Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
sig antibes collet
Actualités J11 LNB 2016/17 : Nanterre - SIG Présentation Résumé Statistiques Photos

Un vrai test à Nanterre

Pour la SIG Strasbourg l’approche de Noël s’apparente à tout sauf à une période de cadeaux. En effet, avec trois déplacements chez les trois premiers de ProA, la fin d’année s’annonce particulièrement dense. Premier épisode demain (20h30 en direct sur SFR Sport2) avec un déplacement chez la meilleure attaque du championnat, Nanterre.

Cela fait quelque temps que le coach de la SIG Strasbourg a en tête ce mois de décembre pour le moins relevé. Avec huit matches au menu, les Alsaciens auront de quoi se sustenter, mais surtout s’évaluer face à ce qui se fait de mieux actuellement en France. Vincent Collet voit d’ailleurs plus loin que simplement les déplacements à Nanterre, Monaco et Chalon : « En plus des trois matches à l’extérieurs en ProA, il faut ajouter des matches européens à venir beaucoup plus durs. Utena et Avellino ont montré qu’ils étaient dans les meilleures équipes de la poule et Ostende, chez lui, ce sera aussi coton. On a vraiment un mois de décembre difficile. Il ne faudra pas faire de bêtises contre Hyères-Toulon et Dijon à la maison, sinon ça pourrait prendre très vite une mauvaise tournure ». Mais bien entendu, quels que soit les résultats à venir, ils ne seraient en aucun cas révélateurs de ce que la fin de saison réservera. Ainsi, inutile de trop se projeter, car comme le dit si bien Vincent Collet : « Ce ne sera qu’une photo instantanée. Ca ne fait que cinq semaines que je suis là. En si peu de temps, on ne peut pas totalement changer les choses. Il faut que l’on continue à progresser, mais, malgré tout, les trois matches à venir à l’extérieur seront un peu révélateurs de certaines choses… sans être définitifs ! ». D’ailleurs, il ne cache pas pour autant son appétit tout mesuré et la période se prête à de légères gourmandises : « Si on avait la bonne idée d’être à la hauteur de Nanterre voir même de gagner… ce serait quand même un petit peu significatif. » Et de toute façon l’objectif est clair : « il faut impérativement gagner les deux à la maison et en gagner un à l’extérieur contre les trois gros… et le plus tôt sera le mieux ».

Il est évident que ce déplacement à Nanterre s’annonce très difficile. Comme toujours cette équipe est capable de périodes de folie en attaque. Avec 92 points marqués en moyenne à domicile Nanterre, est la meilleure attaque de ProA dans sa salle et cela n’a bien évidemment pas échappé à Collet : « Quand tu vas à Maurice-Thorez, il faut se préparer à la probabilité de recevoir une grosse averse. Donc, il est certain que si tu ne défends pas … ». Bien défendre sera à n’en pas douter la clef du match pour la SIG Strasbourg car offensivement, avec 86,4 points marqués en moyenne depuis l’arrivée de Vincent Collet, la SIG a les armes pour répondre à l’armada de shooteurs franciliens.

sig leportel jeremy leloup

Jérémy Leloup et sa bande auront fort à faire en défense...

Et cette armada, le staff l’a bien scoutée et en a ciblé les dangers. Sans entrer dans le détail ni autres considérations tactiques, Vincent Collet note surtout « qu’ils ont bien recruté. Spencer Butterfield est vraiment une plus-value notoire. Chris Warren et Heiko Schaffartzik sont très dangereux aussi. A l’intérieur, Morency et Lessort s’en sortent très bien. Ils ont vraiment ajouté des joueurs qui leur apportent pas mal de bonnes choses ». Au regard des derniers résultats de Nanterre, on ne saurait contredire l'entraîneur. Et ce ne sont pas non plus les champions de France en titre qui pourront démentir. Il y a peu, lors d’un match exceptionnel, Nanterre était venu a bout de l’ASVEL après prolongation 103-100, avec un Butterfield sur un nuage 31 points (4/7 à 3pts), 7 rebonds et 34 d’évaluation. Prudence donc car, comme le souligne le coach strasbourgeois, « ils sont dans la prise de risque payante. Ils tirent beaucoup à trois points. Il faudra les surveiller comme le lait sur le feu et réussir à casser leur rythme. Ils peuvent mettre des tirs improbables. A nous de ne pas nous affoler outre mesure et de ne pas tout leur donner. Quand tu as trois shooteurs d’exception comme Warren, Butterfield et Schaffartzik, il faut être très attentif. A eux trois ils représentent déjà 17 tirs à trois points par match avec des pourcentages qui font mal aux adversaires…L’impact est fort! ».

Vincent Collet a encore dans un coin de sa tête la déconvenue de la saison passée (95-63). « La plus grosse défaite de ma carrière en ProA. On était nul et eux ne rataient rien: ils étaient en lévitation ! ». Bien entendu qu’il n’acceptera pas un faux pas aussi grossier. « Ce sera un bon test, qui arrive surtout à un meilleur moment qu’il y a 15 jours. On sent vraiment que ces derniers temps nous avons progressé. Les entraînements le confirment… ». Un entraînement auquel n’a pas pris part Erik Murphy vendredi et samedi après avoir ressenti une légère douleur au genou jeudi. Il a d’ailleurs repris le chemin du terrain ce dimanche sans aucun souci.

Avec sept victoires lors des neuf derniers matches, les SIGmen sont sur la pente ascendante. Une huitième victoire ne serait pas pour leur déplaire même si pour ce face-à-face avec Nanterre, ils seront loin d’être favoris. Mais en cette période de fêtes, tous les rêves sont possibles et comme les Strasbourgeois sont maîtres de leur destin, inutile de dire qu’ils donneront tout pour bien débuter ce mois de décembre.

Franklin Tellier