Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
cibonaZagreb_Strasbourg_matt howard.jpeg

​Retrouver des couleurs

Après trois défaites consécutives, la SIG Strasbourg veut renouer avec la victoire, une première en 2017, contre le Cibona Zagreb (mercredi à 20h30, en direct sur Canal+ Sport). Et surtout se relancer dans la perspective d’un match capital lundi contre Châlons/Reims.
Ténérife, Mega Leks, Paris-Levallois : trois revers, mais deux manières… Héroïque, engagée, brillante parfois contre les Espagnols, l’équipe de Vincent Collet n’avait dû qu’au talent et à l’énorme réussite des Canariens dans le final, de laisser échapper la première place de sa poule de Champions League. Et puis, après un mini-break, patatras ! Deux revers inattendus et inquiétants dans l’absence d’engagement et de combativité pour deux opérations négatives, mathématiquement, l’une sur la scène européenne, l’autre sur l’échiquier hexagonal qui font qu’aujourd’hui, la qualification directe pour les 8es de finale de la BCL et le ticket pour la Leaders Cup se trouvent pour le moins contrariés. « Ce fut une mauvaise semaine. Les deux derniers matches ont été décevants et on a tout intérêt à retrouver des couleurs avant lundi… »
Zagreb jouera sa qualification…
Si en sortant la calculette, on s’aperçoit que la SIG pourrait même, mathématiquement, se retrouver… sixième de sa poule et reversée en FIBA Cup (!), mais aussi deuxième et directement qualifiée – des cas de figure théoriques qui dépendent beaucoup des autres matches dans d’autres poules –, le danger immédiat n’en viendra pas moins de l’adversaire direct, le Cibona Zagreb, qui après trois succès lors des quatre derniers matches de BCL, s’est relancé dans la course aux 16es de finale ! Au-delà des calculs, Collet estime qu’« il faudra d’abord faire un match sérieux à l’image de nos derniers entraînements, pour redémarrer ». Sans vouloir s’épancher sur les raisons qui ont fait dévisser son équipe, le coach sent que les manques resurgissent dès que les séances d’entraînement diminuent… « La coupure a augmenté les choses, mais l’ADN de notre équipe, qu’on a fait évoluer temporairement, n’est pas encore au niveau requis. On n’a pas totalement grandi… »
Pour atténuer ces moments de flottement, dont on ne sait guère si elle saura les effacer définitivement, l’équipe doit travailler. « Mais cela passe aussi par des prises de conscience individuelles, des changements de comportement, assène Collet. C’est le défi de cette équipe pour qu’elle grandisse. Le côté positif que je vois, c’est qu’on repart depuis peu sur un cycle de travail ».
En verra-t-on les fruits dès ce mercredi ? Ce serait souhaitable. Le souvenir du match aller dans la capitale croate – une défaite 93-88 ­– est encore dans la mémoire du technicien alsacien : « Depuis ma prise de fonction, c’était la première fois qu’on se faisait bouger autant. Et on ne se comporte plutôt pas très bien quand on est chahuté physiquement… A ce titre, le prochain match sera très intéressant ». Il faudra oublier le côté ‘’soft’’, ne pas se soucier des « coudes croates, très pointus », et être prêt à l’affrontement.
Pape Sy ménagé, Ante Zizic parti
cibonazagreb_Strasbourg_aj slaughter.jpeg

Il faudra avoir Scottie Reynolds à l'oeil...

Si Pape Sy, bien que souffrant du dos, sera de la partie, il n’en a pas moins été ménagé lors du dernier entraînement. En revanche, dans le camp d’en face, Ante Zizic, meilleur scoreur et rebondeur de la Ligue Adriatique, a quitté le navire du Cibona, attiré par les sirènes de l’Euroleague. David Blatt, qui avait remporté la compétition reine en Europe avec le Maccabi Tel Aviv et… Andrija Zizic, a fait venir le jeune frère (19 ans, 2,10m) à Darussafaka Istanbul. Amputé de son meilleur élément, le Cibona Zagreb qui a rappelé depuis peu le solide Luka Zoric (32 ans, 2,11m), misera sur Sakic, et surtout Scottie Reynolds « qui nous avait fait très mal à l’aller », rappelle Vincent Collet.
La SIG Strasbourg devra s’opposer à cette belle école croate, où la vaillance et la mobilité sans ballon ne sont pas des vains mots et surtout retrouver des vertus de combat, indispensables pour viser haut. Dans son cocon du Rhenus, où une belle chambrée est annoncée (il reste des places = billetterie ici), il faudra pour de bon entamer la quête de victoires pour 2017. Tout en espérant qu’elle ne s’arrêtera pas de sitôt…

Jean-Claude Frey

Les deux équipes en chiffres

infographie_sig_cibona_zagreb.jpg
 

Le programme de la journée

classement_j13_bcl_v2.jpg

Légende