Basket
merci_3_bandeau_site_.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Le Havre SIG_Tony Taylor2
Actualités Un match de traînards…

Un match de traînards…

Tony Taylor, face à Elton Brown, n'a pas été à la fête pour sa première sortie avec la SIG.

Sans Campbell et avec un engagement « moyen », la SIG a été très longtemps bousculée au Havre. Mais comme à Paris, elle a renversé la rencontre à l’énergie en fin de rencontre : 69-76. Et rencontrera Pau-Lacq-Orthez en quart de finale (match 1 samedi à 20h30 en direct sur MCS) au terme d’une dernière journée pleine de suspense et de rebondissements…

Le Havre SIG_Rodrigue Beaubois

Les 25 points de Beaubois ont été décisifs au Havre.

Ce dernier match de la saison régulière, sans enjeu pour les deux équipes, devait permettre à la SIG de préparer les playoffs en attendant de connaître son adversaire… Et c’était bien parti grâce à Leloup et Beaubois (2-8 après 1’30’’). Mais six points de JBAM, l’adresse de Dugat et Mack, mais aussi les occasions manquées par les Strasbourgeois, offraient un 13-1 (!) aux Havrais. Estimant que la plaisanterie avait assez duré, Collet appelait un temps mort à 15-9 (7e’), avant d’effectuer un quadruple changement avec l’entrée de Tony Taylor. Mais trois paniers de suite derrière l’arc, signés Gibson et Mack (2), donnaient dix points d’avance aux Normands avant la réplique de Collins et Duport.

Incroyable maladresse

La SIG avait bouclé le premier quart avec un déficit de huit points (23-15) qui grandit dès l’entame du deuxième : 28-15. L’adresse était défaillante (29% avec un piètre 5 sur 15 à deux points, 2 sur 9 à trois points en 13 minutes) et seuls les lancers-francs provoqués par Matt Howard permettaient aux hommes de Collet de scorer, avec parcimonie cependant : 32-26 (15e’). Car avec deux paniers seulement en 8’30’’, trois dans la période, la SIG avait bien du mal à remonter son handicap. Collet demandait un nouveau temps mort, Collins était sanctionné de deux fautes offensives et malgré quatre lancers francs manqués, la lanterne rouge virait nettement en tête à la pause : 44-32.

Poussif…

Les choses ne s’arrangeaient pas à la reprise (47-32) mais Beaubois et Weems amorçaient le rapproché (47-40, 22e’), puis 52-49 (27e’) après une nouvelle série de Beaubois (10 points dans le quart). Taylor était malheureux, sévèrement sanctionné par les arbitres, se voyant même refusé un panier pour un passage en force pas évident du tout, et Le Havre, qui pouvait compter sur Mutuale pour mener encore 59-54.

Tout restait compliqué malgré les efforts défensifs, désormais plus conséquents (25 points encaissés en seconde mi-temps). A 62-57, Collins subissait une faute antisportive ! Avant qu’enfin, le vent ne tourne à 66-60 (34e’) grâce à l’adresse retrouvée de Rodrigue Beaubois. Lacombe et Howard avaient rapproché la SIG à 66-65, Collins la fit passer devant (66-67) et sept points de Beaubois scellait le sort du match : 69-76. Ouf !

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

LE HAVRE – SIG 69-76. Docks Océane. Arbitres : MM. Rosso, Bayot et Kerisit.

Les périodes : 23-15, 21-17 (mi-temps : 44-32), 15-22 (59-54), 10-22.

Les statistiques

Le tableau des playoffs

Bracket playoffs proA3

Le classement final

 classement Proa J34