Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG Mornar Ntilikina

Ça monte en régime...

Avant d'aller défier Nanterre en ProA, la SIG Strasbourg a parfaitement bouclé le cycle aller de la phase de poule en Champions League en écrasant Mornar Bar (93-62). La voilà idéalement placée pour disputer la première place à Utena, Avellino et Tenerife, qui la précèdent d'un point et qu'elle recevra tous les trois...

La donne

La venue des Monténégrins de Bar était l'occasion idéale de boucler les matches aller par une victoire qui, alliée  à un calendrier favorable pouvait déjà constituer une option sur la qualification en Champions League. L’occasion aussi de prouver que l’équipe de Vincent Collet monte lentement en régime…

Premier quart temps : L’adresse de Bar entretient le suspense

Mornar Bar partageait avec trois autres équipes la dernière place de la poule mais dès le début, l’adresse derrière l’arc du duo US Jones-Waller, bien aidé par Radunovic (5 sur 7 pour le trio) permit aux Monténégrins de prendre les devants : 2-9 (4e’). Mais Travis, au four et au moulin, à trois points avant un caviar pour Leloup, puis Jaiteh lissait la marque sur un 11-0 bienvenu : 13-9 (6e’). Bar se relançait aussitôt et un chassé-croisé se mettait en place avant le final en trombe de Lacombe (9 points à 100% et 10 d’évaluation en qui suivait un dunk énorme de Ntilikina : 24-23. Évaluation : 33 à 24.

Deuxième quart temps : le rouleau compresseur strasbourgeois
SIG Mornar Lacombe2

Le moral est au beau fixe et on encourage les potes !

Estimant sans doute que la plaisanterie avait assez duré après le panier d’Octavius Ellis (24-25), la SIG mit les barbelés en défense. Ballons grattés, attaques fluides, adresse de feu, Mornar Bar était dans les cordes… Un deuxième 11-0, enchaîné avec un… 19-1 (45-26, 17e’) et le match était scellé ! La zone match up était passée par là. Murphy d’abord, puis Slaughter et enfin Walker (3 sur 3) avaient fait subir un véritable supplice aux Monténégrins derrière la ligne à 6,75m avec un énorme 7 sur 8 ! Et le score avait pris des proportions impressionnantes : 50-28 et 56-31 au repos. Évaluation : 44 à -1 (total : 77-23).

Troisième quart temps : on prépare… Nanterre

Il était difficile de demander à la SIG de continuer sur le même rythme. Surtout avec le programme qui l’attend dans les prochaines semaines. Un relâchement compréhensible, la réaction de Bar avec l’adresse de Tatum, quelques rebonds offensifs convertis par Vujosevic, Dickerson ou Radunovic et l’écart se réduisit petit à petit : 59-37 puis 74-56 à la fin de la période. Sans qu’il y ait le moindre danger cependant. Évaluation : 15 à 31 (total : 92 à 54).

Quatrième quart temps : place au spectacle

Dans un final débridé, Bar dépassé par l'énergie strasbourgeoise, était voué au rôle de spectateur.  Jaiteh notamment pouvait s'en donner à coeur joie et les passes décisives (28 au total contre 10) et les actions d'éclat se multipliaient. Et une fois encore, le score enflait en faveur des Strasbourgeois pour s'établir finalement à 93-62. Une promenade de santé. Les absents - le Rhenus affichait une affluence moyenne - avaient eu tort ! Évaluation : 29 à 0 (total 121 à 54).

Jean-Claude Frey

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – KK MORNAR BAR 93-62. Rhenus Sport. 3 962 spectateurs. Arbitres : MM. Dozai (Croatie), Kozlovskis (Lettonie) et Rossi (Italie).

Les périodes : 24-23, 32-8 (mi-temps : 56-31), 18-25 (74-56), 19-6.

Les statistiques

Le point sur le groupe

resultats et classement J7 BCL