Basket
banniere_internet_aeroport.jpg
banniere_internet_aeroport.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
sig antibes lacombe3

Une saveur particulière

Paul Lacombe va encore montrer l'exemple pour partir à l'assaut du CSP Limoges.

SIG Strasbourg – Limoges, en ProA, c’est l’affiche d’une finale. La confrontation, ce dimanche à 18h30 au Rhenus (en direct sur SFR Sport2), est alléchante même si le début de saison des deux équipes est contrasté. Mais pour espérer recoller au peloton, les hommes de Collet doivent faire le plein dans un Rhenus sans doute comble…

Le public ne s’y est pas trompé. La location a marché très fort et on va sans doute dépasser les 6 000 spectateurs pour ce choc attendu, une affiche de choix dans le paysage du basket français. Et avec deux matches de suite à domicile, la SIG Strasbourg espère bien profiter de l’appui de son fidèle public pour venir à nouveau se mêler à la lutte pour la Leaders Cup en février. « Un succès ce dimanche nous permettrait de poursuivre le redressement amorcé avec trois succès de suite (NDLR : Ténérife, Cholet et Mega Leks) et nous rapprocherait du top 8. A l’inverse, si on perd, on s’en éloignerait sans doute définitivement », affirme Vincent Collet.

Collet plaide la patience

Le coach sait que Limoges et bien d’autres prendraient alors deux victoires d’avance. « Ce serait la fin des espoirs pour la Leaders Cup avec les déplacements à Nanterre, Chalon et Monaco qui nous attendent en décembre ». Ce qui lui importe, c’est que son équipe continue de progresser. L’assimilation de la méthode et des systèmes estampillés Collet est longue, plus longue pour certains (Murphy, Jaiteh et Sy de toute évidence) que pour d’autres (Walker et Slaughter se sont plutôt bien adaptés). « Il y a beaucoup d’informations à digérer et c’est plus facile pour les joueurs d’expérience comme Romeo Travis », ajoute l’intéressé. « Tout cela ne peut que s’améliorer. Il faut qu’on soit patient et surtout pas s’illusionner sur les matches qu’on vient de gagner. Les circonstances nous y ont aidé. Le temps doit jouer en notre faveur ».

Dès ce dimanche, avec l’opposition qui est proposée aux Strasbourgeois, l’entraîneur espère mesurer encore une élévation du niveau de jeu des Alsaciens. Car Limoges est un sacré client, certes imprévisible, connaissant des hauts et des bas, mais au potentiel bien réel. « Le CSP s’appuie sur une forte proportion d’étrangers après avoir perdu en deux ans son ossature française (NDLR : Moerman, Boungou colo, Westermann). Seul Camara qui est à 14,4 points et près de 16 d’évaluation en moyenne, a un vrai rôle. Il a toujours été sérieux, engagé, mais là, il a beaucoup progressé, en particulier sur le tir extérieur (NDLR : l’intérieur limougeaud est le seul Français parmi les 20 meilleurs marqueurs de ProA) ». On dit dans le Limousin que le capitanat a donné au MVP des finales 2015 cette nouvelle dimension. Camara n’est pas seul à être redoutable dans l’effectif de « Dule » Vujosevic. « Deux bons meneurs US, Dashaun Wood et Zamal Nixon, pas encore tout à fait intégré, et surtout William Buford et Klemen Prepelic, deux grands créateurs ».

Buford et Prepelic en fers de lance

Les deux top scoreurs limougeauds ont des profils différents mais tout aussi redoutables. « Buford est très complet, avec cinq passes en plus de ses 17 points, très à l’aise dans le jeu intermédiaire, qui score de partout, commente Collet, alors que Prepelic, que nous avions rencontré sous le maillot d’Oldenbourg, est moins athlétique mais très bon joueur ».

Et puis, il ne faudra pas oublier le seul secteur de jeu où le CSP Limoges domine largement la SIG dans les statistiques : le rebond offensif. 12 prises en moyenne contre 8 concédés à l’adversaire. C’est précisément le chiffre habituel des Strasbourgeois qui eux en concèdent 10,5 à leurs vis-à-vis. Autant dire qu’il faudra faire preuve de vigilance et d’abnégation, l’apport récent de Romeo Travis pouvant s’avérer décisif sous les cercles…

La clé du match est là : dans la dureté défensive et la protection du rebond. Que ceux qui sont encore en-dessous dans ce domaine, suivent le panache du trio Howard, Travis, Lacombe. La victoire sera alors à portée de main.

J.C.F.