Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
Nanterre-SIG_romeo travis2
Actualités J11 LNB 2016/17 : Nanterre - SIG Présentation Résumé Statistiques Photos

La bonne affaire

Le mois de décembre de la SIG Strasbourg s'annonçait corsé. Pourtant dès son premier voyage, à Nanterre, qui plus est chez la meilleure attaque de ProA, les Alsaciens se sont imposés 73-78, engrangeant au passage une quatrième victoire consécutive en championnat. De bon augure en ce début de mois de festivités...

C’est la SIG Strasbourg qui prenait le meilleur sur son adversaire en ce début de rencontre. En effet, après 2’, les SIGmen menaient 0-7 après un lay up de l’ancien de la maison verte, Mam Jaiteh. L’adresse fuyait littéralement les locaux. Si bien qu’après cinq minutes, Nanterre était toujours ''fanny'' à la stupeur de ses supporters : 0-11. Mais Morency réglait enfin la mire des siens pour débloquer le compteur des verts. Puis Mathias Lessort se réveillait à son tour, pour rapprocher son équipe à cinq longueurs en scorant sept points de rang (10-15, 8’). Les débats s’équilibraient alors et à la fin du premier quart temps la SIG Strasbourg menait 13-19… Même si à l’évaluation l’écart pour les Strasbourgeois était beaucoup plus net (7-24).

Le début de deuxième quart temps voyait encore et toujours l’adresse au net avantage de la SIG Strasbourg. Ainsi après 1’50, le coach de Nanterre rappelait les siens sur le banc pour un temps mort consécutif à un 0-6 des visiteurs. 28% de réussite contre 63% pour les SIGmen, le contraste était saisissant! Temps mort payant puisque celui-ci était suivi du réveil de Nanterre qui infligeait à la SIG un 7-0 en 2’ pour revenir sur ses talons (20-25, 14’15). Un réveil qui ne faisait plus aucun doute lorsque les verts infligeaient un 15-6 à Vincent Collet et ses hommes, l’obligeant à prendre un temps mort: 29-31, 17’30. La défense retrouvée des Franciliens faisait alors déjouer la SIG dans ce quart qui se finissait sur un net avantage psychologique pour Nanterre. En effet, quand Erving Walker marquait à 10 secondes du buzzer on pensait alors voir son équipe rejoindre les vestiaires avec quatre points d’avance. Mais c’était sans compter sur Chris Warren qui lui répondait au buzzer derrière l’arc pour atteindre la mi-temps quasiment à égalité. Mi-temps : 36-37.

Le retour de la pause montrait bel et bien que la confiance était dans le camp nanterrien. En effet, l’armada verte retrouvait son adresse et plantait un 8-0 en 3’ qui appelait alors un temps mort pour la SIG (44-37, 23’). La colère justifiée de Vincent Collet faisait son effet, puisque son équipe rééquilibrait les débats par la suite. Ainsi, grâce a une passe magique de Paul Lacombe pour un dunk de Romero Travis, la SIG Strasbourg reprenait les commandes à moins de deux minutes de la fin du quart : 52-53. Un maigre avantage que les rouges allait garder grâce à une défense retrouvée jusqu'à la fin du troisième quart temps: 54-55.

La SIG Strasbourg faisait alors un premier break en ce début de dernier acte, par l’intermediaire d’un Slaughter incandescent et d'un Paul Lacombe efficace. En effet, à cinq minutes du terme, les visiteurs menaient 61-69 provoquant la rage du coach de Nanterre qui ne se cachait pas pour le montrer dans le temps mort qui suivait ! Un avantage qui allait même monter à 11 longueurs quelques secondes plus tard (61-72, 36’). Mais Riley et Warren maintenait l’espoir chez les leurs et redonnaient de l’énergie aux verts; si bien qu’à l’entame du money time la SIG Strasbourg ne menait plus que de quatre points (68-72, 38’). Mais celle-ci comptait dans ses rangs de véritables "clutch player" dont le plus fier représentant était pour ce match AJ Slaughter qui climatisait la salle à 1’ du buzzer pour porter le score à 68-76… Mais Warren à 7m50, puis une perte de balle de Walker et deux lancers de ce même Warren, laissaient croire en un incroyable retour à 11 secondes du terme : 73-76. Heureusement, Romeo Travis ne tremblait pas sur la ligne et la SIG Strasbourg remportait ce face-à-face en muselant la meilleure attaque de proA à "seulement" 73 points sur le score final de 73-78!

Vincent Collet qui disait avant ce match que l'objectif était de remporter au moins un succès à l’extérieur en ProA en ce mois de décembre voyait ainsi ses vœux réalisés dès le premier essai. Mais comme le dit l'adage, l'appétit vient en mangeant...

F.T.

Le match en vitesse

NANTERRE 92 – SIG STRASBOURG 73-78. Palais des Sports Maurice Thorez. Arbitres : MM. Viator, Bretagne et Pierre.

Les périodes : 13-19, 23-18 (mi-temps : 36-37), 18-18 (54-55), 19-23. 

Les statistiques du match -> ici

 Les réactions du match

Paul Lacombe, MVP du match pour son interception décisive en fin de partie, selon les commentateurs de SFR Sport, aurait bien voulu partager ce titre honorifique avec certains de ses coéquipiers : « Romeo Travis nous a apporté beaucoup plus ce soir et vous auriez pu désigner plusieurs autres MVP dans notre équipe ! On a très mal débuté la deuxième mi-temps. Pourtant, on en avait parlé dans le vestiaire et on les a tout de même laissé faire ce qu’ils voulaient. Vincent m’a remis dans la partie et dans ces cas-là, je sais ce que j’ai à faire. Les autres m’ont suivi. Surtout, j’ai ralenti le rythme à la mène en jouant posément parce que Nanterre commençait à prendre feu et on a fait des stops importants. C’est grâce à cela qu’on gagne à la fin ».

Jean-Frédéric Morency (Nanterre), au micro de SFR Sport : « On peut s’en vouloir parce qu’on revient bien en deuxième mi-temps. On défend dur, intelligemment, on s’adapte bien. Mais derrière, ils nous sortent une zone qui cassent nos timings. Tactiquement, il faut donner du crédit à Strasbourg ».