Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
sig_gravelines_vincent_collet.jpg

Collet : « C’est un match qu’on a gagné avec la défense »

Le match contre Gravelines ne restera pas dans les annales du club et de la ProA. Mais il a confirmé le net regain de dureté et d’intensité de la défense alsacienne. Il fallait ça pour faire déjouer les Nordistes (72-64), car l’attaque (42% d’adresse et 21% à trois points) était plutôt à la peine, même si le jeu collectif (21 passes) était plutôt bien en place.
Vincent Collet est apparu soulagé… « C’était un match pénible à vivre du bord de touche. J’avais l’impression qu’on pouvait se détacher et qu’on ne faisait pas les gestes justes pour s’échapper. C’est un match qu’on a gagné avec la défense avec la mise en boîte de Gibson et la neutralisation de Cobbs. L’absence de Hesson leur enlevait de la surface de jeu. Solomon a fait un bon match mais le fait d’arrêter les deux attaquants principaux nous a permis de contrôler tout au long du match malgré la crainte d’un retour toujours possible. Je regrette un peu qu’on n’ait pas su se mettre à l’abri plus tôt mais les résultats de la journée sont bons et il faut parfois savoir se contenter de peu. Les deux prochains matches sont marqués à l’encre rouge : Nancy à Gentilly et Pau, le dimanche 12 mars, sont des matches qu’il faudra prendre pour ne pas avoir à batailler ».
Mam Jaiteh (12 points, 9 rebonds, 20 d’évaluation en 25 minutes) était content de la manière : « On n’a pas eu beaucoup de temps pour récupérer depuis mercredi. On n’a pas l’habitude de donner autant d’énergie que face à Salonique et il va falloir qu’on s’y habitue. Je suis très content car c’était une équipe très délicate à jouer. Nous étions émoussés physiquement, ça s’est vu par notre maladresse mais ma plus grande fierté, c’est notre défense qui a vraiment pris le pas. Les extérieurs en mission sur Cobbs et Gibson ont vraiment fait le job, et même A.J. Slaughter et Erving ont très bien défendu. Le collectif était en phase. Les grands défenseurs ont été incroyables et les moins bons défenseurs ont vraiment été à la hauteur. C’est ce qui nous a valu la victoire… On a aussi repris le panier-average même si on ne doit pas être dans l’objectif des playoffs, mais dans la continuité, la constance dans l’énergie. Le reste viendra si on défend comme ce soir… »
Christian Monschau : « Il nous manquait 26 points, la moyenne de Hesson et Henry et il a fallu les trouver ailleurs. C’était plus facile pour Strasbourg de se concentrer sur nos deux autres scoreurs. Quand le match peut vraiment se jouer, qu’on revient à six points, il y a eu des décisions d’arbitre étranges. Mais il faut aussi donner du crédit à Strasbourg qui a trouvé des solutions en fin de possession, par Walker notamment ».
Rudy Jomby (5 points, 4 d’évaluation) : « Comme face à Monaco, on a mal débuté le match. Et lorsqu’on revient à six points, on fait quelques bêtises. Les deux joueurs majeurs absents nous ont beaucoup manqué ».