Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG PAU VINCENT COLLET
Actualités Vincent Collet : « On a pris l’avantage »

Vincent Collet : « On a pris l’avantage »

On retiendra de ce premier succès sur Pau-Orthez (72-67) la montée en puissance de la défense, mais il faudra encore élever le niveau pour éviter les frayeurs de la fin de rencontre…

Vincent Collet ne cachait pas que le final de son équipe le gênait un peu : « Les sueurs froides vont compter dans le ressenti du match. On aurait pu les éviter en étant meilleur au rebond. Leurs deuxièmes chances nous ont sanctionné quand on avait la maîtrise et une bonne dizaine de points d’avance. Leur maladresse à trois points (NDLR : 0 sur 17 en série) devait bien s’arrêter un moment… C’est bien d’avoir gagné et de partir à Pau avec cette victoire en poche. On a pris l’avantage et la pression sera sur eux ». Sur la manière, l’entraîneur strasbourgeois a apprécié certains comportements : « L’entame a été sérieuse et on a bien joué en attaque en première mi-temps. On n’a pas gâché grand-chose en défense. C’est ce qu’on voulait faire. On a perdu un peu de fluidité en attaque en deuxième mi-temps. Les temps de jeu ont été partagés et c’est important. On va essayer de faire un match du même acabit dans l’intensité lundi. Mais ce ne sera pas suffisant. A l’inverse, Michaël Thompson a fait un grand match mais il a joué plus de 36 minutes et fait des kilomètres. Il est allé chercher ses paniers à la corne de façon remarquable au prix de nombreux efforts. Il faudra faire mieux car le résultat final leur donne de l’espoir. Il faudra mériter la qualification. Il faut s’élever au fur et à mesure du match. Aujourd’hui, on a retrouvé l’intensité dont on avait besoin. J’ai utilisé Taylor parce qu’il a été remarquable en défense sur Thompson. Il l’a harcelé en permanence. En attaque, il va s’intégrer de mieux en mieux. Ses efforts ont été appréciés par tout le monde ».

Mardy Collins a voulu évoquer le dernier tir à trois points qui a sorti son équipe du mauvais pas qui se préparait : « Nous avions besoin d’un panier parce qu’on était englué en attaque, alors j’ai pris ce tir… Ce sont les playoffs. On se moque de ce qu’ont fait les deux équipes en saison régulière. C’était un match très moche ce soir, mais il fallait juste le gagner. Chaque match sera différent. Il faudra être meilleur au rebond et perdre moins de ballons lundi. La clé, ce sera le rebond. C’était une de nos faiblesses en saison régulière et c’est le point qu’il faut absolument améliorer. Tony aura besoin d’un peu de temps en attaque mais ce qu’il nous apporte en défense est énorme. La pression qu’il met sur l’adversaire, ses écrans ».

Eric Bartécheky, l’entraîneur palois, était frustré de passer si près. Il avait quelques explications : « On savait qu’il y aurait beaucoup de pression au début et qu’il fallait être prêt, comme sur un ring de boxe. Il faut être beaucoup plus dur que ce qu’on a été. On a perdu des ballons, on a subi. Le début de match m’a déçu. On a donné des paniers faciles alors qu’on était déjà en difficulté en attaque. L’équipe n’a pourtant rien lâché et nous sommes revenus. Mais on doit tout faire pour ne pas avoir ces ‘’trous’’ pour faire mieux. C’est à nous de faire ce qu’il faut pour que le match de lundi soit différent ».

Wilfried Yeguete, l’intérieur palois, faisait le même constat : « On a payé notre mauvaise entame et ils ont capitalisé tout au long du match sur nos petites erreurs. Même si on a gagné le deuxième et le quatrième quart temps. Il faudra gommer pour espérer jouer un troisième match. C’est une très bonne équipe mais on y croit, on ne baisse jamais les bras. Ce match laisse des regrets mais on a tout de même des espoirs. On est revenu à deux points avant le panier de Collins… On aurait pu faire un coup mais ça s’est joué sur une possession. Strasbourg est une très bonne équipe qui a mérité sa victoire. A nous de faire un match différent lundi, à domicile. On a souffert dans l’intensité face à leur effectif ».

Les réactions de Romain Duport en vidéo: