Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
11139980_1437750723206629_2554140434922198388_n
Actualités La SIG perd un grand serviteur

La SIG perd un grand serviteur

Le coup est aussi terrible qu’inattendu. La mort a frappé brutalement Thierry Feltz, 56 ans, jetant dans le plus profond désarroi tous ceux qui l’ont connu. Supporteur de la première heure, fondateur du kop de La Wantzenau, il était depuis deux ans l’intendant de la SIG Strasbourg, un rôle qu’il assumait avec passion et dévouement.

Avec son épouse, Monique, autre pilier du club des supporters, il avait regardé samedi soir à la télévision, le match de l’équipe de France contre la Serbie, à Belgrade. Et puis, au moment de se coucher, il a été brutalement fauché par une attaque cardiaque. Avec le décès de Thierry Feltz, la SIG Strasbourg perd ainsi, 18 mois après Jean-Marcel Geiger, son directeur administratif et financier, l’un de ses plus fidèles partisans.

D’abord joueur au club de La Wantzenau, puis président mais aussi entraîneur des jeunes, il avait créé, en 1994, à la suite d’un match d’avant-saison de la SIG contre une sélection d’Américains dans sa commune, le club des supporters, devenu très vite le Kop de la Wantzenau. La saison suivante, il avait lancé les débuts officiels du Kop au Rhenus, lors d’un match à guichets fermés contre Limoges.

thierry feltz

Thierry Feltz (à droite) a été au cours des deux saisons pendant lesquels il a exercé sa fonction d'intendant, très dévoué à tous les joueurs de la SIG.

Après plus de 20 années consacrées à animer ce club de supporters, à faire bouger le Rhenus dans des moments parfois délicats, à organiser des déplacements, à se dévouer à la SIG et à ses joueurs – il s’était lié d’amitié à de nombreux joueurs, notamment Chuck Eidson, Keith Jennings ou les frères Greer, avec lesquels il était toujours en contact, Thierry, un des tout premiers membres de SIG&Territoire, avait eu la possibilité, il y a deux saisons, de franchir un pas inespéré pour lequel il était très reconnaissant à la SIG : travailler au plus près des joueurs et du staff. Intendant, il assurait à la fois la lessive quotidienne des maillots d’entraînement et de match, la gestion des équipements et des appartements des joueurs. À domicile comme à l’extérieur, il tendait, discrètement mais avec beaucoup d’affection, la serviette-éponge à chacun des joueurs lors des temps morts ou des changements. Il était devenu leur papa poule, celui qui était toujours disponible pour réparer une télé ou un frigo, trouver l’équipement idéal, celui qui convenait à chacun, partageant leurs joies et leurs peines. Tout en se préoccupant, sans jamais ne rien demander en retour, du bien-être des épouses ou des compagnes, mais aussi des enfants de chaque joueur qu’il côtoyait.

Préposé des services postaux, il a exercé à Gambsheim jusqu’en 2014, où il était notoirement connu pour y être également domicilié, Thierry Feltz était père de trois filles, Jennifer, Elodie et Audrey, heureux grand-père de Jaysonn, 5 ans et de Jordan, bientôt deux ans. Il devait partir en vacances dans quelques jours, aux Canaries, parce qu’il avait particulièrement apprécié Las Palmas lors du déplacement de la SIG en Eurocup, en janvier dernier… 

Au nom du club, le président Martial Bellon exprime tout son attachement à Thierry: " Thierry était apprécié de tous. Sa gentillesse et son dévouement envers les autres vont nous manquer. Il voulait toujours rendre service, discrètement et avec bonne humeur. Nous n'oublierons pas ses divers engagements dans le basket alsacien et tout le bien qu'il a fait autour de lui. Toutes nos pensées vont pour son épouse Monique, ses filles, ses petits-enfants et tous ses amis."

Louis Campbell, capitaine de la SIG Strasbourg s'est exprimé sur Twitter, au nom de ses coéquipiers, pour rendre hommage à Thierry Feltz.