Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Personne en Situation de Handicap
réservez dès maintenant vos places via YOOLABOX
SIG Mornar Sy

​A Bar, pour préparer la suite

La SIG Strasbourg a définitivement validé son billet pour les playoffs de la Champions League la semaine dernière. A Bar, chez la lanterne rouge monténégrine de la poule (ce mercredi à 20h30 en direct sur Canal+ Multisports), elle s’attachera à se glisser dans le premier chapeau des 16es de finale et plus encore, à confirmer son regain de forme et ses dernières sorties.
Sur le papier, c’est un match « en bois ». Dernier, éliminé de toute compétition européenne, le KK Mornar n’a rien d’un foudre de guerre. La SIG Strasbourg et son effectif très complet, doivent s’imposer sans sourciller. Pourtant, cette saison, les Alsaciens ne voyagent pas si bien. Deux victoires en neuf déplacements en ProA, deux sur six en BCL. Cela fait 4 succès seulement en 16 matches si l’on y ajoute la défaite à Lille en Coupe de France. Autant dire qu’en dépit des signaux positifs, la prudence reste de mise.
Un adversaire démobilisé ?
Bar, passé par les qualifications de la BCL face aux Bosniens d’Aleksandrovac, avait remporté à la surprise générale deux de ses trois premières rencontres de poule (contre Ostende et Mega Leks), avant d’enchaîner huit défaites de rang ! Mais en s’imposant à… Avellino il y a deux semaines (53-60), ils auraient même rendu un fier service aux hommes de Collet si ces derniers n’avaient pas chuté le même soir à Sremska Mitrovica contre Mega Leks !
En s’appuyant sur une ossature américaine souvent peu concernée – Octavius Ellis a la meilleure évaluation avec 15,7, Antabia Waller (13,4pts) et Lamont Jones (13,1pts) sont les meilleurs scoreurs –, les Monténégrins, écrasés à l’aller au Rhenus (93-52), occupent la 8e place en Ligue Adriatique après leur succès contre Podgorica (78-71) et avant d’affronter le leader invaincu l’Étoile Rouge de Belgrade. Avec 7 victoires en 19 matches, ils sont derrière le Cibona Zagreb (11-8) mais devant Mega Leks (6-13) au classement.
Lassi Tuovi et Lauriane Dolt aux manettes
Pas de quoi effrayer une équipe alsacienne sérieuse et motivée… Qui sera toutefois privée, outre de Matt Howard, de son coach emblématique, Vincent Collet. Lassi Tuovi qui a déjà coaché en préparation, à l’époque de son mentor, Henrik Dettmann, ne part pas dans l’inconnu. « L’adversaire n’aura aucune pression mais il ne faudra pas le laisser s’enflammer… » Allusion directe aux entames « soft » de la SIG cette saison. « Tous les débuts de match à l’extérieur n’ont pas été bons, cette saison. Il faudra rectifier cela et être concentré et sérieux d’entrée. Parce que le prochain qu’on jouera hors de France, ce sera pour chercher une qualification… Réussir l’entame est clairement un des objectifs », assène le Finlandais.
Reste à savoir si la SIG se déplacera début février ou début mars… Pour décrocher le troisième et dernier ticket de meilleur deuxième – Banvit et Klaipeda sont inacessibles –, les Strasbourgeois devraient miser, en cas de succès ce mercredi, sur une défaite d’Avellino à domicile contre Utena, et plus encore sur une défaite de l’AEK Athènes chez lui contre l'avant-dernier de la poule E, Zielona Gora, conjuguée à un succès du Partizan à Sassari ! S’il fallait finalement en passer par les seizièmes, ce qui est plus que probable, un succès au Monténégro assurerait une place dans le premier chapeau du tirage (ce vendredi à 14h à Mies, au siège de la FIBA Europe) avec la garantie de recevoir au retour pour le match décisif… Face à un adversaire qui pourrait s’avérer redoutable du type Saratov, Partizan de Belgrade, PAOK ou Aris Salonique. Le jeu en vaut donc bien la chandelle.

Les deux équipes en chiffres

infographie_mornar_sig.jpg
 

Le programme du jour

14eme_journee_bcl.jpg