Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG Ostende

Pleins feux sur Ostende

A peine la victoire contre Antibes en poche, les SIGmen enchaînent avec la venue dès mardi à 20h30 d'Ostende dans le cadre de la 3ème journée de la Basketball Champions League (Billetterie en ligne). A 48h du match, présentation de l’adversaire qui ouvrira le bal de la coupe d’Europe eu Rhenus cette saison.

Fondé en 1970, le club d’Ostende est le plus titré du pays. Dix-sept fois champion et dix-sept fois vainqueur de la coupe de Belgique, il est l’un des monuments du basket local. Très rapidement au sommet, il ne lui fallut que cinq ans pour découvrir l’Europe. Dès la saison 1974/75 Ostende participait à la coupe Korac en éliminant au passage Roanne en tour préliminaire avant de perdre en poule à deux reprises contre Tours.  Il faudra attendre la saison 1979/80 pour revoir une coupe d’Europe accueillir l’équipe belge, mais, depuis, le club a participé quasiment chaque saison à une compétition continentale pour totaliser cette année une 38ème participation. Quintuple champion de Belgique en titre, Ostende a participé par le passé sept fois à l’Euroleague mais sur les deux dernières décennies cela devenait quasi impossible. Souvent éliminé au tour préliminaire, que la ville accueillit en 2013 avec la SIG Strasbourg, les jaunes et noirs se sont aguerris dans les niveaux inférieurs et comptabilisent aujourd’hui 340 matches européens dans son histoire (163 victoires/1nul/176défaites). Les clubs français leurs sont des adversaires réguliers. En effet, Strasbourg sera le 12ème club hexagonal opposé à eux. A ce jour d’ailleurs le ratio penche en notre faveur avec 23 victoires françaises pour 17 à Ostende. Défaite elle aussi lors de ses deux premiers matches contre Mornar et Utena cette saison, Ostende arrive à Strasbourg avec la ferme intention de gagner et pour cela l’équipe a de quoi faire…

djordjevic

Dusan Djordjevic, le capitaine et métronome de l'équipe

Les deux tauliers de l’équipe sont bien connus. Le premier est le capitaine Dusan Djordjevic. Meneur de grande taille (1m93), il n’est plus aussi explosif que par le passé mais est doté d’une intelligence de jeu hors norme. Lui qui entame sa 16ème saison professionnelle est à 33ans un joueur avec une excellente vision du jeu et est un magnifique passeur. Le MVP 2014 et 2015 du championnat belge est d’ailleurs le meilleur passeur de la league (6pds). Le second pilier est l’international serbe Rasko Katic. Médaillé d’argent avec la Serbie aux championnats du monde 2014, le massif pivot est un joueur puissant et efficace des deux côtés du terrain. Passé par le Partisan de Belgrade avec qui il a découvert l’Euroleague en 2010, il est très rapide pour un joueur d’une telle corpulence (2m08/115kg). Son shoot à mi-distance et son skyhook caractéristique font de lui l’arme offensive numéro une d’Ostende. En parlant de scoreur, les SIGmen devront se méfier du Belge Vincent Kesteloot. En effet, même s’il n’a pas été en réussite contre Mornar et Utena, l’ailier titulaire a la capacité de vite dégainer et du haut de ses 21ans n’a pas peur de prendre ses responsabilités. Elu rookie de l’année du championnat belge en 2015, il fait partie du top 40 des meilleurs joueurs internationaux (hors USA) de sa génération. A n’en pas douter un joueur à suivre… et à surveiller ! Mais pour revenir à l’ex Yougoslavie, il est bon de mettre l’accent sur l’ailier-fort Serbo-Croate Marko Jagodic-Kuridza. Véritable tour de contrôle il capte 8 rebonds en moyenne en championnat. Excellent poste bas, joueur au physique de déménageur, son face-à-face avec Matt Howard risque de valoir le détour ! Très solide au sol, celui qui a été élu joueur de l’année en Croatie avec le Cibona en 2015 sera à coup sûr un élément à maitriser. Enfin le dernier élément de ce cinq majeur est le plus connu en France en la personne de D.J. Newbill. Arrivé à l’ASVEL la saison dernière à la sortie de de l’université où il avait des stats flatteuses (20,7pts, 4,7rbs et 3,1pds), l’arrière américain n’avait jamais réussi à convaincre dans le Rhône et avait était libéré après 15 matches. Scoreur dans l’âme il tarde à trouver la bonne carburation encore cette année. Quoiqu’il en soit, sa capacité à bien se placer pour capter des rebonds, son agressivité en défense et son explosivité sont des arguments indéniables pour son équipe.

marko keselj

Marko Keselj peut évoluer sans problème sur les postes 3 et 4

Autre joueur connu en France, l’ailier Marko Keselj apporte en sortie de banc son expérience. Vu à l’ASVEL en 2014/15 et au Mans en 2012/13, ce joueur polyvalent pouvant évoluer sur les postes 3 et 4 a remporté l’Euroleague avec l’Olympiacos en 2012. A 28 ans, l’ancien champion d’Europe U19 et U20 avec la Serbie est une fine gâchette qui dans un bon soir peut faire vivre le pire cauchemar à son vis-à-vis. L’américain Corey Walden est lui aussi un atout en sortie de banc. Excellent défenseur ce poste 2/1 arrive tout droit de D-League. Joueur complet il peut tout faire sur le terrain mais est surtout un véritable poison pour l’attaquant se trouvant face à lui. Autre joueur à suivre, le Belge Jean Salumu. Cet ailier élu meilleur jeune du championnat en 2013 est explosif et apporte son énergie et son efficacité quand il est sur le terrain. Ajoutez à ceux-là le pivot remplaçant, Khalid Boukichou, international belge et sa densité physique (2m08/120kg) qui en font un excellent rebondeur et le jeune shooteur gaucher mais très prometteur Tim Lambrecht, dont on parle comme un potentiel fin de second tour de draft l’été prochain, et que Frank Ntilikina connait bien et vous obtenez un adversaire qui a coup sûr proposera une réelle adversité à la SIG Strasbourg qui ne devra pas s’économiser pour obtenir une première victoire en BCL.

Franklin TELLIER