Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_RealMadrid_Romeo Travis
Actualités J8 LNB 2016/17 : Cholet - SIG Présentation Résumé Statistiques

À Cholet avec Romeo Travis, pour confirmer Ténérife

Romeo Travis avait connu les heures fastes de l'Euroleague la saison dernière (ici contre le Real). Voilà l'intérieur américain de retour à la SIG Strasbourg. Avec un bel appétit !

Arrivée à Cholet depuis Ténérife, la SIG Strasbourg espère confirmer en ProA (samedi à 20h) son excellente sortie européenne. Mais face à une équipe des Mauges en réaction, les joueurs de Collet ont tout à craindre malgré l’apport de Romeo Travis qui les a rejoints dans le Maine-et-Loire.

S’il a été ponctué d’un retentissant succès face à l’ogre de début de saison en Champions League et en ligue espagnole, le long déplacement aux Canaries a laissé des traces. Encore visibles à la veille du match très important que la SIG Strasbourg joue ce samedi à Cholet. « Le road trip avec deux jours pleins de déplacement et beaucoup de péripéties sera une donnée du match qui m’inquiète », lance Vincent Collet. La troupe alsacienne a en effet eu droit mardi à deux de bus à la sortie de l’avion, puis à 30 minutes pour aller à l’entraînement qui ne s’est achevé que vers 23h30, heure espagnole ! Enfin, le retour ce jeudi n’a été bouclé lui aussi qu’autour de minuit quand les joueurs et le staff ont enfin posé leurs valises dans les Mauges. « La journée de vendredi sera consacrée à la récupération, insiste l’entraîneur, en espérant qu’on fera un entraînement aussi intense qu’aux Canaries ». Le coach avait en effet particulièrement apprécié l’investissement et la concentration de ses hommes à la veille d’affronter Iberostar. « C’était la première pierre de notre succès ».

Un très bon Cholet, pas récompensé

Pour l’entraîneur de la SIG, « les Choletais peuvent avoir des regrets. Ils n’ont pas concrétisé la qualité de leur début de saison et restent même sur deux défaites de suite. Je crains leur réaction ». Surtout, les hommes de Philippe Hervé, battus de deux points à l’entame à Pau, ont déjà cédé deux fois sur trois à la Meilleraie ! Contre Châlons/Reims « qui était devenu fou », dixit Collet, puis contre Chalon-sur-Saône pour n’avoir pas contenu dans les derniers instants les assauts offensifs de Roberson and C°. « Ils vont être très mobilisés et il faudra que nous le soyons aussi. Ne pas descendre par rapport à Tenerife, jouer aussi dur. Mais en serons-nous capables ? »

« Ne pas se laisser bercer… »
Mam Jaiteh2_Tenerife

Mam Jaiteh (ici à Ténérife) doit continuer à monter en régime pour aider son équipe. Face aux puissants intérieurs choletais, il devra se surpasser. Photo BCL

Le patient est encore convalescent en dépit des signes encourageants montrés depuis le retour du coach « historique ». « Nous ne sommes pas encore en régime de croisière, notamment en attaque. En défense, on a su compenser par un supplément d’énergie pour masquer certaines lacunes. Mais on va devoir y mettre à nouveau beaucoup d’énergie ». Collet se montre tout de même content du travail accompli depuis son arrivée il y a deux semaines, et a noté avec satisfaction « l’adhésion de tous, la volonté de bien faire, surtout lors des entraînements. Même si on est encore loin du compte et qu’il ne faut pas se laisser bercer par certains résultats. On n’est pas encore protégé par notre fonds de jeu, alors c’est l’état d’esprit qui comptera le plus ».

Un savant mélange

Pour l’entraîneur, le match de cette 8e journée est un petit tournant. « Si on veut voir Mickey en février, il faut gagner. C’est donc un enjeu particulier qui nous attend ». Il a constaté que Cholet (81 points de moyenne en attaque) présente en effet la meilleure équipe à trois points avec 44% de réussite sur près de 25 tirs tentés ! « C’est un peu le profil de Ténérife et il faudra à nouveau mettre beaucoup de pression sur les shooteurs… » Qui ont nom Isaiah Swann, l’imprévisible, Ilian Evtimov, le sniper fou, David Noël, le tueur discret, Ben Dewar l’expérimenté, et même Jonathan Rousselle, seul rescapé de la saison passée.

Après des années fastes de 2009 à 2012, Cholet Basket a dégringolé au cours des quatre dernières saisons. La relance est en marche. Avec, sans doute, pour changement majeur, l’arrivée de Philippe Hervé. « Je le connais bien. Il mettra des barbelés partout, Graham Brown, qui est un bon soldat, passé à côté au Mans où les Choletais sont longtemps restés dans le coup, va envoyer du bois ! », prévient Collet.

Quatre joueurs US très expérimentés parmi lesquels deux joueurs que Hervé a côtoyés à Orléans (Noël et Dewar), un meneur portoricain redoutable (Angel Rodriguez) et un Bosnien, Kenan Bajramovic (2,07m) qui vient de quitter l’équipe après trois matches pour tenter de rebondir à Sarajevo, avaient constitué l’ossature étrangère. Et puis il y a le bondissant Jerry Boutsiele, vraie révélation du début de saison, pour faire souffrir les intérieurs strasbourgeois qui ont retrouvé aux Canaries un Matt Howard de très haut niveau.

Avec Romeo Travis, un atout de plus

Si Cholet a perdu Bajramovic, pas encore remplacé, Strasbourg a vu arriver avec plaisir Romeo Travis, qualifié par la LNB pour jouer dès ce samedi. « Ils nous a rejoints en début d’après-midi mais son intégration ne sera pas facile. Il n’a joué que cinq semaines avec nous en début de saison dernière et il serait illusoire de croire qu’il sait tout de nos systèmes. Mais sa venue est une excellente nouvelle. Il va nous donner de la dureté, du jeu intérieur, même si on a déjà corrigé en partie l’équilibre intérieur/extérieur. Il sera surtout le 3e intérieur dont nous avons besoin, qui permettra à Jérémy Leloup de retrouver son poste d’ailier, et le plus polyvalent des trois. Il peut s’écarter, shooter, jouer dessous et faire du post up, dos au panier ».

Avec une carte supplémentaire à abattre, en confirmant les bonnes dispositions entrevues cette semaine, la SIG pourrait donc bien faire une deuxième levée de suite avant de retrouver l’Alsace. Même si ce sera loin d’être facile…

J.C.F.