Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
Le match au plus près du terrain
Vivez une expérience inoubliable en courtsides
romeo_mega_sig.jpg
Actualités J12 BCL 2016/17 _ Mega Leks - SIG Présentation Résumé Statistiques Interviews

La SIG Strasbourg cueillie à froid

Avant ce match le coach de la SIG Strasbourg avait clairement défini la ligne de conduite à suivre dans cette compétition: gagner les trois derniers matches pour espérer glaner la deuxième place du groupe D. La première étape passait donc par la Serbie et Mega Leks. Et pour cet antépénultième rencontre du groupe les SIGmen ont laissé échapper un match qui sur le papier semblait pourtant à leur portée en s'inclinant 86-82.

Dans une "Arena" sonnant sévèrement le creux c'est Mam Jaiteh qui débloquait les compteurs. Rapidement imité par ses coéquipiers et une défense bien en place les rouges prenaient les devants: 3-8, 3'15. Mais les locaux se remettaient la tête à l'endroit pour revenir dans le match. Il faut dire qu'ils profitaient également des pertes de balles strasbourgeoises. Ainsi après 6' les deux équipes se retrouvaient à égalité 12-12. Mega Leks faisait gonfler son pécule sur la ligne des lancers (13/13 dans le quart) mais Romeo Travis portait les siens en cette fin de premier quart. Si bien qu'après 10' les locaux menaient... mais menaient que de trois points: Fin du premier quart temps: 23-20.

Mega Leks montrait de belles choses et posait des problèmes à la SIG Strasbourg qui ne parvenait pas à reprendre les commandes (28-24, 13'). Mais AJ Slaughter retrouvait son bras et l'entrée d'Erik Murphy redonnait de l'allant aux SIGmen. Et sur un dunk en contre attaque de ce dernier les coaches Alsaciens pouvaient se réjouir de voir leur équipe égaliser: 28-28, 14'10. Mais les locaux faisaient valoir son statut de deuxième meilleure équipe au rebonds de la BCL. Dominant dans la peinture et opportunistes en attaque les Serbes creusaient un écart à 2'30 de la pause grâce à 6-0: 39-32. Un petit run des roses et violets qui amenait Vincent Collet à prendre un temps mort musclé! Mais rien ne semblait stopper Alpha Kaba et les siens qui portaient l'écart à 10 points à quelques secondes de la pause... Un écart qui serait celui de la Mi-temps: 46-36. Avec 23 rebonds à 15 dont 12 à 6 aux rebonds offensifs, il faudra aux SIGmen montrer un autre visage dans l'intensité pour espérer revenir dans le match en seconde période...

Le retour sur le parquet ne laissait rien envisager de bon. En effet, les errances défensives des SIGmen faisaient du mal. Une défense qui prenait l'eau de toute part et qui avait pour conséquence de voir Mega Leks mener rapidement de 18 points: 56-38, 23'. Autant dire que ce n'était pas du tout du gout de coach Collet. Un nouveau temps mort lui offrait alors la possibilité de mettre quelques points sur les i! Kostja Mushidi enfonçait le clou... et s'offrait même le "luxe" de toiser son ancien coach après un Nième panier à trois points...64-46, 25'. Les rouges et blancs tentaient de relever la tête et profitaient de l'adresse retrouvée d'Erving Walker pour faire un léger rapproché: 69-56, 28'. Mais le mal était fait et le score était sans appel à  la fin du troisième quart-temps: 74-59.

 Le dernier quart-temps ne changeait rien et cette rencontre glissait inexorablement vers une issue qui semblait hélas inévitable au fil des minutes. En étant largement dominés aux rebonds (40 à 29), trop passifs en défense et sur courant alternatif en attaque (24 balles perdues) les SIGmen ne parvenaient pas à relever la tête et revenir sur son hôte du soir: 78-63, 36'.  Même si Frank Ntilikina redonnait des airs plus "raisonnables" (83-73, 38'30) et Walker faisait un ultime rapproché (83-77, 39'40 puis 85-82, 39'50) les SIGmen  partaient de trop loin...  Score final: 86-82. Une défaite qui faisait mal en vue d'une potentielle deuxième place du groupe qui maintenant semble très (trop) loin... Réaction attendue dès vendredi à Paris

Franklin Tellier

le point sur le groupe D

 

classement12j_bcl.jpg

Légende