Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
ostende_sig_mam_jaiteh.jpg

Par un trou de souris...

 La SIG Strasbourg est passée par un trou de souris à Ostende (65-66) grâce à un deuxième quart temps de très bonne facture. Pour le reste, il faudra être plus performant à Chalon pour espérer quelque chose. En attendant, la qualification en Champions League est quasiment en poche.

La donne

Une victoire serait déjà un pas très important pour la qualification au second tour de Champions League. A l’inverse, Ostende en prenant sa revanche de l’aller, se relancerait et compliquerait la suite pour les hommes de Collet. Un tournant, en quelque sorte…

Premier quart temps : mise en route poussive

Peu d’adresse, de part et d’autre (2-2 à la 3e’) et surtout, deux fautes déjà sur Katic pour Mam Jaiteh après… 1’24’’. Howard prenait le relais pour tenter de contenir le massif Serbe et avec l’aide d’un saignant Romeo Travis, porter la SIG en tête : 7-9 (6e’). Un trou d’air, des balles perdues, exploitées par Newbill, inversaient la tendance (15-11, 9e’) mais la SIG finissait mieux le quart temps grâce à un primé de Sy et deux lancers francs de Lacombe : 17-18. Évaluation : 16 à 13

Deuxième quart temps : Travis lance la machine

Des tirs faciles manqués, une faute antisportive de Murphy sur Jagodic, suivie d’un « triple » de Newbill et Collet demandait un temps mort : 24-19 (14e’). Travis (17 d’évaluation en première mi-temps) et Murphy d’abord, puis Walker, chaud à trois points, lançaient enfin la mécanique alsacienne qui d’un 2-12 passait à 26-31 (17e’). Et à la mi-temps, l’ampleur de l’écart (29-40) pouvait surprendre tant la SIG, certes solide en défense, ne semblait pas maîtriser son sujet… Évaluation : 12 à 40 (total : 28 à 53)

Troisième quart temps : Ostende résiste

Dès l’entame, Leloup et Jaiteh creusent encore l’écart (29-46, 22e’) et rien ne semble plus menacer les Strasbourgeois. Pourtant, Newbill d’abord, puis Katic redonnent espoir aux Belges : 42-48 (26e’). La fin de période de Matt Howard, très présent, est précieuse et la SIG se redonne un peu d’air : 47-56. Évaluation : 19 à 19 (total : 47 à 72)

Quatrième quart temps : Suspense jusqu’au bout !

C’est encore Howard qui maintient son équipe à flot (50-58) malgré le primé de Gillet. Et puis soudain ce diable de Walden prend feu et déborde totalement la défense alsacienne. Et l’improbable Kuridza vient égaliser à cinq minutes de la fin : 58-58 ! La fin sera « douloureuse » car si la SIG reprend cinq points d’avance (60-65, 37e’), elle perd des balles, n’a pas les coups de sifflet qu’elle aurait sans doute mérités, et se retrouve en danger. Heureusement, Gillet manque son dernier lancer franc, à 65 partout et Travis en transforme un sur deux à cinq secondes du gong ! Ostende échouera sur ses deux dernières tentatives, Walden de près, Djordjevic au large, et les Strasbourgeois empocheront la mise… Évaluation : 20 à 21 (total : 67 à 83)

Le match en vitesse

TELENET OSTENDE – SIG STRASBOURG 65-66. City Arena. Arbitres : MM. Biricik (Turquie), Maliszewski (Pologne) et Kozlovskis (Lettonie).
Les périodes : 17-18, 12-22 (mi-temps : 29-40), 18-16 (47-56), 18-10.
 

classement_j10_bcl.jpg

Légende