Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Jérémy Leloup SIG-CSP2016
Actualités En mode playoffs…

En mode playoffs…

Jérémy Leloup qui déborde Mark Payne a marqué des paniers importants quand Limoges s'est rapproché...

La SIG a sorti un gros match pour se défaire de Limoges (81-67) qui a chèrement vendu sa peau dans un match électrique. Les Strasbourgeois qui ont définitivement assuré la deuxième place, semblent déjà s’être mis au rythme des playoffs…

Même s’il n’y avait plus guère d’enjeu, le (nombreux) public du Rhenus ne s’y était pas trompé. Ce SIG – Limoges valait bien la peine d’être vu. L’occasion aussi de souhaiter la bienvenue à Tony Taylor, arrivé de New York le matin même pour renforcer l’équipe en vue des playoffs… D’entrée, les Limougeauds montraient qu’ils n’étaient pas venus pour amuser la galerie, profitant au passage de quelques largesses de la défense strasbourgeoise : 2-7, puis… 8-18 (7e’) ! Trois primés signés Westermann, Daniels et Schaffartzik, un panier bonifié de Payne, avaient creusé l’écart. Malgré deux alley-oops de Fofana, la SIG avait mal exploité la faute antisportive subie par son longiligne pivot et Collet avait dû faire plusieurs changements, l’excès d’individualisme plombant le collectif alsacien. De plus, le champion en titre s’était gavé sous le cercle alsacien, prenant 64% des rebonds (7 offensifs contre 4 défensifs à la SIG).

Matt Howard sonne la charge

Weems SIG-CSPMatt Howard ramenait son équipe à quelques points (15-20) et un 0 sur 2 aux lancers de Traoré, errant comme une âme en peine, suivi d’un panier au buzzer de Beaubois, rendaient l’addition moins salée : 17-22. Dès le début du second quart temps, la SIG montrait un tout autre visage. Combattante, agressive (4 fautes provoquées contre 0 en trois minutes) à l’image de Howard (11 points, 15 d’évaluation à la pause) ou de Fofana qui s’offrait un contre sur Boungou colo avant de conclure la contre-attaque, dure en défense, verrouillant le rebond, la SIG emballait le match avec une zone-press surprise. Limoges venait de subir un 14-2 : 25-22 (13e’). Schaffartzik eut deux éclairs derrière l’arc mais ce fut tout ou presque pour le champion déchu qui, repassé en tête à 29-30 (16e’), encaissait un 11-0 pour se contenter de 11 petits points dans la période, avec un sévère… 37 à 6 à l’évaluation en 10 minutes !

Un rythme effréné

Mené 41-30, Limoges dût à deux bévues de Lacombe de revenir à 41-33 au repos mais le ver était dans le fruit… Car dès la reprise, si la SIG continuait à un rythme de playoffs, s’appuyant sur un collectif solide et une belle adresse, appuyant là où ça fait mal, alternant jeu intérieur et jeu extérieur (55-41, 26e’), le CSP multipliait les pertes de balles avec un Bo McCalebb perdu (-3 d’évaluation à la 28e’) au grand dam de Dusko Vujosevic ! Leloup et Weems étaient efficaces mais Duport malheureux, le cercle refusant ses quatre tentatives de fort peu. McCalebb inscrivait alors ses premiers points, tandis que Diawara, d’un tir énorme à 8 mètres, redonnait un peu d’espoir aux siens au buzzer du 3e quart : 62-54. Les Strasbourgeois avaient en revanche perdu Bangaly Fofana, touché au genou et préservé jusqu’à la fin…

Une fin de match électrique

Piqués au vif, les Limougeauds provoquaient, et Collet appelait rapidement un temps mort après le panier de Payne : 62-56 (31e’). La SIG avait perdu le fil et Limoges, durcissant sa défense, s’engouffrait dans les brèches. Weems calmait l’ardeur des visiteurs, Collins marquait à son tour son premier panier et redonnait de l’air à la SIG : 67-56. Les esprits s’échauffaient à nouveau… Weems et Boungou colo étaient même disqualifiés pour s’être frictionnés d’un peu trop près, et David Chambon appelait les deux capitaines pour ramener un peu de sérénité !

Campbell donnait l’exemple en accordant la priorité au jeu et dans une salle surchauffée et électrique, la SIG s’imposait nettement. Une passation de pouvoir ?

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG – CSP LIMOGES 81-67. Rhenus Sport. 6 034 spectateurs. Arbitres : MM. Chambon, Dubois et Lepercq.

Les périodes : 17-22, 24-11 (mi-temps : 41-33), 21-21 (62-54), 19-13.

Les statistiques