Basket
bandeau_site_promo_livre.jpg
bandeau_site_promo_livre.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
DSC_6975
Actualités J3 LNB 2016/17 : Orléans - SIG Présentation Résumé Statistiques Photos

La SIG Strasbourg débordée après prolongation

A l’issue d’un match tendu et serré la SIG Strasbourg enregistre sa troisième défaite en ProA après s’être inclinée sur le parquet d’Orléans après prolongation 83-81…

Le début de match voyait déjà les deux équipes se rendre coups pour coups avec, pour les Strasbourgeois, un Erik Murphy de feu qui compilait sept des dix premiers points de son équipe (7-10, 5’). Le moment choisi par le coach Henrik Dettmann pour sortir Mam Jaiteh au profit d’AJ Slaughter et de passer en ‘small ball’. Tactique payante puisqu’il distillait alors trois caviars pour trois de ses coéquipiers. L’occasion de voir une belle connexion entre lui et Matt Howard, qui inscrivait six points de rang pour faire gonfler l’avance des siens à une minute de la fin (14-20, 9’). Une dernière offrande de Slaughter pour Ntilikina fixait alors le score à la fin du premier quart-temps: 17-22. L’écart à l’évaluation était lui sans équivoque. En effet, grâce notamment à une belle adresse (67%) la SIG Strasbourg dominait largement à ce niveau 16-34.

Dès la reprise les locaux montraient une belle agressivité. Erik Murphy se démenait en attaque mais Orléans trouvait les failles dans la défense strasbourgeoise, obligeant le coach de la SIG Strasbourg à prendre un temps mort après que ses joueurs aient encaissé un 12-6 en quatre minutes (31-28, 14’). Les SIGmen laissaient passer l’orage et courbaient l’échine devant l’adresse de leurs adversaires avant qu’Erving Walker et Mam Jaiteh ne redonnent l’avantage à la SIG Strasbourg grâce à un 10-2 rondement mené (39-40, 17’). Celui-ci se transformait même en 13-4 pour boucler les 20 premières minutes et ainsi voir les coéquipiers d’un Erik Murphy très en réussite (16pts à la pause) mener à la mi-temps : 41-43.

Au retour des vestiaires les deux équipes voyaient leurs adresses elles y rester un peu plus longtemps... Si bien qu’après 5’ l’écart n’avait guère évolué. Mais, malgré tout, Orléans reprenait les commandes en menant 49-48 (25’). AJ Slaughter refaisait alors son retour sur le terrain et suite à deux triples il remettait les rouges dans le droit chemin (51-54, 27’). Peu de temps après il provoquait la faute antisportive de Eito mais grâce à Sommerville puis Nivins les Orléanais reprenaient les commandes à la fin du troisième quart-temps: 57-56… Malgré l’avance des SIGmen à l’évaluation (61-73).

sommerville et Murphy

Marcellus Sommerville (24pts, 9rbs) a porté son équipe vers la victoire (Crédit photo: OLB)

Débutait alors le dernier quart temps d’un match qui se voulait serré jusqu’à la fin. Erving Walker prenait les choses en main pour maintenir les rouges à hauteur de leurs hôtes: 64-65, 35’. Les deux équipes resserraient les rangs et les défenses devenaient rugueuses à l’approche du money time. Les allers-retours s’enchaînaient sur la ligne des lancers francs, un exercice dans lequel les SIGmen gâchaient beaucoup (trop) de cartouches (16/25) : 73-68 (38’). Mais AJ Slaughter ramenait la SIG Strasbourg à trois longueurs peu de temps après et surtout allumait une banderille dont il a le secret pour porter son équipe en prolongation à l’issue d’un quatrième quart-temps irrespirable! Fin temps réglementaire : 73-73.

Le sauveur de la SIG Strasbourg qui continuait sur sa lancée en marquant dans le trafic avant de servir Ntilikina (74-77, 42’). A une minute de la fin la SIG Strasbourg était toujours devant, hélas Erving Walker perdait la balle sous la pression de Kazadi et derrière la sentence faisait mal avec un sixième panier à trois points de Mc Alarney : 80-79, 44’30. Derrière Downs laissait un lancer-franc en route et Matt Howard égalisait à 9 secondes du buzzer: 81-81!  Mais le pire était à venir… Sur la remise en jeu, Kazadi trouvait un passage dans la raquette strasbourgeoise …et  portait son équipe vers la victoire 83-81… CRUEL…

 Franklin Tellier

Le match en vitesse :

ORLEANS – SIG STRASBOURG 83-81 (ap). Palais des sports. 3000 spectateurs. Arbitres : MM. Collin, Oliot et Pierre.

Les périodes : 17-22, 24-21 (mi-temps : 41-43), 16-13 (57-56), 16-17 (73-73), 10-8 (83-81).

 Les statistiques du match -> ici

Les réactions du match: 

Henrik Dettmann: « Je tiens à féliciter Orléans, qui a fait preuve de beaucoup de cœur. On s’attendait à un match compliqué, on l’a eu, et ça se joue sur des détails infimes. Chaque match que nous jouons est meilleur que le précédent, mais il est certain qu'il y a des petites choses ce soir qu’on aurait dû mieux faire. En deuxième mi-temps, on est immobile, alors qu’on avait bien passé la balle en première, et ça nous pénalise ».