Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG LE MANS RODRIGUE BEAUBOIS
Actualités Rodrigue Beaubois : « Je dois surtout remercier mes coéquipiers »

Rodrigue Beaubois : « Je dois surtout remercier mes coéquipiers »

Au terme d’un match de très haut niveau, que la SIG a remporté 80-77 pour prendre un réel avantage dans la série, les acteurs et les entraîneurs admettaient tous que le chemin vers la finale était encore long…

Rodrigue Beaubois restait très modeste dans le succès de son équipe et à propos de sa propre performance : « C’est une équipe très agressive et je savais, pour connaître Erman Künter depuis longtemps, que j’aurais un défi physique face à moi, qu’il fallait rester concentré, que je me batte, mais aussi rester agressif. Je suis content parce qu’on avait besoin de cette victoire. L’équipe a fait un très bon boulot et on a encore été très présent face à de très bons rebondeurs. Il reste une victoire à décrocher. On sait que ça va être très difficile là-bas, mais on va essayer dès jeudi ».

Interrogé sur les sensations que peuvent procurer la réussite qu’il a connue, le Guadeloupéen a estimé « qu’[on] se sent bien, on veut continuer parce qu’on a l’impression qu’on ne va plus rater. Il faut rester agressif et je dois surtout remercier mes coéquipiers qui m’ont mis dans de très bonnes positions ». Sur le déroulement du match, il résumait ainsi : « On a fait une bonne entame, mais Le Mans a bien réagi. Ils ont fait des ajustements en défense et il a fallu s’adapter. Le plus dur, ç’a a été de contenir et si possible de surpasser leur agressivité. La série n’est pas finie. Je connais bien Erman Künter et je sais qu’il va les préparer. Il faudra être prêt au combat ».

Vincent Collet : « Il faudra être prêt à lutter »

Vincent Collet admettait que son équipe n’a pas eu la partie facile : « On a dû batailler jusqu’au bout pour s’en sortir contre une équipe du Mans qui a très bien joué et nous a posés beaucoup de problèmes avec les switches défensifs. Leur domination au rebond offensif était plus prégnante que samedi. Ils ont marqué 16 points sur deuxième chance, c’est la limite à ne pas franchir. C’est d’ailleurs ainsi qu’ils ont creusé l’écart. On a dû ferrailler pour revenir et on a tout de même trouvé des solutions sur leur alternance défensive en scorant 45 points en deuxième mi-temps. Samedi, on a gagné avec le jeu, ce soir, c’est la bagarre qui nous a fait gagner. Avec aussi un Rodrigue Beaubois de gala qui a su profiter des situations. Et pas seulement à trois points, en allant aussi pénétrer pour mettre des lay-ups. Il a fait basculer le match… On a aussi été bien plus en rythme en deuxième mi-temps. Il y avait une grosse intensité et ça a beaucoup moins sifflé sur la fin de match. Je pense qu’il y avait faute de Bangaly sur Mike Gelabale mais j’aimerais bien aussi revoir le rebond, juste avant ».

Que va-t-il se passer au Mans, jeudi ? Le coach de la SIG a sa petite idée : « Il faut continuer à être capable de montrer du caractère, ce que les deux équipes ont fait ce soir. Le Mans va vendre chèrement sa peau. Ce qui a changé, c’est la pression. Elle est clairement sur leurs épaules, mais la pression ne fait pas tout. Il faudra être prêt à lutter. Ce soir on a plié au rebond, on n’a pas rompu, mais attention, ça reste la clé de cette demi-finale ».

Lahaou Konaté, l’ailier manceau, admettait avoir beaucoup de frustration à l’issue de ce combat : « On a manqué de lucidité dans le quatrième quart temps où on a fait quelques erreurs. On a laissé des rebonds et laissé Rodrigue prendre feu. On est resté longtemps dans les clous. On a voulu réagir par rapport au match de samedi. On sera à domicile. On a le couteau sous la gorge et on n’a plus le choix. Il va falloir donner 200% pour arracher ce troisième match. Il faut oublier ces deux premiers matches parce qu’on ne peut pas revenir en arrière, regarder la vidéo et travailler avec le coach. On sait qu’on peut les battre. Il faut faire confiance à notre groupe ».

Erman Künter, le coach du MSB, avouait sa déception. « On a perdu 15 ballons, pris quelques tirs très rapides. Mais il fait continuer à se battre. Si on avait gagné ce soir, on passait ! Pour nous, c’est désormais match par match qu’il faudra avancer. On verra jeudi ce qui va se passer. Les gars ont bien réagi, mais on est toujours court dans la rotation. Mais malgré ce manque de profondeur de banc, on a joué. Il n’y a pas que Beaubois qui a fait un bon match. Il y a beaucoup de danger chez eux, ils trouvent beaucoup d’espaces. On a gagné l’évaluation (NDLR : 84 à 82), ce qui montre que cela s’est joué sur une ou deux possessions. Ils ont tenu au rebond et ont surtout été plus adroits que nous à trois points ».

Les réactions des joueurs sur Twitter