Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
q2-vincent_collet_sig_avellino.jpg

Collet : "Une petite finale contre Ténérife"

Victorieuse dans les ultimes secondes à Ostende (65-66), la SIG a quasiment son billet en poche pour les 16e de finale. Elle jouera une place directe en huitième contre Ténérife au Rhenus le 3 janvier…

Vincent Collet n’était forcément pas mécontent : « Je pense qu’on avait de bonnes  chances de l’emporter à la fin du deuxième quart temps et au début du troisième. Mais la façon dont ils sont montés en agressivité a changé le cours du match. Ils sont revenus de -17 et nous sommes repartis mais courageusement, ils n’ont rien lâché et ont eu la dernière possession pour gagner le match. Je ne dirais pas qu’on a été chanceux mais ils auraient pu l’emporter et nous sommes contents de cette victoire. On n’a pas géré au mieux les dernières possessions… »
Quant à la suite de la compétition, le coach admettait que ce succès « pourrait être décisif pour une éventuelle première place. Nous n’avons plus qu’un déplacement, à Bar, pour trois matches à domicile mais nous sommes toujours derrière Ténérife que nous recevrons début janvier. Ce sera une petite finale et c’est une bonne nouvelle après avoir débuté par deux défaites dans la compétition ».
Matt Howard, lui, soulignait les difficultés que son équipe a rencontrées face aux Belges : « Un peu comme à Strasbourg, lors du match aller, ils ont été très agressifs et nous ont rendu les choses difficiles particulièrement à l’intérieur et en seconde mi-temps. On a été heureux de l’issue du match parce qu’il s’est passé beaucoup de choses en peu de temps ».
Du côté d’Ostende, Dario Gjergja était plutôt amer : « Nous avons mis beaucoup d’énergie pour revenir mais j’aurais aimé une autre fin. A 24-19 en notre faveur, certains se sont mis à jouer seuls… Nous avions quelques objectifs précieux, comme le contrôle du rebond offensif, et nous ne les avons pas respectées. Nous savions que Strasbourg jouait dur, physique, et c’est ce que j’aurais voulu voir chez mon équipe… A la fin, on a une contre-attaque pour plier le match et je ne dirais rien des lancers francs manqués. On a encore un dernier lay up, que nous voulions et que nous aurions pu marquer. Et on a encore un tir à trois points, ce qui était inespéré compte tenu du déroulement du match. Mais à la fin, on a eu ce qu’on méritait… Ce match a montré le sérieux que nous affichons cette saison. Quand vous êtes trop cool… C’est la loi du sport et si vous ne comprenez pas cela, vous avez un vrai problème ».