Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
Erik Murphy2_SIG ASVEL
Actualités J5 LNB 2016/17 : Pau-Lacq-Orthez - SIG Présentation Résumé Statistiques

Du mieux mais… pas assez !

La SIG Strasbourg a montré par séquences un bien meilleur visage à l’instar du duo très critiqué Murphy/Walker. Mais un repli défaillant, la domination paloise au rebond (51 à 38), un déficit aux lancers-francs (15 tentés contre 31 à Pau !), ont fait que les Strasbourgeois ont cédé sur la fin : 82-74. État d’urgence ?

La donne

Dos au mur avec une victoire en six matches officiels, la SIG Strasbourg se doit de réagir. Mais à Pau, bien parti en ProA, et sans Howard, la mission est délicate.

Premier quart temps : Timides et empruntés

Une fois encore, même si Dettmann estimait au micro de SFR Sport que son équipe était prête, les Strasbourgeois restent dans les starting blocks. Frank Ntilikina, envoyé pour contrer le redoutable D.J. Cooper, sanctionné de deux fautes, doit vite laisser la place à Paul Lacombe. Et les Palois s’échappent : 14-6 (6e’) et une évaluation de… 22 à 4. Paul Lacombe apporte de l’énergie et des points (8 dans la période, 12 à la mi-temps) mais ne peut empêcher les… 7 rebonds offensifs de l’Élan. Mais grâce à la maladresse paloise, les Strasbourgeois se rapprochent : 18-15. Évaluation : 21-12

Deuxième quart temps : la SIG Strasbourg passe devant

Deux flèches de suite de Murphy, derrière l’arc, un panier de Walker et la SIG passe devant : 20-23 (13e’). Il est vrai que les Palois manquent régulièrement la cible (6 sur 22 dont 1 sur 10 à trois points à cet instant !). Dommage que les hommes de Dettmann, par ailleurs souvent sanctionnés, perdent quelques ballons en attaque. Walker (10 points dans le quart temps) tient le choc et la SIG s’offre une petite avance : 24-28, 26-32 (16e’). Avant d’être à son tour secouée par la maladresse près du cercle symbolisée par Jaiteh (1 sur 7 à la pause) qui commet de surcroît sa 3e faute au buzzer. Et, inévitablement, l’EBPLO se relance totalement avant la mi-temps : 33-35. Évaluation : 11-25 (total : 32-37)

Troisième quart temps : l’espoir se maintient

Slaughter donne le ton (33-38) mais Pau se réveille : 41-38 (23e’). La série suivante sera alsacienne dans un match où, souvent, les maladresses s’enchaînent : 41-46 (25e’). Murphy (21 points, 22 d’évaluation), lui, est heureusement adroit, Walker lui emboîte le pas et la SIG Strasbourg reste aux commandes jusqu’à la fin de la période (57-61), même si Lewis et Cooper, plutôt effacé jusque là, reprennent des couleurs. Évaluation : 28-31 (total : 60-68).

Quatrième quart temps : tout s’effondre

Plombés par un repli défaillant, les Strasbourgeois donnent des paniers faciles (65-64, 33e’) ou sont absents sur les shooteurs à trois points, laissés trop libres. Mais ils se battent, souvent sanctionnés par un trio sévère et pas toujours équitable (25 fautes contre 14 aux Palois !). Murphy puis Slaughter, replacent pourtant les Alsaciens en tête (67-69 puis 71-72, 37e’), mais le final sera très mal négocié. Pire, Slaughter d’abord, Walker ensuite, manquent quatre lancers-francs, une denrée si rare ce dimanche soir… Les derniers choix offensifs ne sont pas les meilleurs et le match bascule définitivement car Cooper, lui, ne tremble pas sur la ligne (82-74)… Évaluation : 33-8 (total : 93-76)

Le chiffre : 18

Comme le nombre de rebonds offensifs de l’Élan Béarnais qui a profité d’autant de secondes chances ! L’absence de Matt Howard a pesé dans ce domaine mais Murphy et Jaiteh (malgré 9 prises), comme l’ensemble de l’équipe, n’ont pas toujours fait le job sous le cercle. Ce fut fatal.

Le match en vitesse

PAU-ORTHEZ – SIG STRASBOURG 82-74. Palais des Sports de Pau. Arbitres : MM. Hosselet, Lubienski et Milliot.

Les périodes : 18-15, 15-20 (mi-temps : 33-35), 24-26 (57-61), 25-13.

Les statistiques