Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_Paris_Levallois_Louis Campbell et Chris Jones
Actualités Bien finir le travail

Bien finir le travail

Dernier match en retard pour la SIG qui affronte Paris/Levallois ce mardi (20h30 au Palais des Sports Marcel-Cerdan). Le sprint final pour la deuxième place est engagé. Il faut passer la ligne dans les meilleures conditions dans la perspective des playoffs.

La deuxième mi-temps du match contre Châlons/Reims a permis au public du Rhenus mais aussi à Vincent Collet de retrouver son équipe comme il aime la voir. Car le retour sur terre après l’euphorie et les émotions de l’Eurocup était redouté de tous. « On était fatigué mais aussi triste. Le jeu a permis de retrouver de l’allant. J’espère que ce sera le cas dès l’entame, mardi à Levallois ». Le coach n’a pas manqué de faire le lien entre la montée en puissance de sa défense et l’adresse retrouvée chez certains joueurs majeurs qui a fait basculé la rencontre dans le 3e quart temps. « C’est l’enthousiasme, l’envie ont facilité les choses ». La deuxième mi-temps, avec 53 points marqués à 56% dont un joli 8 sur 13 à trois points, a été « plutôt rassurante sur l’état d’esprit. On a retrouvé des sourires. C’est à confirmer… »

Paris s’est réveillé
SIG_Paris_Levallois_Kyle Weems et Bangaly Fofana

A l'image de Bangaly Fofana et Kyle Weems, les SIGmen devront s'employer en défense pour limiter le très complet Chris Jones

Le contexte ne sera pas spécialement rassurant face au PL de Frédéric Fauthoux. Mais si la SIG veut tenir son objectif, la deuxième place, elle doit finir le travail cette semaine, en Ile-de-France puis contre Limoges samedi. « Cela nous permettrait déjà de préparer les playoffs au Havre la semaine prochaine », poursuit Collet.

Ce premier rendez-vous ne sera pas simple. Paris n’a plus grand-chose à jouer en cette fin de saison mais l’entraîneur strasbourgeois a bien noté que « l’équipe est en hausse sur les derniers matches. Elle a progressé, en particulier en défense, et des individualités comme Vincent Poirier, auteur d’une évaluation de 34 contre Gravelines et qui a pris une part importante dans la rotation, ou Jason Rich qui est monté en régime depuis le mois de février après avoir enfin récupéré de sa blessure contractée en playoffs au Rhenus, ont clairement émergé. Fauthoux a fait du bon boulot pour redonner vie à son équipe ».

Même si elle n’a pas pu disposer depuis quatre matches d’Anthony Roberson, l’ancien meneur de… la SIG arrivé en février, l’équipe francilienne voudra probablement en apporter une preuve qui serait significative contre le finaliste de l’Eurocup qui devra être particulier vigilant.

En mode playoffs

Auteurs de cinq succès en six matches, en écrasant notamment Gravelines (83-63), Paris/Levallois, qui voyage mal (3 succès seulement à l’extérieur à Rouen, au Havre et à Nancy), est bien plus à l’aise à domicile où il a récolté 9 victoires. Et si la SIG a laissé globalement ses adversaires à 44% de réussite cette saison, elle a subi un fléchissement lors des cinq derniers matches (47%), essentiellement en raison des efforts de l’Eurocup, qu’il faut redresser dès maintenant. Pour se mettre en mode playoffs avant l’heure. Le meilleur moyen d’être prêt…

Jean-Claude Frey