Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
cibona sig_scottie reynolds et erving walker

Le coup d’arrêt

Scottie Reynolds (21 points et 7 passes) a fait mal à la SIG Strasbourg et à Walker... (Photo BCL)

La SIG Strasbourg a subi un sacré coup d’arrêt à Zagreb (93-88 a.p.). Au-delà de la défaite, concédée en prolongation, c’est la manière qui a déplu. Archi-dominés dans la peinture, trop approximatifs en attaque et longtemps indigents aux lancers-francs, les Alsaciens rentrent dans le rang en Champions League et devront hausser le ton pour se qualifier.

La donne

En déplacement chez la lanterne rouge du groupe, la SIG Strasbourg pourrait prendre une belle option sur la qualification pour les 8e de finales de la Champions League en enchaînant par un quatrième succès de suite dans la compétition. Mais les Croates, privés d’Elija Johnson, leur arrière américain, abattaient leurs dernières cartes…

Premier quart temps : l’attaque piétine

Dans une entame certes très défensive, ce sont surtout les maladresses qui sautent aux yeux. Et il faudra attendre 2’40’’ pour voir Jérémy Leloup marquer les premiers points strasbourgeois. Un court instant en tête (4-5), la SIG et en particulier Walker, se troue face à Reynolds (cinq points de rang) : 9-5 (7e’). Howard et Murphy égalisent mais Zagreb file à 15-9 et 18-11. Le rédhibitoire 3 sur 12 à deux points et les cinq balles perdues ont fait mal !

Deuxième quart temps : le rebond cède…
cibona sig_mam jaiteh

Mam Jaiteh à nouveau transparent, la SIG Strasbourg s'est inclinée à Zagreb...

Après Murphy, Sy se fait balader en ligne de fond par Sulejmanovic ! La défense manque de dureté, les Strasbourgeois laissent trop de secondes chances aux Croates. Pourtant ils restent dans le match (25-23, 16e’) malgré les… trois fautes de Travis. Collet prend un temps mort mais l’attaque piétine toujours. Pire, le très faible 5 sur 12 sur la ligne de la réparation n’arrange rien, alors que les intérieurs alsaciens sont lourdement pénalisés par les fautes… Et malgré les efforts de Lacombe, toutefois brouillon, Zagreb vire en tête à la pause : 37-33. Évaluation : 36 à 32.

Troisième quart temps : des hauts puis trop de bas

Lacombe et Murphy égalisent rapidement à 39 partout. Mieux, avec quatre lancers réussis de suite (si, si !), Howard et Slaughter qui profite d’une antisportive, lance enfin la SIG : 41-44 (24e’). Mais en 1’30’’, elle subit un 9-0 invraisemblable, signé Sakic, qui se régale sous le cercle, et Reynolds qui score au loin sans opposition : 50-44 (26e’) ! Collet prend un temps mort, tente une zone mais les Strasbourgeois restent à distance de leurs adversaires pour ne pas trouver la solution offensive : 59-53. Évaluation : 22 à 23 (total 58 à 55).

Quatrième quart temps : un retour miraculeux

Romeo Travis secoue le cocotier, des deux côtés du terrain, mais le Cibona contrôle (63-57). L’antisportive de Walker coûte très cher (68-57) et si le meneur de poche trouve enfin la mire à 6,75m, Zagreb se gave sous le cercle avec tour à tour Slavica puis Zizic, longtemps éteint, seuls sous le cercle (70-60, 36e’) !

Slaughter sort à son tour de sa boîte, aidé par Travis et le miracle semble possible après l’interception de Lacombe et le primé osé de Walker : 74-73 à 1’30’’ de la fin. L’Américain au passeport polonais arrachera même l’égalisation derrière l’arc mais manquera le tir de la gagne après une bonne séquence défensive…

Prolongation : les illusions perdues

Las, les premières actions de la prolongation relanceront Zagreb (82-77, 42e’) et malgré un… 17 sur 18 aux lancers-francs à partir de la 23e’, la SIG s’inclinera dans le match des illusions perdues (93-88) pour ne plus compter qu’un point d’avance sur les derniers de la poule. Aïe ! Évaluation : 99 à 91

Le match en vitesse

CIBONA ZAGREB – SIG STRASBOURG 93-88 ap. pr. Drazen Petrovic Basketball Center. Arbitres : MM. Bulto (Espagne), Martolini (Italie), Poursanidis (Grèce).

Les périodes : 18-11, 19-22 (mi-temps : 37-33), 22-20 (59-53), 17-23 (76-76), 17-12.

Les statistiques

Les positions

tableau 6eme journee BCL