum pour gagner. Cela reste le meilleur moyen de préparer le match décisif à Trente. Nanterre est difficile à arrêter et présente des statistiques similaires à domicile et à l’extérieur ».

Des chiffres dans lesquels on peut lire, et Vincent Collet n’a pas manqué de le faire remarquer, que la SIG score désormais davantage que les prolifiques Nanterriens (+3), mais encaisse aussi un peu plus de points. « Notre profil a vraiment changé », dit le coach. La SIG (84,3 points de moyenne sur les six derniers matches, tous gagnés) est devenu une équipe offensive avec Weems ou Beaubois en chefs de file.

Nanterre frais et dispo

Nanterre, « longtemps handicapé par la blessure de Robinson (NDLR : on dit qu’il ne reviendrait à la compétition que le 10 avril), jouera chez nous un match très important dans la perspective des playoffs et pour s’assurer la meilleure place en saison régulière, ajoute l’entraîneur de la SIG. Ils seront déterminés, ils connaissent le contexte. D’autant qu’ils n’ont plus que le championnat à disputer, qu’ils ont quitté les compétitions européennes depuis décembre et qu’ils arriveront frais et dispos ». Avec leurs forces habituelles, Riley, Campbell, Invernizzi ou Mitchell du côté des shooteurs, un Raposo en progrès constants et un Mam Jaiteh qui éclate – meilleure évaluation de son équipe – dans le secteur intérieur. Et un Jérémy Nzeulie qui vient de battre son record en carrière (33 points, 31 d’évaluation) au Mans et qui s’est toujours régalé contre la SIG !

Alors qu’en face les Strasbourgeois sont diminués et… fatigués. « Il y a des dégâts collatéraux à notre programme infernal. Et il va falloir se ménager des plages de repos avant les playoffs », conclut Collet. Mais on peut imaginer que Kyle Weems sera particulièrement motivé pour affronter ses anciens équipiers, ceux avec qui il avait décroché l'Eurochallenge la saison dernière.

En attendant, la SIG, seule invaincue dans le cycle retour, trouvera-t-elle les ressources physiques et mentales pour réussir la passe de 10 victoires d’affilée ?

Jean-Claude Frey

STRASBOURG - NANTERRE EN CHIFFRES

infographie SIG Nanterre