Basket
bandeau_site_promo_livre.jpg
bandeau_site_promo_livre.jpg
SAISON 2018 / 2019
Achetez vos places PMR sur notre plateforme Yoolabox
SIG LIMOGES jeremy leloup

Victoire impérative face à Dijon

Pour son dernier match de 2016 au Rhenus, la SIG Strasbourg accueille la JDA Dijon à 18h dans un match dont l’issue ne doit être que la victoire pour les Alsaciens. Dans un Rhenus richement rempli Jérémy Leloup et sa bande n’auront pas le droit à l’erreur…

La défaite à Chalon a été considérée, sans équivoque, par Vincent Collet comme une déception. Bien évidemment à l’issue de celle-ci, l’analyse de la déconvenue prenait plusieurs angles. Il a bien évidemment noté le différentiel entre les balles perdues en première mi-temps (13) et la seconde (4), offrant en conséquence de trop nombreuses offrandes aux Chalonnais au court des 20 premières minutes. Lucide, il consent également qu’offensivement son équipe « n’a pas su porter le danger près du panier. On a été totalement repoussé par Fall en particulier, mais pas seulement. C’est là principalement que la différence s’est faite ». Un problème dans le secteur intérieur qu’il résume en disant : « On était dans nos chiffres en terme d’adresse à trois points mais on était très loin de nos standards dans les tirs près du cercle. Déjà, il n’y en a pas assez et en plus le contraste avec leur adresse montre la domination intérieur que l’on a subi et qui nous a fait très mal ».

L’enchaînement des matches à une cadence effrénée fait que les séances d’entraînement ne sont pas légions. Encore une fois, les SIGmen n’auront eu que peu de temps pour préparer la prochaine rencontre face à Dijon qui aura lieu demain à 18h. Avant le match face à Chalon, coach Collet n’était pas passé par quatre chemins sur le résultat escompté en cas de défaite en terre bourguignonne. Quarante-huit heures après, le discours n’a pas changé loin de là: « ce match est crucial. Si on veut aller à la leaders Cup et même dans l’objectif des Playoffs, nous devons gagner ». Mais ‘‘devoir’’ ne fait pas tout. En effet, le coach a conscience que « ça va être dur ».

sig antibes collet

Vincent Collet: "ce match est crucial; nous devons gagner!"

Il est certain qu’il ne faut pas se focaliser sur le classement actuel de la JDA. Dans un championnat plus homogène année après année, la 14ème place des Dijonnais n’est pas a prendre en considération. Mais bien évidemment cela, le staff de la SIG Strasbourg le sait mieux que quiconque. Effectivement avant la dernière journée les joueurs de Laurent Legname restaient sur six défaites consécutives. Mais la victoire écrasante d’avant-hier de 40 points (!), 93-53 face à Cholet, a forcément remis du baume au moral de l’équipe, à commencer par le meneur David Holston qui a retrouvé des couleurs (17pts, 6pds et 22 d’évaluation) après avoir été dans le dur. En effet, le micro meneur explosif (1m68) de la JDA promet du travail aux Strasbourgeois. Mais il ne sera pas le seul ; l’ancien de Souffelweyersheim Jacques Allingue et le rookie Miles Isaiah au poste 4 apportent de la dureté et du rebond ou encore Ryan Brooks, un temps en difficulté la saison dernière semble trouver ses marques à l’arrière par exemple. Et Vincent Collet voit aussi un autre facteur qui n’a de cesse de revenir dans toutes les bouches : « ils ne jouent pas en semaine, et donc pas quatre matches en une semaine comme nous. Elle est aussi là la différence ».

Mais comme à son habitude le coach ne se cherche pas d’excuse. « On sait que, tous les ans cette période est difficile à gérer. Quoiqu’il en soit il faudra être prêt pour essayer de s’en sortir le mieux possible! On va tout faire pour le prendre celui-là ». Bien évidement il n’y avait rien de honteux à perdre à Monaco ou encore à Chalon en théorie… Mais comme le dit si bien le coach « il faut se servir de ces matches pour se rapprocher de ces équipes là ». S’en rapprocher à quel niveau? A ce sujet Vincent Collet gardera les détails pour les quatre murs de son vestiaire avec ses joueurs, mais lâche malgré tout « Ce qui m’a déçu c’est notre manque d’agressivité durant les quinze premières minutes. Il a fallu que je me fâche un peu sur le deuxième temps mort… un peu plus qu’un peu d’ailleurs, pour qu’on commence à mettre l’intensité requise ». Voilà un point sur lequel le coach a mis l’accent la veille d’un match qu’il n’hésite donc pas à qualifier de crucial.

Espérons que le message aura été retenu par ses hommes qui comptent sur le retour dans leur rang de néo-champion d’Europe U18 Frank Ntilikina. De retour aux affaires, le MVP sera présent sur le parquet du Rhenus pour le plus grand bonheur de la #SIGArmy qui ne manquera pas de lui faire une ovation à la hauteur de la très grosse performance que le jeune meneur de la SIG Strasbourg a réalisée avec l’équipe de France.

Franklin Tellier