Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
_S4I2635

Si près, si loin...

Avant ce match les données étaient claires. La SIG Strasbourg avait besoin de gagner pour retrouver confiance en elle. Hélas, alors qu’elle semblait avoir le match sous contrôle après 20 minutes, une seconde période beaucoup moins belle a eu pour conséquence une nouvelle défaite (72-69) laissant ce soir les SIGmen derniers du groupe D (Crédit photo : Alfredo de Lise).

Le match débutait pourtant avec un Frank Ntilikina motivé qui scorait les premiers points de son équipe et, plus largement, ce sont les Français qui montraient l’exemple.  Si bien qu’après trois minutes, les SIGmen menaient logiquement 6-9. Mais les Italiens se défendaient et restaient sur les talons de leurs visiteurs du soir (9-12, 5’)… Hélas la SIG Strasbourg retombait dans ses travers avec des erreurs défensives et des balles perdues (8 dans ce quart !) qui lançaient les joueurs d’Avellino qui en profitaient pour passer un 10-0 en 2’30 aux SIGmen. Heureusement les Strasbourgeois se remettaient la tête à l’endroit pour mieux finir et arriver à la fin du premier quart-temps à égalité: 18-18.

Du mieux qui se prolongeait dès l’entame de la deuxième période avec six points de rang pour redonner l’avantage à la SIG Strasbourg et mener rapidement 18-24 (13’). Et le moins que l’on puisse dire c’est que Jeremy Leloup et ses coéquipiers décidaient de serrer les boulons en défense. En n’encaissant que 11 points en 10 minutes tout en plantant 22 pions dans la musette des Italiens, les SIGmen montraient alors un très beau visage. Seulement deux balles perdues lors de ces dix minutes, une cohésion retrouvée et une très efficace défense de zone permettaient à la SIG Strasbourg de mener largement à la mi-temps : 29-40. L’envie, symbolisée par l’activité du capitaine Leloup (5 interceptions et 17 d’évaluation à la pause), permettait aux visiteurs de mettre un peu la tête sous l’eau à des Italiens qui ne trouvaient en plus pas la mire à trois points (2/11). Vingt minutes signe de bon présage ?

_S4I2587

Jérémy Leloup (9 pts et... 22 d'évaluation) aura tout tenté ce soir.... (Crédit photo: Alfredo De Lise)

Le retour sur le parquet voyait des Strasbourgeois toujours bien en place en défense. Ils trouvaient encore de bonnes positions de tirs à l’image de Frank Ntilikina, très affûté ce soir, qui marquait deux paniers à trois points pour porter l’avance des siens à 15 points (33-48, 23’). Mais soudain la machine se grippait, et, sous l’impulsion de Randolph et Ragland (16 et 24 d’évaluation après 30’),  Avellino reprenait l’emprise sur ce match en asphyxiant les SIGmen. Et grâce à l’appui de leurs fans, les verts refaisaient tout leur retard en passant un cinglant 14-0 à la SIG Strasbourg en 4’30! Heureusement AJ Slaughter pointait le bout de son nez pour stopper l’hémorragie… mais quel dommage de voir une si belle avance fondre comme neige au soleil. Fin du troisième quart-temps: 51-53. Tout était à refaire…

Débutait alors un petit mano a mano entre les deux équipes. Si Slaughter et Leloup essayaient de montrer l’exemple, de l’autre côté Randolph faisait bien des misères aux SIGmen et à cinq minutes du terme on voyait même le pire arriver… Sur un tir à trois points de Green, Avellino repassait devant pour mener 60-58. Jaiteh essayait de maintenir les siens mais, après une disette derrière l’arc en première période, les verts prenaient feu pour inverser totalement la tendance. Si bien qu’après deux lancers-francs de ce diable de Randolph, l’avance des locaux était de huit points: 68-60 (37’30). Mais AJ Slaughter retrouvait tout le talent qu’on lui connait et ramenait à lui seul la SIG Strasbourg à une longueur à 26 secondes du terme: 68-67. Tout était alors encore possible mais, quelques secondes plus tard, Mam Jaiteh manquait un alley oop qui aurait permis d’emporter ce match. Au final, au jeu des lancers-francs ce sont les joueurs d’Avellino qui l’emportaient sur le score final de 72-69. Si près, si loin, dans un match qui, malgré la défaite, a aussi montré certaines capacités de cette équipe et qui a retrouvé entre autre ce soir le vrai AJ Slaughter...

Le match en vitesse AVELLINO – SIG STRASBOURG 72-69. Palasport Del Mauro. Arbitres : MM. Gurion, Krejic et Yilmaz. Les périodes : 18-18, 11-22 (mi-temps : 29-40), 22-13 (51-53), 21-16.