Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Henrik Dettmann et Mam Jaiteh
Actualités Henrik Dettmann : « travailler et grandir ensemble »

Henrik Dettmann : « travailler et grandir ensemble »

Profitant du fait qu’il est à Ulm avec la sélection nationale de Finlande, Henrik Dettmann a fait un crochet par Strasbourg. A l’occasion de sa venue il a accepté de répondre à quelques questions avant de superviser ses joueurs lors de l’entrainement du matin.

Franklin Tellier : Quel est votre point de vue sur cette équipe ?
Henrik Dettmann : Honnêtement je suis très heureux et excité à l’idée de travailler avec cette équipe. Nous avons un mélange très intéressant de jeunes et enthousiastes joueurs. Mais j’ai conscience qu’il faudra travailler pour trouver la bonne alchimie. Construire une équipe ce n’est pas juste mettre des joueurs ensemble ; il faut aussi que nous apprenions à nous connaître les uns les autres, connaître les atouts de chacun pour que ça fonctionne. Quoi qu’il en soit le club, les coaches, avons bien travaillé pour avoir les joueurs que nous voulions.

F.T : avec AJ Slaughter ou encore Erving Walker vous avez des joueurs aux forts potentiels offensifs. Est-ce qu’ils reflètent la philosophie que vous souhaitez mettre en place ?
H.D : J’ai toujours accordé une grande importance au fait d’avoir une bonne défense car ça conditionne le reste. Donc ma priorité, pour le moment, est de bâtir l’équipe autour d’une bonne base défensive. Si nous sommes bien en place, l’attaque, le jeu rapide et tout le reste viendront plus facilement. C’est avec cette idée en tête que nous avons recruté ces joueurs. Ma vision du basket c’est que ce sport est un jeu basé sur la vitesse et les aptitudes de chacun. Il faut donc les ajouter au mieux pour constituer une équipe compétitive des deux côtés du terrain.

F.T : Mais vous vous êtes aussi focalisé sur des joueurs référencés en ProA…
H.D : Oui mais ce que je veux dire c’est que pour réussir à obtenir de tel joueurs c’est grâce à un excellent travail de mon staff et du club. J’ai conscience que l’équipe est jeune mais ses jeunes joueurs sont aussi des joueurs qui connaissent le championnat de France. Ce sera un avantage pour eux parce qu’ils connaissent cette ligue, « l’environnement ProA » et c’était important à mes yeux. Donc bien sûr c’est un gros plus d’avoir ce style de joueur mais nous avons surtout construire une équipe de bons joueurs qui seront de bons coéquipiers et qui aimeront travailler et grandir ensemble.

F.T : Et il y aura un dernier joueur qui viendra s’ajouter…
H.D : Pour le moment je veux voir comment travaille et évolue le groupe avant d’en parler. Evidemment nous regardons le marché mais la priorité et d’avoir une équipe compétitive qui vit bien, sur mais aussi en dehors du terrain …

F.T : Est-ce que le fait de ne pas être présent à Strasbourg au quotidien est facile à gérer ?
H.D : J’ai fait plusieurs aller/retour entre la Finlande et Strasbourg cet été pour échanger avec des joueurs, le staff et les dirigeants. Je suis en contact quotidien avec Jérôme, Lassi ou Lauriane. Donc, d’un point de vue communication il n’y a aucun souci. Evidemment, j’aimerai pouvoir être là pour les entraînements mais mon absence, physiquement, permet aussi à Lassi et Lauriane de prendre plus de responsabilités et de connaître encore mieux nos joueurs… et que les joueurs apprennent aussi à mieux les connaitre : c’est un élément important ! Il n’y aura pas qu’une voix qui parlera à l’équipe car nous allons être trois.