Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
avellino SIG

Pleins feux sur Avellino

Une semaine après être tombée dans le piège lituanien à Utena, la SIG Strasbourg se déplace en Italie pour essayer de lancer sa saison européenne. Mais attention car ce deuxième match de BCL, face à Avellino, n’aura rien d’une partie de plaisir face à une équipe qui a fière allure…

Fondé en 1948, le club d’Avellino a changé de nom à plusieurs reprises au fil des années et des sponsors. La S.S. Felice Scandone, club de la province de Campanie, non loin de la magnifique côte amalfitaine, est arrivée en série A en 2000. Ses débuts sont difficiles mais les verts et blancs réussissent toujours à se sauver avec au passage « l’aide » d’anciens SIGmen comme Fréderic Forte en 2003/04 ou encore Innocent Kere qui avait signé à Avellino l’année suivant le titre de champion de France de la SIG. Le seul titre de l’histoire du club arrivait en 2008, en remportant la coupe d’Italie, leur donnant ainsi accès à une compétition européenne pour la 1ère fois de leur histoire : l’Euroleague. Une découverte difficile de la reine des compétitions mais pas ridicule pour autant (3V/7D) avec au passage une double confrontation face au Mans qui comptait dans ses rangs un certain Jérémy Leloup... Au fil des saisons le club a continué à grandir, toujours avec l’appui de joueurs passés par Strasbourg (Justin Harper et O.D. Anosike en 2014/15), jusqu’à la saison dernière qui les voyait finir 3ème du championnat et échouer en finale de la coupe d’Italie face à l’EA7 Milan…

joe ragland2

Attention au scoreur Joe Ragland

Actuellement à trois victoires pour une seule défaite (sur le fil) face à l’ogre Milan en série A et facile vainqueur de Mega Leks la semaine dernière, l’équipe 2016/17 est constituée de joueurs au potentiel certain. A la tête de ceux-ci, le meneur Joe Ragland est un scoreur né. Meilleur marqueur de l’équipe (16,2pts), il est l’option numéro une en attaque avec plus de 20 tirs tentés par match. Rapide et très énergique, il est redoutable au tir extérieur et profite aussi de son physique très athlétique pour être un excellent défenseur. Un joueur qui a, à n’en pas douter, le niveau Euroleague ! Autre scoreur, l’arrière Levi Randolph est arrivé cet été en provenance de D-League. Shooteur très adroit (plus de 50% de réussite au tir), il est la 2ème option offensive de l’équipe. Lui qui ne rechigne pas pour aller se frotter à la bataille du rebond est issu de l’Université d’Alabama où il y jouait avec un de ses coéquipiers cette saison Retin Obasohan. En effet, le club a fait venir ce rookie qui est avant tout un très bon défenseur. International belge, ce combo tonique est un energizer redoutable. Elu MVP de la 3ème journée de série A avec 19 points, 6 rebonds, 5 interceptions, 7 fautes provoquées et 3 passes, il est à canaliser dès qu’il entre en jeu. A l’intérieur, l’ailier-fort Maarty Leunen est le guerrier de la raquette. Meilleur rebondeur de l’équipe, il joue physique et est efficace des deux côtés du terrain. Ce joueur au jeu physique taillé pour les compétitions européennes n’a pas peur des contacts mais est surtout un poste 4 moderne qui shoote à trois points et sur lequel il faudra défendre dans chaque secteur du jeu. A ses côtés, le pivot international italien, Marco Cusin, a de solides références et est connu en Italie pour être un bon défenseur.  Pouvant évoluer sur les deux postes intérieurs, il est très mobile et sécurise le rebond. Son acolyte au poste 5 est plus connu en la personne de l’ancien NBAer, Kyrylo Fesenko. Ce « seven footer », passé en coup de vent par Monaco en fin de saison dernière, compte 145 matches NBA et est un atout offensif indéniable. Son match face à Milan en est un bel exemple : 22 points, 7 rebonds et 33 d’évaluation en 21 minutes (!). Véritable tour de contrôle offensive et défensive, il va donner du fil à retordre aux intérieurs strasbourgeois.

marques green

Le capitaine d'Avellino: Marques Green

A suivre également le meneur et capitaine Marques Green. Véritable métronome, l’international macédonien, vu à Roanne et Nancy, distille ses passes de façon chirurgicale. Il est le garant du tempo de son équipe et contrôle parfaitement le jeu d’Avellino lorsqu’il est sur le terrain. Joueur de niveau Euroleague (Fenerbahçe 2009, Milan 2013, Sassari 2014) ce n’est pas un gros scoreur mais un leader intrinsèque dont il faut absolument se méfier. Autre joueur étranger, le All-Star de D-League 2015, Adonis Thomas est un ailier physique. Joueur référencé lorsqu’il était jeune, il fut sélectionné par exemple au Jordan Classic en 2011 aux côtés de Michael-Carter Williams, Bradley Beal ou encore Anthony Davis. Champion du monde U16 et U17 avec les USA, il peut évoluer sans problème au poste 4 grâce à son physique de déménageur. Ajoutez encore Andrea Zerini, un combattant valeureux, ou le jeune Giovanni Severini, formé à Sienne, et vous obtenez une équipe d’Avellino qui est tout sauf un faire-valoir.

Favoris logique de cette poule au même titre que la SIG Strasbourg lors du tirage au sort, les Italiens ont clairement les armes pour contrarier les SIGmen. Mais il ne tient qu’à Jérémy Leloup et les siens de tout donner pour montrer que la SIG Strasbourg a les épaules et le talent pour imposer sa loi en terre italienne.

Franklin TELLIER