Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
sig_hyeres_toulon_aj_slaughter.jpg
Actualités J14 LNB 2016/17 : Chalon - SIG Présentation Résumé Statistiques Photos

A Chalon avec de l’ambition

Le temps passe et le rythme des matches de la SIG Strasbourg s’accélère. Après deux passages au révélateur de la ProA contre Nanterre et Monaco, avec des résultats nettement différents, place au troisième acte avec un déplacement à haut risque au Colisée de l’Elan Chalon.

Quarante-huit heures après la victoire étriquée face à Ostende, direction Chalon ce jeudi matin pour les SIGmen. Arrivés en début d’après-midi, ils ont pu, tant bien que mal, essayé de profiter du voyage pour grappiller quelques heures de sommeil supplémentaires. En revanche, pour les coaches, le voyage était tout autre et beaucoup plus studieux : « J’ai analysé Chalon mais j’ai regardé également notre match contre Ostende… L’avantage du train matinal » sourit Vincent Collet.

Après avoir essuyé un revers chez le leader de ProA, c’est chez son dauphin que la SIG Strasbourg espère rebondir. Mais ce voyage en terre bourguignonne sera tout sauf une balade gustative. « Je m’attends à un match difficile, face à une équipe particulièrement difficile à manœuvrer chez elle. Elle l’est de toute façon en toute circonstance mais elle l’est encore plus à la maison » reconnait d’ailleurs coach Collet. Mais ce match sera aussi le 3ème déplacement en cinq jours ; ce qui n’échappe bien sûr pas au tacticien alsacien : « Depuis samedi : aller à Monaco, revenir de Monaco, aller à Ostende, revenir d’Ostende…On peut difficilement faire plus. Le paramètre de l’état physique je ne le maîtrise pas totalement. On va récupérer aujourd’hui mais nous allons profiter d’être ensemble pour exploiter ce temps-là à fond ».

Mais ne croyez pas que l’équipe va se cacher derrière la fatigue ; bien au contraire… En effet, même s’il tient à mesurer son propos l’entraîneur ne passe pas par quatre chemins : « Même si je sais que ça va être difficile, j’attends un très gros match de notre part. Je souhaite que nous fassions un très gros effort pour essayer d’aller chercher ce qui serait un exploit.  Je pense qu’il y a une fenêtre… même si ce n’est pas une très grande fenêtre ». Quant au chemin à suivre, il en décrit rapidement les contours : « il faudra impérativement qu’on les ralentisse. Si on leur laisse du rythme d’entrée de jeu, ils peuvent être quasiment inarrêtables. On a à faire à une équipe qui a de redoutables montées de fièvre. Ça peut leur arriver contre n’importe qui. C’est un match où il faudra que l’on ait du contrôle tout en exploitant si possible leur défense ».
 

sig-hyeres-vincent-collet.jpg
Vincent Collet: "une finale pour la qualification pour la Leaders Cup"

Etre prêts, il est certain que la SIG Strasbourg va devoir l’être. D’autant plus que les deux derniers matches ont mis en lumières quelques « soucis » comme le dit le coach. « Des soucis individuels tout d’abord en plus du manque de liant que nous pouvons avoir. Ça ne fait que huit semaines que je suis là, nous avons beaucoup plus travaillé en défense qu’en attaque. Notre défense est globalement en place alors que notre attaque ne l’est pas… Et cela est aggravé depuis une dizaine de jours car nous avons des joueurs qui souffrent un peu et qui sont fatigués. Le collectif est la somme des individualités. Quand tu as des joueurs qui sont dans le dur, ça a forcément des conséquences sur notre collectif ». Bien évidemment les regards se tournent instinctivement vers AJ Slaughter qui restent sur deux (très) petites prestations face à Monaco (5 pts) et Ostende (2 pts). « Normalement il en met 15. Dans des cas comme celui-là il faut les trouver ailleurs mais ce n’est pas aussi facile. Mais je ne lui en veux pas du tout, au contraire. Je pense que c’est passager et justifié. AJ ne s’est pas arrêté. Il a enchaîné les matches avec la Pologne puis la saison sans jamais couper. Je pense qu’il paye un peu l’addition. Les breaks feront du bien mais en attendant nous avons des derniers efforts à produire qui sont capitaux pour nous ! »

Bien évidemment une défaite à Chalon ne serait pas une catastrophe et le coach de la SIG Strasbourg le reconnaît également mais, dans cette hypothèse, l’équipe serait alors « dans l’obligation de gagner contre Dijon puis Châlons-Reims et si possible à Paris. En revanche si nous gagnons à Chalon nous aurons un pied à la Leaders Cup ». Un dernier facteur est mis en avant avec les retours de Slaughter et Walker au Colisée et la possibilité pour eux de vouloir briller. Mais à ce sujet la réponse de Vincent Collet est sans équivoque : « Peut-être…Mais moi je l’espère de la part de tout le monde ! Je leur présente ce match comme un match à part. Si ce n’est pas une finale sur le papier, c’est presque une finale pour la qualification pour la Leaders Cup. Si on fait un match normal on va perdre ». Le mot de la fin revenant au coach qui,avant de se replonger au travail, enchaîne en glissant juste : « ce sera l’occasion de montrer ce que l’on a dans le ventre ! ».

Franklin Tellier