Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Louis Feuillas
Actualités Rencontre avec Louis Feuillas, le nouveau kiné de la SIG Strasbourg

Rencontre avec Louis Feuillas, le nouveau kiné de la SIG Strasbourg

La saison à venir sera celle du renouveau. Renouveau sportif avec l’arrivée du coach Henrik Dettmann qui constitue petit à petit son équipe mais aussi renouveau au sein du staff médical.

Kinésithérapeute de la SIG Strasbourg depuis août 2010, Antoine Roth, s’est vu proposer en fin de saison dernière une offre et un nouveau projet auxquels il a donné suite. Il a en effet décidé de répondre aux sirènes du voisin et ami, le Racing Club de Strasbourg. Le club de la SIG Strasbourg le remercie au passage vivement pour son travail et son investissement sans faille.

A la recherche de son remplaçant, le club a engagé Louis Feuillas, 25 ans en octobre prochain. Lui qui se définit comme « un pur produit strasbourgeois » est issu du monde du judo. Après cinq années au Creps, il est entré à la fac de médecine de Strasbourg avant d’intégrer l’école de kiné. Même s’il avait un intérêt certain pour cet univers, il reconnait, sans mentir, qu’il a « découvert le métier à proprement dit à l’école. Au début, j’étais un peu déçu. Mais quand j’ai pu apprendre, en formation, l’aspect ostéopathique et la kiné du sport, j’ai retrouvé ce que j’avais envie de faire au départ ».

Sentant son centre d’intérêt se préciser il a alors cherché à se placer dans un club alsacien, mais « en Alsace on n’a pas un choix immense » convient-il. Le hasard voulait qu’il eût suivi une formation de kinesio taping (ndlr : bande adhésive colorée) avec un cabinet de Sélestat qui travaillait avec le club de handball local. La suite, il nous la raconte lui-même : « une fois diplômé, le kiné avec lequel je travaillais m’a proposé de collaborer. J’y suis resté ces deux dernières années. Je faisais de la kiné ‘‘normale’’ et du sportif avec les handballeurs. De plus, en D2 de hand beaucoup de clubs n’ont pas de kiné attitré, donc, très souvent, je m’occupais des équipes adverses. Mais, après deux ans en libéral, j’en avais un peu marre du rythme du cabinet. Pour changer, quoi de mieux qu’une structure professionnelle avec des sportifs de haut niveau ». Nul doute que le fait de travailler désormais avec un groupe restreint, d’apprendre à connaître au mieux les besoins de chaque joueur et de travailler dans la continuité avec eux sera un challenge qui lui conviendra parfaitement.

Et ce choix de venir à la SIG Strasbourg il ne l’a pas cherché en particulier même s’il l’espérait. Il a appris par un collègue judoka, ami commun avec Antoine Roth, que le club recherchait un nouveau kiné et a décidé de postuler. Trois jours plus tard, Nicolas Moncade, membre du Directoire de la SIG Strasbourg et responsable de la commission médicale, l’appelait pour le rencontrer. Le parcours et les références de Louis ont séduit le staff médical strasbourgeois qui l’a rapidement retenu pour ce poste.

Bien évidemment il ne cache pas sa joie : « La SIG est un des deux plus gros clubs de sport alsacien et l’un des meilleurs en France en basket. C’est une belle opportunité de travailler ici ». Médaillé de bronze en 2013 aux championnats d’Europe universitaire de judo il a, depuis un an, décidé de changer ses priorités pour se concentrer sur sa vie professionnelle. Un judoka, qui débute au chevet de handballeurs pour se retrouver dans un club de basket, voilà un parcours plutôt atypique. Mais lui y voit aussi des parallèles entre ces sports : « en tant que sportif, dans un sport individuel, le basket est le sport collectif que j’apprécie le plus. Je retrouve dans l’esthétique et la technique quelques éléments qui me font penser au judo : les changements de rythme, les feintes pour mettre son adversaire dans le vent… ». Mais il montre aussi toute son envie et son impatience de travailler en collaboration constante avec un préparateur physique : une grande nouveauté pour lui ! « Côtoyer Terrick Nérôme va être enrichissant. Le travail en commun sur les phases de ré-athlétisation et de fin de rééducation seront très intéressantes. La présaison va permettre de mieux nous connaître d’un point de vue professionnel. Je me réjouis d’avance des échanges que l’on aura durant cette prépa».

Comme tous les fans du club, Louis a hâte que les choses sérieuses commencent et de prendre en main les SIGmen le plus rapidement possible. Chaque personne au club a déjà pu se rendre compte de la volonté de bien faire et de l’envie qui caractérise Louis : « Je me réjouis d’être ici ; j’ai hâte de travailler, que la préparation commence ! ». Une conclusion simple mais franche pour le nouveau kiné de la SIG Strasbourg que le staff a pu découvrir et auprès de qui il est déjà bien intégré.

Franklin Tellier