Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Erving Walker_DIJON SIG
Actualités Courte défaite face à Dijon pour entamer le Ain Star Game

Courte défaite face à Dijon pour entamer le Ain Star Game

Pour son premier match au Ain Star Game, la SIG Strasbourg affrontait la JDA Dijon. Et sur les terres bourguignonnes les SIGmen se sont inclinés d’un rien 78-77 à trois secondes du terme.

Les Dijonnais qui prenaient le meilleur départ (9-2, 3’15). Avec des joueurs dominés aux rebonds et endormis en défense, le coach de la SIG Strasbourg prenait alors la décision de faire rapidement des changements. Malgré tout, sur une balle perdue de Jérémy Leloup, Keaton Grant allait claquer un dunk facile, seul en contre-attaque : 11-2 après 3’30 ? S’en était trop pour le staff de la SIG Strasbourg qui demandait un temps mort qui se montrait alors pour le moins très musclé ! L’effet était immédiat. Au retour sur le parquet, Matt Howard ‘‘remettait l’église au milieu du village’’ en faisant parler sa puissance dans la peinture pour scorer. Les rouges étaient de nouveau en ordre de marche… même si un marcher durement sifflé contre Ntilikina, parti seul en contre-attaque, freinait un peu le retour au score. Peu importe, Pape Sy prenait les choses en main avec Walker de retour sur le terrain. Deux points en mode équilibriste du petit meneur, suivi d’un panier primé en se stoppant en contre-attaque et la SIG Strasbourg était de nouveau dans le match (17-14, 8’). Mais les joueurs de la JDA géraient mieux les derniers instants pour reprendre cinq points d’avance à la fin du premier quart temps : 22-17.

Holston donnait le tournis à Jaiteh dans un numéro de grigri dont il a le secret pour maintenir l’écart des siens mais les débats s’équilibraient très clairement en début de deuxième quart (26-22, 12’). Beaucoup plus appliqués les joueurs de la SIG Strasbourg retrouvaient l’allant qui était jusque-là aux abonnés absents. Et en 50 secondes de temps, grâce à l’activité du jeune Ntilikina, les Alsaciens prenaient enfin les devants après que le cadet de l’équipe ait décidé de prendre les choses en main comme un grand. Un trois points en catch and shoot, une interception suivie d’un lay-up facile… 28-29 à la 15’ pour les rouges. Mais les locaux n’entendaient pas abdiquer pour autant et, grâce encore à Holston, reprenaient les devants (34-31, 18’). Walker prenait ses responsabilités au buzzer pour maintenir les siens à trois points à la pause mais les 12 balles perdues durant ces 20 premières minutes n’étaient pas sans conséquence bien que la SIG Strasbourg venait de fournir une deuxième période plus correcte. Mi-temps : 39-36.

Mam Jaiteh_DIJON SIG

Mam Jaiteh aura tout tenté en fin de match mais en vain...

Alors que le coach avait profité de la mi-temps pour demander à ses joueurs d’être plus constants, c’est hélas un retour sur le parquet tout autre qui allait se produire. Un 8-2 en deux minutes permettait aux locaux de reprendre le large et obligeait le coach à prendre rapidement un temps mort (47-38, 22’). Et bien qu’encore un peu brouillons, ce qui est compréhensible à ce moment de la présaison, les SIGmen essayaient de sortir la tête de l’eau et Jérémy Leloup opportuniste ce soir (5 interceptions) permettait à la SIG Strasbourg de rester dans le match (51-43, 24’). Pape Sy, toujours aussi adroit, rapprochait encore son équipe après un double pas acrobatique qui concluait un 7 à 2 en faveur des rouges (53-47, 27’). Marc Judith montrait l’exemple côté dijonnais mais les SIGmen alternant une nouvelle fois les hauts et les bas, bouclaient les cinq dernières minutes de ce quart mieux que les cinq premières. En passant un 12-6 à ses hôtes durant ce laps de temps, les joueurs d’Henrik Dettmann finissaient à cinq longueurs à la fin du troisième quart temps : 57-52.

La dernière période débutait par un concours de … tentatives à trois points des deux équipes. A défaut d’être spectaculaire (loin de là même…), celui-ci avait le ‘‘mérite’’ de voir la SIG Strasbourg opérer un rapproché après un primé de Leloup (59-58, 32’). Un temps mort du coach de la SIG Strasbourg permettait à celui-ci de remettre en place son équipe. Mais, à 5’ du terme les protagonistes se tenaient encore dans un mouchoir de poche (64-61, 35’). Frank Ntilikina essayait alors d’être le catalyseur de son équipe en scorant dans le trafic avant de provoquer la faute antisportive de Holston, qui avait pour conséquence un rapproché à un point (66-65, 36’). Ce même Holston qui quittait ses coéquipiers quelques secondes plus tard (5 fautes) juste avant de voir, du banc, la SIG Strasbourg reprendre les commandes à 2’30 du buzzer : 71-72. C’était sans compter sur l’ancien Souffelois Jacques Alingue qui redonnait de l’air à son équipe (75-72, 38’30’’), mais vite imité par Mam’ Jaiteh qui égalisait après un 2+1 : 75-75 et 43 secondes à jouer ! Marc Judith oubliait un lancer franc en route et toujours Mam’ Jaiteh en scorant 8 des 11 derniers points de l’équipe refaisait passer les siens devant à 10 secondes de la fin. Mais, froid comme une lame, Keaton Grant inscrivait le panier vainqueur à trois secondes du buzzer final pour voir la JDA s’imposer 78-77.

Le coach l’avait dit avant le tournoi, plus que le résultat, les trois matches à venir avaient pour vocation de travailler. Il est évident que les (trop) nombreuses pertes de balles (25) et la tendance une nouvelle fois à alterner les hauts et les bas constitueront un des axes de travail dès le match de demain à 18h30 contre Chalon.

Franklin Tellier

Les statistiques du match -> ici