Basket
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
BOUTIQUE OFFICIELLE EN LIGNE
Habillez-vous aux couleurs de la #SIGARMY
mp_812390_aris_strasbourgo_mpasket_champio_2017-02-07.jpg
Actualités 1/16ème_BCL-ARIS Salonique-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos

Collet : « Nos chances sont minimes mais on va essayer… »

Laminés à Salonique par l’Aris (71-52), les basketteurs strasbourgeois ont compromis leurs chances de qualification pour le tour suivant des playoffs de la Basket Champions League. Après ce sévère revers, le camp de la SIG en faisait un constat lucide.
Vincent Collet avouait clairement : « On a été dominé en agressivité pendant tout le match. On avait eu la chance de revenir un peu en fin de première mi-temps. On a parlé avec les joueurs de cette différence d’agressivité pendant la pause. Je leur ai demandé d’en faire plus mais on n’en a pas été capables. On a eu deux ou trois tirs ouverts à trois points qui nous auraient aidé à nous rapprocher, mais on les a manqués. Et l’écart est monté à 17, 18 puis 20 points et après, le match était quasiment fini. 19 points au final, c’est énorme et cela nous laisse très peu de chances de renverser la partie au retour. On va tout de même essayer mais j’espère au moins qu’on montrera un autre visage chez nous, en étant plus compétitifs. La façon dont ils ont défendu en tout terrain pendant toute la partie a tout rendu difficile pour nous et aucun de mes joueurs n’a pu monter le ballon aisément en attaque. Les joueurs grecs ont eu la bonne attitude. On va essayer malgré tout mais on devra être bien meilleur. Nous savons depuis le début de saison que nous avons des soucis avec l’agressivité et on l’a vu une fois encore ce soir, même si ce n’est pas la première fois que cela nous arrive. Nous n’avons pas la même équipe que la saison dernière… Nous l’avions déjà constaté à Zagreb et à Mega Leks, mais l’Aris est une bien meilleure équipe ».
Lacombe : « Ils sont venus sur le terrain pour faire la guerre »
Paul Lacombe, meilleur marqueur (16pts) et meilleure évaluation de la SIG faisait un constat amer : « Ils sont venus pour faire la guerre et ils l’ont bien fait. Nous n’étions pas prêts. C’est une vraie déception et l’écart de 19 points, c’est même un bon résultat pour nous compte tenu du match que nous avons fait. Il faudra changer d’état d’esprit lors du prochain match, leur faire ce qu’ils nous ont fait subir. Ce n’est qu’à cette condition que nous avons encore une chance. Mais nous ne passerons pas ce tour si nous n’améliorons pas sérieusement notre jeu ».
Dimitris Pfriftis, le coach de l’Aris, restait malgré tout méfiant quant à l’issue de ce 16e de finale : « Après le mauvais match de samedi contre le PAOK, nous avons su jouer dur, nous avons lutté pour chaque position, eu la bonne attitude. On n’a pas bien joué en attaque mais nous avons une belle avance. Je ne sais pas si elle sera suffisante car nous devons nous attendre à un match très différent au retour. Strasbourg est plus fort chez lui, où il joue davantage en confiance et on aura un match difficile à jouer là-bas. Nous le savons. Mais auparavant, nous aurons des matches importants à négocier en championnat grec et cette finale de Coupe très attendue contre le Panathinaïkos ».
Justin Jackson, qui était arrivé à Salonique juste avant la fin de la première phase de la BCL était ravi de l’issue de la partie : « Nous avons fait un bon match et répondu aux attentes du coach en respectant le plan de jeu qu’il avait établi. Je suis ravi d’être dans ce club, dans cette ville et je sens que je vais progresser dans ce contexte ».