Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
SIG_Fenerbahce_Romeo travis
Actualités Romeo Travis : « Je suis fier d’être ici »

Romeo Travis : « Je suis fier d’être ici »

A peine arrivé à Strasbourg, Romeo Travis, le musculeux et tatoué ailier fort en provenance de Cantu, a accepté de répondre à quelques questions sur son retour. Toujours aussi souriant et accessible, le volubile américain ne cache pas sa joie de revenir ni son envie de jouer à nouveau pour Vincent Collet…

Franklin Tellier : Avant tout, comment vas-tu ?

Romeo Travis : Je suis super excité, fier d’être ici, reconnaissant envers le club… Je suis content de revenir dans cette ville, jouer pour la SIG, retrouver coach Collet… Simplement je suis heureux !

F.T : Tu arrives directement de Cantú. Comment s’est passé ce transfert ?

R.T : Je veux remercier le président Dimitry Gerasimenko de m’avoir laissé partir. Tout s’est passé simplement et rapidement. Nous nous sommes quittés en très bons termes. Il n’y a vraiment aucun problème dans tout ça.

F.T : Et pourquoi Strasbourg ?

SIG_Monaco_Romeo Travis_Vincent Collet

Romeo Travis est ravi de retrouver Vincent Collet.

R.T : Pour plusieurs raisons, mais l’une des principales c’est la qualité de vie idéale à Strasbourg pour mes enfants et ma famille. Bien sûr, le fait de pouvoir rejouer avec coach Collet est quelque chose de vraiment bon pour moi. Il sait m’utiliser au mieux dans le jeu pour que je me sente à l’aise. En jouant pour lui, je sais qu’il fera tout pour me mettre dans les meilleures positions et être performant. Enfin cette équipe est taillée pour gagner et je suis content d’en faire partie.

F.T : Quel regard portes-tu sur la situation actuelle de la SIG ?

R.T : Nous sommes encore tôt dans la saison et heureusement le club se donne les moyens de changer les choses pour redresser la barre et sortir du chemin qu’elle suivait. Maintenant la saison est encore longue, rien ne se joue de manière définitive à ce moment de l’année. Tout peut encore arriver. Je pense qu’ici plus qu’ailleurs on sait que bien commencer ne veut pas forcément dire être champion à la fin. Cette année les débuts sont difficiles mais l’équipe a les moyens d’aller chercher de belles choses…

F.T : Il y a beaucoup d’attentes sur le club cette saison. Es-tu prêt à assumer cette pression ?

R.T : Avant tout, je veux dire que je me suis rendu compte que les fans ici avaient de plus en plus d’attente et de passion pour leur club. C’est une bonne chose et il faut qu’ils sachent que nous ferons notre possible pour être à la hauteur. Après, ce qui arrivera, arrivera ! Je ne peux pas parler au nom de toute l’équipe mais je sais qu’il y a des gars qui en veulent. Et pour ma part, quand je suis sur le parquet, je ne m’économise jamais ! Je suis toujours à fond, je joue avec mon cœur pour l’équipe. Il faut tout donner à chaque match pour n’avoir rien à regretter à la fin, c’est ma philosophie.

F.T : Un mot sur tes coéquipiers. Heureux de trouver des têtes connues ?

R.T : Jérémy, Paul et Matt m’ont envoyé des messages avant que je signe… surtout Jérémy. Je suis heureux de les retrouver. Ce sont de bons gars mais surtout ce sont des joueurs qui détestent perdre et je sais qu’ils se donneront pour regagner des matches. Sinon, je ne connais pas personnellement les autres mais je connais leur réputation. Erving est un très bon joueur capable de grandes choses, AJ Slaughter est un shooteur incroyable, etc… Je sais avec qui je vais jouer, j’ai juste hâte de les retrouver et d’apprendre à mieux les connaître.

F.T : Ton association avec Matt Howard fait déjà beaucoup parler. Deux guerriers qui peuvent être associés. Quel est ton point de vue ?

R.T : Je n’ai jamais vraiment eu la chance de jouer avec lui vu que j’étais venu durant sa blessure pour le remplacer. J’adore Matt car il joue dur et, peu importe ce qu’il arrivera, il laissera son cœur sur le terrain pour son équipe. Lui et moi sur le terrain, ça peut être vraiment intense par séquences, je pense (sourire). De plus, c’est un homme bien et nous avons la même vision du notre travail. Deux personnes avec les mêmes atouts physiques, la même envie et le même but que Matt et moi ? Quand l’alchimie se fera, ça risque d’être intéressant…

F.T : Tu seras le plus joueur le plus âgé de l’équipe. Une première pour toi ?

R.T : Oui je sais ; Matt n’a pas pu s’empêcher de le dire (rire) ! C’est la première fois dans ma carrière. Je suis un peu comme leur grand frère. C’est une expérience nouvelle. Je vois ça comme une opportunité de montrer quelle personne et quel joueur je suis, mais surtout quel genre de coéquipier j’essaye d’être. Je suis quelqu’un qui parle beaucoup. Je blague beaucoup aussi mais je sais être sérieux quand il le faut. Quand je suis au travail, je suis au travail.

F.T : Dernière question, on sait à quel point ta famille est importante pour toi. Est-ce qu’ils vont te rejoindre afin de mettre tous les atouts de ton côté pour passer une bonne fin de saison ?

R.T : C’est toujours mieux d’être avec ma famille. Une famille par définition doit être réunie. Mais ils savent aussi que je suis toujours concentré sur mon travail. Bien sûr, avoir mes enfants avec moi est une chance mais s’ils n’étaient pas là, je serai concentré de la même manière sur mon travail. Je suis un professionnel. Et de toute façon, il savent la place qu’ils ont dans mon cœur.