Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
tivoli.jpg
Actualités Tivoli : une page se tourne

Tivoli : une page se tourne

Avec la déconstruction du Hall du Tivoli (1), une page du basket strasbourgeois est en train de se tourner. Car cette salle était, plusieurs décennies durant, le fief de l’AS Strasbourg (ASS), dont l’apogée se situa dans les années 70 lorsque l’équipe se hissa au plus haut de l’élite française.

Elle a compté dans ses rangs d’excellents joueurs qu’ils soient Américains (John Mc COY, Bobby BISSANT ou Mike FAULKNER notamment) ou Régionaux comme Antoine ARNOLD, Jean-Marc CONTER, Carlo WILM ou Gilbert MARSCHALL. Le Tivoli tanguait lors de mémorables et acharnés derbies ASS-SIG, deux clubs farouchement rivaux qui se disputaient alors la suprématie strasbourgeoise.
A partir de 1989, le Tivoli abrita, cinq saisons durant, la SIG en relais de la salle de la rue de la Poste à Illkirch devenue trop exigüe. C’était au temps des Ron DAVIS, Bruno HAMM, Laurent BERNARD, Jim DEINES etc..
Plus tard, en 1994, la SIG a trouvé refuge au Rhenus Nord, plus spacieux mais spartiate, et enfin, à partir de 2003 au Rhenus Sport dans sa configuration actuelle.
Par un curieux clin d’œil de l’histoire, cette déconstruction intervient au moment où on évoque un nouveau Projet Arena pour le Rhenus et où des réflexions sont en cours au sujet de la salle historique de la SIG à Illkirch.
                                      
Le fou-rire de Bobby BISSANT
Une anecdote pour finir : joueur aussi talentueux qu’extraverti, l’Américain Bobby BISSANT explosa de rire lorsqu’arrivant au Tivoli pour la première fois, il découvrit l’inscription rouge « ASS » sur le fronton de la salle. Il faut dire qu’en anglais « ASS » désigne une partie, disons, intime du corps humain…
 
(1) : la déconstruction du hall du Tivoli est assurée par CARDEM, une entreprise partenaire de la SIG Strasbourg.