Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Jeremy leloup_SIG Mega Leks

A Zagreb avec un bel élan

Bien relancée depuis le retour de Vincent Collet – six victoires en sept rencontres – la SIG Strasbourg compte bien continuer sur cette belle lancée en se déplaçant chez « l’historique » Cibona Zagreb (mercredi à 18h30, en direct sur Canal+ Sport). Un succès la placerait idéalement pour la qualification en Champions League.

La SIG va mieux, c’est évident. Et Vincent Collet qui n’y est pas pour rien, s’il reste prudent, fait cependant un constat lucide : « Ça se ressent dans le jeu. Et on a aussi fait de très bonnes séances d’entraînement avec de bonnes attitudes. Mais il faut continuer dans cette voie… »

« Une équipe consistante »

Nouvelle étape, avec un 4e déplacement en six rencontres de Champions League, chez le Cibona Zagreb, la lanterne rouge du groupe, partagée avec Mega Leks, la dernière victime des Strasbourgeois, juste derrière Mornar Bar, le club monténégrin qui viendra au Rhenus la semaine prochaine. « C’est vrai qu’en bouclant les matches aller avec deux victoires et la perspective de recevoir quatre fois lors du cycle retour, nous aurions sans doute fait le plus dur dans la perspective de la qualification au second tour », estime le coach.

Oui mais voilà, les rencontres face aux équipes croates sont rarement une sinécure… Si le Cibona a essuyé une grosse claque d’entrée contre Ténérife (57-85) à l’époque où les Canariens marchaient sur l’eau, il n’a cédé que d’un petit point contre Avellino (83-84) avant de dominer largement Bar (90-72) pour ce qui reste aujourd’hui le seul succès de la troupe du coach, Damir Mulaomerovic, une légende du basket croate, vainqueur de l’Euroleague avec le Panathinaïkos, passé par le Real Madrid ou Efes Pilsen Istanbul. Une référence…

« Je me méfie de cette équipe même si elle n’a pas eu de résultats spectaculaires jusqu’ici », admet le coach alsacien. Vincent Collet, qui a en effet quelques souvenirs dans la capitale croate, s’attend à un match musclé. Il y a disputé, contre… Drazen Petrovic, une demi-finale de Coupe d’Europe et coaché à plusieurs reprises dans un environnement pas vraiment favorable… « Ça reste le Cibona et ce n’est jamais facile. Ils seront consistants chez eux ». Et l’entraîneur de la SIG de pointer les dangers majeurs de l’effectif qui lui sera opposé ce mercredi : « Quelques joueurs forcent le respect, comme Ante Zizic (NDLR : 19 points en moyenne et 20 d’évaluation en Champions League), le frère d’Andrija que j’ai coaché à l’ASVEL, qui promet beaucoup, Zeljko Sakic, poste 4 de l’équipe nationale cet été à Rio et le meneur américain, Scottie Reynolds ».

La confiance est là

Les Strasbourgeois qui se sont envolés en fin d’après-midi depuis Francfort, ont gagné quelques certitudes lors de leurs dernières sorties, mais ne veulent pas galvauder le bel élan de ces dernières semaines : « On est prêt pour ce genre de défi, confie Collet. On s’est trompé d’entame contre Limoges mais l’agressivité était clairement de notre côté ».

Le coach voit déjà plus loin. Nancy est déjà dans les esprits. Et s’il a suivi de loin, lors d’un déplacement à Paris lundi, la défaite des Lorrains, désormais seuls derniers, contre Le Portel, il sait que le match de dimanche ne sera pas une partie de plaisir. « Il faut pourtant essayer de garder la dynamique jusqu’à Nanterre. On sait qu’on va attaquer alors la haute montagne. Ce serait bien d’avoir engrangé des points pour le maillot vert d’ici là ! ». La métaphore cycliste ne manque pas d’audace. Il faudra donc dès ce mercredi ne pas… perdre les pédales à Zagreb !

classement et programme 6eme journée