Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
_DSC5985
Actualités A Nancy, un succès convaincant

A Nancy, un succès convaincant

La SIG Strasbourg monte en régime. Avec l’arrivée d’Erik Murphy, elle a affiché de réelles dispositions en s’imposant nettement à Nancy (66-84). Même si, en présaison, tout cela reste forcément très relatif.

Après Colmar, Gentilly. Si le premier succès avait été obtenu sur le fil malgré une belle première mi-temps, la SIG Strasbourg a cette fois mené quasiment de bout en bout. Si les deux équipes restent en rodage, les Alsaciens ont affiché une cohésion bien plus grande que les Lorrains. Ils ont notamment remporté les quatre périodes et écrasé leur adversaire à l’évaluation (103 à 60) dominant tous les compartiments du jeu. Ils ont aussi apprécié l’apport d’Erik Murphy (18 points à 7 sur 12 dont 3 sur 5 à trois points, 4 rebonds, 3 passes et 18 d’évaluation en 25 minutes), six joueurs terminant avec 10 et plus d’évaluation.

A peine entré en jeu (5e’), Murphy se distinguait par un tir primé (7-12, 6e) mais ses nouveaux coéquipiers avaient déjà lancé l’équipe (2-7, 2e’) malgré l’égalisation de Nancy à 7 partout. Trasolini faisait des siennes (14-12, 16-15, 9e’) mais la SIG Strasbourg finissait mieux la période en entamait mieux la suivante : 16-23, 12e’). Weisz avait pris un temps mort, car si les Strasbourgeois, sérieux en défense, cumulaient des fautes, ils empêchaient surtout l’accès à leur panier. Dommage que Jaiteh n’était pas en réussite. McFadden secouait cependant son équipe (27-27, 17e’), mais l’embellie fut de courte durée. Car Walker et Murphy, les deux complices, accéléraient à nouveau (31-35 au repos).

Une très bonne deuxième mi-temps

La SIG Strasbourg avait jusque là souvent souffert en deuxième mi-temps. Cette fois, avec un Matt Howard retrouvé (22 minutes de temps de jeu), un Mam Jaiteh plus efficace, Sy adroit (5 sur 8, 7 rebonds, 3 interceptions et 21 d’évaluation), les hommes coachés par Lassi Tuovi - Dettmann, renversé par une voiture devant le Palais des Sports avait rejoint les urgences mais plus de peur que de mal - filaient de 37-37 à 37-46 et 44-52 (26e’). Le trou était fait. Pour de bon.

Le dernier quart apportera davantage encore le signe de la progression. Avec 7 pros (Ntilikina a été ménagé et les espoirs ne cumuleront que 21 minutes), la SIG Strasbourg maintenait le cap (59-66, 35e’) avant de terminé par un festival de paniers à trois points (un joli 12 sur 25 au total) signés Leloup, Walker, Murphy et Sy : 66-84. Sans bavure.

Place maintenant au tournoi de Luxeuil avec dès samedi, des retrouvailles attendues avec la JDA Dijon…

J.C.F.

Le match en vitesse

SLUC NANCY – SIG STRASBOURG 66-84. Palais des Sports Jean-Weille à Gentilly. Arbitres : MM. Mortz,

Les périodes : 16-19, 15-16 (mi-temps : 31-35), 20-25 (51-60), 15-24.

Les statistiques