Basket
pub_banniere_boutique_en_ligne.jpg
pub_banniere_boutique_en_ligne_v2.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
erving_walker3_sig_mega_leks.jpg
Actualités J12 BCL 2016/17 _ Mega Leks - SIG Présentation Résumé Statistiques Interviews

Plus le droit à l’erreur

Après la défaite il y a une semaine face à Tenerife, la SIG Strasbourg a dit au revoir à la première place du groupe D, synonyme de qualification directe pour les huitièmes de finale. En revanche, l’une des trois meilleures deuxièmes places de la compétition est un objectif nettement moins utopiste. Mais, pour y arriver et éviter un piégeux seizième, la donne est simple : réaliser un parcours sans faute lors des trois derniers matches.

La première échéance sera donc un déplacement en Serbie pour affronter la jeune équipe de Mega Leks et ses fougueux jeunes prospect NBA. Vainqueurs à l’aller au Rhenus 68-59, les SIGmen avaient fait le travail mais la prestation globale ne restera pas à coup sûr dans les annales des matches les plus palpitants au Rhenus de l’histoire du club. « J’espère que l’on fera mieux même si ce ne sera pas devant notre public » commente d’ailleurs Vincent Collet à ce sujet.  Mais s’il fallait recontextualiser celui-ci il faut rappeler qu’il arrivait après un épuisant triptyque loin de l’Alsace (Gravelines, puis Tenerife et enfin Cholet en une semaine).

Mais l’équipe de Vincent Collet a pu recharger les batteries. Avec cinq jours de break les SIGmen ont pu se refaire la cerise pour revenir dans de bonnes conditions. Mais ce retour n’était pas un long fleuve tranquille puisque Erving Walker n’est revenu qu’hier soir car son avion avait pris du retard. Quant à Romeo Travis, il a fait les frais des conditions climatiques actuelles. Il a vu son vol annulé et n’est arrivé que ce matin. Mais inutile de parler à Vincent Collet d’un potentiel handicap pour préparer ce match avec des entraînements hier amputés de deux éléments : « ça ne me paraît pas être très problématique. En revanche l’accumulation des voyages en une si courte période est un peu plus gênant pour ce match. Mais il faut voir plus loin : c’est sans doute intéressant pour la suite. Il y avait un réel besoin de coupure ». Et nul doute non plus sur la capacité de ses joueurs à remettre le pied à l’étrier : « L’entraînement d’hier était rythmé. Parfois tu sens du relâchement au retour d’une pause mais là ce n’est pas la cas ».

Nous l’aurons donc compris l’objectif maintenant en BCL est clair : « il faut gagner les trois matches qui restent pour espérer. A la condition de gagner trois fois, on peut espérer être l’un des meilleurs deuxièmes. Il faudra un concours de circonstance bien-sûr, mais commençons par s’occuper de ce que l’on peut contrôler ».  A la vue du calendrier restant de la SIG Strasbourg, il est indéniable que ce match sur le parquet de Mega Leks est « le plus dangereux des trois qui nous reste ». Mais dangereux ne veut pas dire impossible non plus. Comme à son habitude le staff Alsacien a décortiqué nombre de matches. La première impression et le souhait qui en ressort pour coach Collet est clair et net : « C’est compliqué mais il n’y a pas de raison qu’on ne joue pas les trois matches à venir à fond pour se donner toutes les chances d’aller chercher cette deuxième place ».
 

AJ Slaughter Mega Leks

La SIG Strasbourg aura besoin d'un AJ Slaughter au top pour revenir avec la victoire

Mais Quid de l’adversaire ? Mega Leks reste sur quatre défaites lors des cinq derniers matches de BCL et six défaites lors de ses sept dernières rencontres en ligue adriatique. Mais comme toujours le coach sait qu’il ne faut pas s’arrêter à ce genre de chiffres. « C’est une équipe jeune qui progresse. Ils ont encore accroché l’Etoile Rouge de Belgrade hier ». En effet ils ont poussé l’ogre de la capitale en prolongation avant de s’écrouler face à la profondeur du banc d’une équipe bâtie pour l’Euroleague (ndlr : 2-14 lors de la prolongation). Une performance toute sauf anodine. Il faut dire que « c’est une équipe monstrueuse au rebond. Ils en prennent 15 offensifs par match, c’est… monstrueux ! Ils défendent bien et mettent du cœur ». Signalons d’ailleurs au passage l’arrivée d’un nouveau joueur. Aleksandar Marelja, un poste cinq physique qui joue dur et ne se pose pas de question quand il faut stopper son vis-à-vis. Voilà un adversaire qui va donner un très gros travail aux intérieurs de la SIG Strasbourg.

Mais l’analyse ne s’arrête pas là et les défaites du futur adversaire s’expliquent : « c’est une équipe jeune et par conséquent ils perdent beaucoup la balle. J’ai remarqué qu’ils faisaient peu de passes décisives. Leur ratio passes/balles perdues n’est pas bon. En attaque ils ont pas mal de liberté. Ils y vont ! Ça engendre forcement des déchets… »

Aux SIGmen de rester sérieux, de mettre l’intensité nécessaire pour revenir avec la victoire qui ferait du bien au classement mais pas que... En effet, celui-ci est placé juste avant le déplacement à Paris vendredi qui sera « importantissime pour nous ! Ce sera le match le plus important de la semaine, il n’y a aucun doute. Une victoire nous assurerait la qualification pour la Leaders Cup. En cas de défaite nous aurions la pression lors du dernier match face à Châlons-Reims. Donc ce match face à Mega Leks doit nous donner du rythme en vue de l’échéance de vendredi ».  Le message est donc clair en ce début 2017. L’objectif de la SIG Strasbourg est de vaincre, peu importe qui se présentera devant elle ! Première étape la Sremska Mittrovica Arena et les Serbes de Mega Leks demain à 18h30.  

Franklin TELLIER